dimanche 25 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Eric Chenowith à Pau-Orthez

Pro A : Eric Chenowith à Pau-Orthez

lundi 25 mars 2002, par Christophe Blandin

Le pivot américain Eric Chenowith (2,16 m, 23 ans) devrait rejoindre prochainement l’effectif de Pau-Orthez et remplacer ainsi Kyle Milling. Drafté en 43ème position par les New York Knicks lors de la dernière draft, Chenowith devrait signer pour le reste de la saison et les playoffs s’il satisfait à la visite médicale.

- Le communiqué du club (source : site officiel de Pau-Orthez) :

Eric Chenowith, joueur de 2m 15 pour 123 kilos, né le 9 mars 79 est attendu ce soir à Pau. Ce pivot drafté par les Knicks de New-York en 43ème position à sa sortie de fac (Kansas) terminera la saison à l’Elan Béarnais, prenant la place dans la rotation béarnaise de Kyle Milling.

Sous contrat avec Huntville, l’un des huit clubs de la NBDL, cette nouvelle ligue crée par la NBA pour en faire son réservoir prioritaire, Eric Chenowith a du attendre la fin de son contrat avant de donner une réponse définitive et favorable à l’Elan.

Ce changement s’inscrit dans la volonté du club de se doter à l’intérieur d’une doublure suceptible d’épauler Rod Sellers en vue des phases finales de la compétition. La taille d’Eric Chenowith, et sa dimension offensive ont été les éléments de la décision.

Il sera soumis dès ce mardi matin à la visite médicale d’aptitude et pourrait ainsi débuter samedi soir à Montpellier.

- La fiche d’Eric Chenowith

- La réaction de P. Seillant (source : site officiel de Pau-Orthez) :

La venue d’Eric Chenowith pour terminer la saison à l’Elan Béarnais s’inscrit dans la volonté de présenter une "raquette plus dense et plus forte, en vue des phases finales puisque notre objectif est de reconquérir le titre tout en jouant notre chance à fond en coupe de France". Le président Pierre Seillant a ainsi officialisé l’arrivée d’un pivot de 2m 15 en droite ligne de la NBDL, cette ligue satellite de la NBA, créée en début de saison.

Il s’agit d’un joueur que Claude Bergeaud avait suivi depuis l’été dernier lorsqu’il l’avait vu évoluer dans les ligues d’été, avant qu’il ne soit invité au "veteran camp" de Sacramento. La NBDL étant soumise aux règlements de la NBA, Chenowith ne pouvait se libérer avant la fin de son contrat avec Huntsville où il a disputé son dernier match vendredi soir.

Concernant la philosophie de ce recrutement, le président a mis l’accent sur la volonté du club de trouver un "joueur qui s’inscrive dans la rotation de Rod Sellers qui reste l’option numéro 1 au poste 5 et dont l’arrivée ne perturbe pas l’équilibre du groupe actuel. Nous manquons de taille et de puissance dans la raquette, nous devrions être plus forts, mais Chenowith n’est qu’un plus espéré, vu son envergure et son potentiel offensif supérerieur à celui de Kyle Milling qui n’a jamais démérité."

Sans vouloir envisager l’avenir plus lointain, Pierre Seillant a rajouté que "Chenowith, selon son adaptation, pourrait être une opportunité, même s’il reste un projet pour la NBA."

Aujourd’hui, l’Elan ayant pris une option sur la pole position du championnat, il s’agit d’abord de ne pas gâcher et d’aborder la suite avec un maxium d’atouts, le premier étant de permettre à Rod Sellers de ne pas s’user, au risque de tout compromettre."

Kyle Milling, averti, de longue date, des recherches de l’Elan restera sous contrat avec le club, et c’est avec lui qu’une solution sera envisagée. "Il a le choix de continuer à s’entraîner avec nous ou d’aller jouer dans un club européen. Je crois que Kyle a envie de jouer pour retouver du temps de jeu, ce qui lui a manqué chez nous", a ajouté Pierre Seillant.