mercredi 16 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Dylan Page à Roanne

Pro A : Dylan Page à Roanne

vendredi 10 juillet 2009, par Christophe Blandin

Dylan Page - Uche Nsonwu : voilà à quoi ressemblera la raquette de la Chorale de Roanne la saison prochaine... de quoi inquiéter les autres formations de Pro A ! En effet, les dirigeants roannais ont réussi à obtenir la signature pour une saison de l’intérieur américain Dylan Page (2,04 m, 27 ans) dont les performances sous le maillot palois la saison passée ont été largement remarquées. Jean-Denys Choulet détient désormais la quasi-totalité de son effectif version 2009-2010, il ne lui reste plus qu’à dénicher un pivot en rotation de l’imposant Nsonwu pour le boucler.

JPEG - 54.7 ko
Dylan Page

Natif de Waupaca dans le Wisconsin, Page est passé par le lycée d’Amherst avant de rejoindre les rangs de l’université locale de "Wisconsin at Milwaukee". Ses débuts au sein de cette université peu réputée sont plutôt modestes puisqu’il ne joue que 16 rencontres (en raison d’une blessure au pied gauche) pour un temps de jeu moyen de 7 minutes : 2,2 pts à 34,9 % et 0,7 rb. La saison 2001-2002 lui permet de progresser dans la hiérarchie de l’équipe et il exploite les minutes supplémentaires accordées pour démontrer ses progrès : 6,1 pts à 43,7 % et 4,3 rbs en 17 min.

Mais c’est lors de son année junior qu’il va véritablement se faire un nom. Devenu un titulaire indiscutable des Panthers, il va en effet plus que doubler ses moyennes statistiques et ainsi récolter une nomination dans la "All-Horizon League First Team" : 17,7 pts à 59,5 %, 6,5 rbs et 1,3 pd en 29 min. Il quitte finalement UWM au printemps 2004 au terme d’une saison senior impressionnante et conclue sur une récompense de "Horizon League Player of the Year" : 20,9 pts à 50,7 % (40,4 % à 3 pts), 6,6 rbs, 1,2 pd et 1,2 ct en 32 min.

Non drafté, il atterrit en Grèce pour débuter sa carrière professionnelle sous les couleurs de M.E.N.T. Vassilakis où il signe une saison 2004-2005 très consistante pour un rookie : 16,9 pts à 52,5 % (44,7 % à 3 pts), 6,3 rbs et 0,8 ct en 33 min. Du coup, il rejoint la saison suivante une formation grecque plus ambitieuse : le Panellinios Athènes. Malheureusement, l’aventure tourne vite court puisqu’il est coupé après seulement 9 rencontres malgré des chiffres plutôt corrects : 13,0 pts à 48,9 %, 5,4 rbs et 0,9 ct en 30 min.

Pour se relancer, il opte pour la LEB (seconde division espagnole) et signe une superbe saison 2006-2007 avec le Drac Inca terminant second marqueur et meilleure évaluation du championnat : 19,6 pts à 49,4 % (39,7 % à 3 pts), 7,6 rbs et 1,1 pd en 32 min. Ses performances dans l’anti-chambre de l’ACB lui permettent d’attirer l’attention des clubs de l’élite et c’est finalement la formation de Grenade qui l’accueille durant l’été 2007. Aux côtés du nouveau pivot de l’ASVEL Curtis Borchardt, il se montre à la hauteur et termine avec des chiffres intéressants : 13,6 pts à 52,4 % (45,0 % à 3 pts), 4,9 rbs et 0,9 pd en 28 min.

La saison dernière, il rejoint début novembre l’Elan Béarnais afin d’y remplacer le décevant Hiram Fuller et l’aider à se sortir des bas-fonds de la Pro A. Mais une blessure à la cheville vient perturber ses débuts sous le maillot palois. Ce n’est que lors de la seconde moitié de la saison que le monde de la Pro A découvre tout le talent de ce joueur qui ne parvient cependant pas à empêcher la chute de Pau-Lacq-Orthez vers la Pro B : 17,7 pts à 44,4 % (38,8 % à 3 pts), 7,1 rbs, 2,3 pds et 0,7 ct en 33 min.

Intérieur aimant s’écarter de la raquette pour mettre à profit un shoot efficace à la manière d’un Marc Salyers, Dylan Page formera un duo de choc et très complémentaire avec le puissant pivot nigérian Uche Nsonwu.

- La fiche de Dylan Page