mercredi 26 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : L’ASVEL impressionne

Pro A : L’ASVEL impressionne

dimanche 27 septembre 2009, par Christophe Blandin

Le Maccabi Tel Aviv s’est imposé sur le score de 75 à 69 en finale du Pro Stars 2009 organisé à Angers face à une formation villeurbannaise qui s’était passée des services de son pivot Curtis Borchardt. L’ASVEL aura fait mieux que résister face à l’armada israélienne et menait encore dans le dernier quart-temps jusqu’à un dernier rush du Maccabi emmené par un superbe Alan Anderson (32 pts). Mais l’entraîneur villeurbannais Vincent Collet peut se montrer satisfait de ce qu’il a vu au cours de ce tournoi tant son équipe apparaît convaincante et déjà au point sur le plan collectif.

L’ASVEL apparaît aujourd’hui comme le favori légitime à sa propre succession en Pro A. Fort de son budget en hausse conséquente, le club villeurbannais a bâti un roster qui semble à l’heure actuelle sans rival dans l’Hexagone. Sur le terrain de l’Euroligue, c’est autre chose mais les Verts peuvent viser le Top 16 avec leur effectif fourni. L’axe meneur-pivot a été largement renforcé avec la venue de Bobby Dixon qui poursuit sur la lancée de sa très bonne fin de saison mancelle alors que l’ancien pivot NBA Curtis Borchardt apportera sa taille et ses bonnes mains indispensables pour exister au plus haut niveau européen. Arrivé tardivement du fait de l’Euro, le lituanien Mindaugas Lukauskis doit quant à lui prendre ses marques au sein de la maison verte mais constitue d’ores et déjà une solution de choix en sortie du banc. Autre international, l’estonien Kristjan Kangur est déjà indispensable, sa densité physique et sa polyvalence ne devraient pas tarder à faire oublier Amara Sy. On notera aussi les progrès gigantesques du jeune pivot Bangaly Fofana vu à son avantage durant ce tournoi Pro Stars et qui devrait rendre de précieux services que ce soit en Pro A ou en Euroligue. Vincent Collet peut donc s’appuyer sur un effectif aux talents multiples, de quoi voir l’avenir sereinement !

A 3 jours du tour préliminaire de l’Euroligue (mardi à domicile face à l’Alba Berlin), le collectif manceau est encore en rodage. Auteur d’une prestation intéressante face à Vitoria malgré une courte défaite, le MSB a souffert de la comparaison le vendredi soir à l’occasion du match des Champions face à l’ASVEL. Marc Salyers fâché avec son tir, Guillaume Yango peu en vue, le secteur intérieur a souffert malgré l’efficacité de JP Batista et le travail de fond abattu par Thierry Rupert. Mais le départ d’Alain Koffi restera, quoiqu’il arrive, dur à compenser. A l’extérieur, ce n’est guère mieux même si le retour d’Antoine Diot a fait beaucoup de bien. Sur sa lancée de l’Euro, le jeune meneur apporte son peps et se montre également insolent d’adresse (6 sur 7 dans les tirs primés face à Nancy !). Si Charles Lombahé-Kahudi est capable d’apporter sur de courtes séquences, on attend davantage de Maleye N’Doye qui ne semble toujours pas à l’aise au sein du collectif de JD Jackson. Bref, l’entraîneur manceau a encore beaucoup de pain sur la planche pour permettre à son équipe d’espérer franchir le tour préliminaire de l’Euroligue.

Même s’il n’aura remporté qu’une seule rencontre dans ce Pro Stars (77-74 face au Mans pour finir ainsi à la 5ème place), le SLUC Nancy aura quant à lui présenté un potentiel plus séduisant avec notamment une raquette très solide constituée de la tour nigériane Akin Akingbala, de l’efficace Marcus Slaughter qui apporte sa verticalité et sa polyvalence, du shooteur Stephen "Dirk" Brun et enfin de la recrue Kaniel Dickens. Ce dernier présente un profil proche de celui de son prédécesseur Lamayn Wilson puisqu’il est capable d’artiller avec bonheur depuis la ligne des 6,25 m, mais il assure une bien meilleure présence aux rebonds que Wilson. Sur les ailes, peu de changements par rapport à l’année dernière. Reparti en Italie, Michel Morandais a été remplacé par l’ancien clermontois Lesly Bengaber alors que John Cox a été repositionné sur le poste d’arrière permettant ainsi au jeune Seidou N’Joya d’obtenir des minutes à la mène en rotation de Steed Tchicamboud. Avec les frères Greer, l’entraîneur Jean-Luc Monschau peut également miser sur la continuité et donc sur un collectif déjà bien en place.

Cholet aura alterné le plutôt positif et le plus que passable. Totalement dépassés au cours de la rencontre face au Maccabi Tel Aviv (47-100), les joueurs des Mauges seront néanmoins parvenus à battre Nancy et à menacer Vitoria jusqu’au dernier quart-temps. Avec 2 joueurs encore à l’essai, Alex Barnett et José Olivero, mais dont l’avenir à Cholet apparaît en pointillés, l’entraîneur Erman Kunter va encore procéder à des changements au sein de son effectif comme il en a souvent l’habitude en fin de préparation. Les autres recrues auront davantage apporté satisfaction à l’image d’un John Linehan apparemment bien remis de ses blessures et qui fera perdre les pédales à bon nombre de meneurs de Pro A. Fabien Causeur doit encore se faire sa place au sein de l’effectif choletais mais ne pourra faire oublier à lui tout seul l’impact du duo De Colo - Beaubois. La raquette, identique à celle de la saison dernière, apporte elle des garanties à coach Kunter d’autant plus que Kévin Séraphin poursuit sa progression à grands pas (le seul à surnager dans la déroute face au Maccabi). Le secteur intérieur pourrait d’ailleurs constituer le point fort du CB version 2009-2010 si Claude Marquis retrouve son niveau, si Falker assure les basses besognes et si Antywane Robinson se montre constant au niveau de celui qu’il a affiché lors de la rencontre face à Vitoria. On vous l’accorde, ça fait beaucoup de "si".

Un petit mot sur les équipes étrangères ayant pris part à cette édition du Pro Stars Pays de la Loire. Le Maccabi Tel Aviv a laissé une très belle impression en dépit de l’absence de l’ancien manceau David Bluthental. S’il ne sera pas évident au club israélien de rejoindre le Final Four, il devrait néanmoins bien figurer en Euroligue avec des recrues au diapason et un cinq majeur de haut niveau : Andrew Wisniewski à la mène, le scoreur Alan Anderson élu MVP du tournoi, l’ancien strasbourgeois Chuck Eidson à l’aile, le bondissant Stéphane Lasme accompagné du pivot D’Or Fisher dans la raquette.

Pour Vitoria, l’inter-saison semble avoir été un peu rude puisque la formation de Dusko Ivanovic a perdu quelques joueurs cadres comme Pablo Prigioni ou encore Sergi Vidal. Malgré l’arrivée de joueurs talentueux tels l’international canadien Carl English et surtout l’argentin Walter Hermann (non présent à Angers), il nous semble qu’il sera difficile à la formation espagnole de briller autant que les années précédentes.

Classement du Pro Stars 2009 :
.1 : Maccabi Tel Aviv
.2 : ASVEL
.3 : Vitoria
.4 : Cholet
.5 : Nancy
.6 : Le Mans