samedi 23 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Chalon solide à Paris

Pro A : Chalon solide à Paris

dimanche 21 novembre 2010, par Christophe Blandin

L’Elan Chalon a remporté une victoire logique sur le score de 83 à 76 sur le parquet du Paris-Levallois et retrouve ainsi la première place du classement du fait de la défaite dans le même temps de Cholet face à Roanne. Forts d’une grosse adresse derrière la ligne des 3 points, les joueurs de Greg Beugnot ont d’emblée pris le contrôle du match et ne l’ont plus lâché malgré la belle remontée parisienne dans le dernier quart-temps. Marquez Haynes confirme sa montée en puissance (19 pts et 7 pds) et Steed Tchicamboud s’est montré très efficace en début de rencontre pour faire le break (13 pts et 8 pds). Côté parisien, la paire américaine à l’intérieur Sommerville - Hamilton a bien répondu présent (34 pts et 18 rbs à eux deux) mais Michel Morandais est passé au travers au travers pour sa première rencontre sous le maillot du Paris-Levallois.

JPEG - 22.2 ko
Marquez Haynes

Profitant d’une grosse adresse dans les tirs primés (5 sur 7 dans le premier quart-temps !) avec notamment Marquez Haynes et Steed Tchicamboud, c’est Chalon qui rentre le mieux dans cette partie disputée sous le regard du nouveau président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat, accompagné de son directeur général, Jean-Pierre de Vincenzi. Le Paris-Levallois ne trouve pas la solution face à une équipe bourguignonne bien en place, aussi bien offensivement que défensivement. Touché à la cheville, Andrew Albicy doit sortir du terrain après 8 minutes de jeu et va se faire soigner dans les vestiaires de Coubertin (il reviendra finalement en fin de 2ème quart-temps). Quelques secondes plus tard, Lamont Hamilton récolte une faute anti-sportive pour un geste déplacé sur Alade Aminu qui doit lui aussi quitter le match en raison d’une blessure à la cheville. Dépassés et frustrés, les Parisiens compte 10 pts de retard après 10 minutes de jeu : 15-25.

L’adresse longue distance des Chalonnais ne baisse pas dans le 2ème quart-temps avec de nouvelles réussites de Tchicamboud, Evtimov et Lauvergne. L’entraîneur de l’Elan, Greg Beugnot, peut pleinement compter sur ses rotations qui font le job à l’image de Bryant Smith. L’écart gonfle à +14 (27-41) malgré les efforts du parisien Marcellus Sommerville pour maintenir son équipe à flot. Mais Chalon livre une très belle partition dans cette première mi-temps et l’avance bourguignonne atteint son summum sur un dunk du rookie américain Marquez Haynes au terme d’une contre-attaque (32-47). Une réussite à 6,75 m d’Andrew Albicy permet finalement aux Parisiens de limiter la casse au moment de rejoindre les vestiaires : 35-47.

Les Parisiens se montrent ensuite davantage présents en défense mais cela n’empêche pas Chalon de trouver des solutions. Ainsi, Haynes vient écraser un énorme dunk sur la tête de Wilfrid Aka pour redonner 15 pts d’avance aux siens (39-54). Ce 3ème quart-temps voit aussi Lamont Hamilton monter en régime et multiplier les paniers pour éviter que son équipe ne soit encore plus distancée. Une faute technique infligée au coach parisien, Jean-Marc Dupraz, vient cependant casser l’élan des locaux. Sur la séquence, Chalon score en effet 6 points (44-60) dont 4 pour Michel Jean-Baptiste Adolphe pour son retour dans la capitale. Après Hamilton, c’est au tour de Bracey Wright d’apporter son écot en attaque avec 2 tirs primés alors que Michel Morandais, pour son premier match au PL en tant que pigiste pour David Noel, voit son adresse le fuir. Si bien qu’au terme du 3ème quart-temps, Chalon conserve toujours un solide avantage : 54-68.

L’arrière américain Bracey Wright poursuit sur sa lancée à l’entame de la dernière période et ses 2 nouvelles réussites à 3 pts permettent au Paris-Levallois de repasser sous la barre des 10 pts. Les Chalonnais commencent à piocher et ne connaissent plus la même réussite en attaque. Les locaux, quant à eux, poursuivent leurs efforts et profitent de la baisse d’intensité des Bourguignons pour recoller à 6 longueurs sur un panier de Guillaume Yango (68-74). Michel Morandais trouve enfin le chemin du filet mais manque cependant à 2 reprises la cible (tout seul à 3 points puis sur un lay up renversé) pour faire complètement recoller sa formation. Puis c’est le meneur international Albicy qui ne connaît guère plus de réussite sur sa tentative à 3 pts à 45 secondes du terme. Le score reste ainsi bloqué à 73-78 et la formation parisienne se retrouve alors dans l’obligation d’envoyer les Chalonnais sur la ligne. Premier à se plier à l’exercice, le jeune Joffrey Lauvergne fait 1 sur 2. Sur la possession suivante, Sommerville inscrit un panier à 9 mètres et redonne ainsi espoir au public parisien. Il reste en effet 20 secondes et le score est de 76 à 79. Mais Ilian Evtimov ne tremble pas sur la ligne des lancers-francs et Chalon empoche ainsi une victoire méritée sur le parquet parisien sur le score final de 76 à 83.

- Les stats du match