jeudi 19 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Cholet - ASVEL... une classe d’écart

Pro A : Cholet - ASVEL... une classe d’écart

samedi 24 avril 2010, par Christophe Blandin

Cholet a réalisé la bonne affaire de la soirée ! En s’imposant logiquement face à Villeurbanne alors que son dauphin Le Mans s’inclinait à Vichy, le club des Mauges conforte sa position de leader. Les joueurs d’Erman Kunter ont démontré toute leur puissance de feu dans leur salle de la Meilleraie face à des Villeurbannais qui n’ont pas pu résister très longtemps et s’affirme ainsi comme le favori pour le titre de champion de France.

JPEG - 35.6 ko
Kevin Séraphin

Un début de rencontre entièrement à l’avantage de Cholet qui prend rapidement 9 pts d’avance (13-4) forçant Vincent Collet à prendre un temps-mort. L’entraîneur villeurbannais doit également sortir Ben Dewar auteur de 2 fautes le poussant à utiliser Rawle Marshall qui était resté scotché au banc lors du précédent match. La raquette choletaise domine, Ali Traoré est débordé par la puissance de Kevin Séraphin alors qu’Antywane Robinson régale le public avec un gros dunk en contre-attaque. Mike Gelabale assure lui aussi le show avec quelques dunks bien sentis. L’écart monte jusqu’à +13 (17-4) mais les Villeurbannais réagissent avec un 8-0 grâce à leur adresse dans les tirs primés (Marshall et Kangur en particulier). Après 10 minutes, Cholet Basket mène sur le score de 19 à 12.

Après un premier quart-temps de feu, les locaux semblent baisser de rythme dans la 2ème période ce qui permet aux Villeurbannais de rester dans la partie. Ce 2ème quart-temps voit les 2 équipes se répondre coup pour coup pendant de longues minutes et l’écart oscille ainsi entre +7et +9 en faveur de Cholet. Néanmoins l’attaque villeurbannaise balbutie son basket l’espace d’un instant permettant à Cholet de profiter des pertes de balle adverses pour faire monter l’écart à +12 (35-23). Mais, comme au 1er quart-temps, l’ASVEL ne s’effondre pas et réagit de suite avec un 7-0 pour revenir à 5 longueurs (35-30). Une dernière réussite de Séraphin offre 7 pts d’avance à la pause pour les Choletais : 37-30.

Au retour des vestiaires, Séraphin lance les débats avec un joli hook. Ali Traoré lui répond aussitôt et initie ainsi un 7-0 villeurbannais qu’il conclue lui-même pour rapprocher les siens à 2 longueurs (39-37). C’est le moment choisi par Cholet pour infliger un violent 14-0 à son adversaire avec notamment 9 pts consécutifs de Sammy Mejia jusqu’alors muet dans cette rencontre. L’ASVEL signe à son tour un 6-0 pour revenir à 10 longueurs (53-43). Les Choletais, bien décidés à plier le match, remettent alors un coup d’accélérateur et les arrières John Linehan et Fabien Causeur pressent les extérieurs villeurbannais, interceptent et concluent au lay up. Après 30 minutes, Cholet a fait le trou : 64-46.

Les minutes défilent dans le dernier quart-temps et, malgré les efforts d’un Eric Campbell toujours aussi généreux dans l’effort, l’ASVEL ne semble pas en mesure de revenir dans la partie. Avec un banc limité du fait des blessures de Laurent Foirest et de Curtis Borchardt, Vincent Collet doit se résigner à laisser Cholet filer vers la victoire. Erman Kunter peut quant à lui pianoter à volonté sur son banc et permettre à ses rotations de se mettre en valeur à l’image de Marcellus Sommerville. Alors que le collectif villeurbannais est en déroute cumulant les pertes de balle, les jeunes Christophe Léonard et Kevin Séraphin profitent pleinement des dernières minutes. Un dernier shoot primé de Ben Dewar permet à l’ASVEL de passer sous la barre des 20 pts d’écart au buzzer final : 80 - 62.

- Les stats du match