mardi 21 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Cholet renoue avec la victoire

Pro A : Cholet renoue avec la victoire

samedi 27 mars 2010, par Christophe Blandin

Après 2 courtes défaites consécutives concédées face à Gravelines et à Poitiers, Cholet a retrouvé le chemin de la victoire en venant à bout du SLUC Nancy sur le score de 69 à 57. Dans une rencontre très intense, Cholet Basket, privé de ses rotations Arvydas Eitutavicius et Thomas Larrouquis, a su faire la différence grâce à une solide défense et une grosse présence aux rebonds notamment offensifs en première mi-temps. L’intérieur américain Antywane Robinson aura permis à Cholet de faire l’écart dans le 2ème quart-temps, un écart que les joueurs d’Erman Kunter auront su conserver jusqu’à la fin grâce à une défense impressionnante, en particulier dans le dernier quart-temps où la meilleure attaque de Pro A aura dû attendre plus de 8 minutes pour trouver enfin le chemin du filet. Trop peu, trop tard... Avec cette victoire, Cholet conserve sa 2ème place et met la pression sur le leader manceau qui se déplace au Havre ce samedi soir.

JPEG - 25.2 ko
Antywane Robinson

Antywane Robinson diminué par une gastro-entérite, c’est Marcellus Sommerville qui débute la rencontre sur le poste 4 pour Cholet. Dans ces conditions, c’est le SLUC qui entre mieux dans le match profitant de la maladresse choletaise pour signer un 6-0. Falker ouvre enfin le compteur choletais mais, sous l’impulsion du Ricardo Greer, Nancy prend rapidement 10 longueurs d’avance (2-12). C’est le moment choisi par la machine choletaise pour se mettre en route. Mejia inscrit un panier primé puis une petite claquette et est ainsi à l’initiative d’un 12-0 du CB qui repasse devant au tableau d’affichage (14-12). Les Lorrains, après avoir cafouillé leur basket, s’en remettent à leur leader Ricardo Greer pour rester dans l’allure des joueurs des Mauges. Après 10 minutes, la formation d’Erman Kunter conserve 2 pts d’avance : 21-19.

L’intérieur américain de Cholet, Antywane Robinson, lance les débats du 2ème quart-temps et permet à son équipe d’accroître son avantage à la faveur d’un 9-2. Cox stoppe la belle série choletaise avec un panier primé dès son entrée en jeu. Mais le SLUC souffre et ne parvient pas à maîtriser son rebond défensif offrant de nouvelles chances à Falker et ses coéquipiers. Robinson poursuit son festival d’adresse en inscrivant 10 pts dans cette 2ème période et laisse ainsi les Lorrains à distance respectable au tableau d’affichage (35-26). L’ancien choletais Steed Tchicamboud score 5 pts d’affilée puis est relayé par Marcus Slaughter pour un 7-0 qui permet au SLUC de repointer le bout de son nez. La présence du nigérian Akin Akingbala offre une meilleure stabilité à la raquette lorraine mais cela n’empêche pas le jeune pivot choletais Kevin Séraphin de signer les 6 derniers points de ce 2ème quart-temps pour redonner de l’air à sa formation à la pause : 42-35.

Au retour des vestiaires, le SLUC retrouve de l’allant offensif avec notamment un Marcus Slaughter percutant et de l’adresse à 6,25 m avec 2 réussites de Dickens puis de Ricardo Greer. Au total, cela nous donne un 11-4 pour la formation lorraine qui recolle à 46 partout dans ce début de 3ème quart-temps. La rencontre montre alors d’un ton en intensité avec des Choletais qui, comme à l’accoutumée, veulent imposer leur grosse défense, un secteur où les joueurs de Jean-Luc Monschau montent également en pression forçant les locaux à de nombreuses pertes de balle. Les Choletais trouvent alors la solution à longue distance avec 2 tirs à 3 pts signés Linehan et Mejia. Une contre-attaque conclue par Sommerville vient ainsi conclure un 8-0 choletais (54-46). Ricardo Greer prend ses responsabilités et permet à sa formation de rester au contact. Un dernier tir primé de Robinson vient néanmoins redonner un avantage de 6 pts aux locaux : 59-53.

Les défenses ont clairement pris le pas sur les attaques et il faut attendre un peu plus de 2 minutes pour voir le premier point inscrit dans la dernière période sur un lancer-franc par Kevin Séraphin. Les 2 équipes se livrent un vrai combat, physique et intense, et restent muettes en attaque pendant de longues minutes, par manque d’adresse mais aussi du fait de solides défenses (je me répète) de part et d’autre. Une nouvelle fois, c’est Kevin Séraphin qui trouve enfin la solution "dans le champ" sur un petit tir intérieur à un peu plus de 5 minutes de la fin (62-53). Le SLUC n’a toujours pas scoré le moindre point dans ce 4ème quart-temps subissant l’impact physique des Choletais présents aux rebonds, aux contres, à l’interception...Il faut finalement attendre plus de 8 minutes pour voir Ricardo Greer score les premiers points nancéiens à la suite d’un rebond offensif. Entre temps, l’écart est monté à +14 (67-53) grâce à Robinson. Et, même si les Choletais balbutient leur basket dans les derniers instants de la rencontre, il est trop tard pour les Lorrains qui doivent s’incliner sur le score de 69 à 57.

- Les stats du match