mardi 21 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : John Cox à Nancy

Pro A : John Cox à Nancy

lundi 7 juillet 2008, par Christophe Blandin

Pour renforcer sa ligne arrière, le SLUC Nancy a choisi d’engager le combo guard américain John Cox (1,95 m, 27 ans) qui reste sur 2 très bonnes saisons au STB Le Havre. En contact avec Gravelines où il aurait pu retrouver son ancien coach Christian Monschau, Cox aura donc privilégié l’offre lorraine qui lui permettra de découvrir l’Euroligue. Arrière de formation, il pourra également évoluer sur le poste de meneur (qu’il a souvent occupé la saison dernière) pour épauler l’autre recrue du SLUC, Steed Tchicamboud. En attendant la probable resignature de son pivot Cyril Julian, la formation lorraine a blindé sa ligne arrière qui sera donc composée de Tchicamboud, Cox, TJ Parker et Jeff Greer.

JPEG - 42.2 ko
John Cox
Photo : Xavier Beaurain

Originaire de la capitale du Venezuela, Caracas, Cox est passé par le lycée de George Washington Carver High School of Engineering and Science situé dans la ville de Philadelphie qui l’a vu grandir. Il intègre ensuite les rangs de l’université de San Francisco suivant les traces de son père, Chubby, ancien joueur de cette modeste fac et y passera 6 saisons. Simple remplaçant durant sa saison freshman, il tourne ainsi aux moyennes de 4,9 pts et 2,0 rbs en 18 min. Une blessure au pied l’oblige ensuite à déclarer redshirt pour la saison 2000-2001. Il effectue son retour au sein de l’effectif des Dons la saison suivante et s’affirme alors comme un titulaire indiscutable : 11,7 pts à 41,5 % et 4,8 rbs en 33 min. Il monte en puissance durant son année junior en présentant les chiffres suivants : 15,3 pts à 47,4 % et 3,6 rbs en 32 min. Malheureusement, sa progression est une nouvelle fois stoppée net puisqu’il ne peut prendre part qu’à une seule rencontre durant la saison 2003-2004 suite à une grave blessure au genou. Redshirt, il connaît donc une saison quasi blanche mais conserve une année d’éligibilité NCAA. Il quitte ainsi le campus de San Francisco au printemps 2005 au terme d’une saison senior très aboutie : 20,0 pts à 41,4 % (36,5 % à 3 pts), 4,2 rbs et 2,5 pds en 37

Pour ses débuts professionnels, ce cousin de la star NBA Kobe Bryant choisit de traverser l’Atlantique et opte pour Chalon-sur-Saône. Avec l’Elan, il réalise une saison rookie prometteuse sous les ordres de Greg Beugnot comme le montrent ses statistiques : 13,2 pts à 43,8 % et 3,5 rbds en 29 min.

Il choisit de rester en France pour la saison 2006-2007 en s’engageant en faveur du STB Le Havre où il forme un duo extérieur très solide avec le scoreur Tony Stanley. Il y confirme ses chiffres de sa saison bourguignonne avec des moyennes en légère hausse : 14,4 pts à 41,5 %, 3,6 rbs et 2,7 pds en 37 min. L’été dernier, après avoir tenté de décrocher un contrat NBA, il fit son retour au sein du club normand. Toujours sous la houlette de Christian Monschau, il aura participé à la très belle saison havraise en s’affirmant comme l’un des meilleurs extérieurs de Pro A : 18,8 pts à 46,7 % (37,4 % à 3 pts), 4,3 rbs et 3,6 pds en 37 min.

Polyvalent (capable de jouer sur les postes 1, 2 et 3), fort attaquant, Cox est une recrue de choix pour l’entraîneur lorrain Jean-Luc Monschau dont le frère a du lui vanter les qualités de cet élégant arrière. Reste désormais à Cox à prouver qu’il a le niveau pour driver une équipe d’Euroligue.

- La fiche de John Cox