lundi 29 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Chalon affaibli mais vainqueur à Dijon

Pro A : Chalon affaibli mais vainqueur à Dijon

samedi 29 octobre 2011, par Christophe Blandin

Privé de Michel Jean-Baptiste Adolphe et d’Ilian Evtimov, l’Elan Chalon est néanmoins parvenu à s’imposer sur le score de 77 à 75 sur le parquet de son voisin dijonnais dans le traditionnel derby bourguignon. Menant de 19 points au début du 2ème quart-temps, les joueurs de Greg Beugnot ont ensuite vu leurs adversaires revenir à leur hauteur sans que ces derniers ne réussissent cependant à passer devant. L’entraîneur chalonnais a su trouver les bonne solutions dans une rotation réduite et a pu s’appuyer sur un formidable Blake Schilb, logique MVP de cette rencontre : 21 pts à 8 sur 13 aux tirs, 8 rbs et 6 pds. En face, Bobby Dixon aura réalisé une grosse sortie sur un plan statistique (22 pts, 10 rbs et 7 pds) mais son attitude en toute fin de match aura ruiné les derniers espoirs de sa formation...

Titularisé au poste 4 du fait des absences chalonnaises, le jeune Jordan Aboudou se met en évidence dans le 1er quart-temps en proposant une bonne défense et en brillant offensivement (3 sur 3 dans les tirs primés, pénétrations tout en puissance, présence au rebond offensif). Son coéquipier, le pivot américain Alade Aminu, se montre lui aussi très efficace en attaque et l’Elan crée rapidement un premier vrai break. D’autant plus que la JDA traverse un véritable désert offensif : aucune adresse et nombreuses pertes de balle. Pendant 8 minutes, les locaux ne vont pas marquer le moindre panier si ce n’est un lancer-franc de Zach Moss... Symbole de ce 1er quart-temps, Blake Schilb inscrit un 3 pts longue distance au buzzer du 1er quart-temps pour donner un énorme avantage aux siens : 26 à 9 !

Après une telle 1ère période, le plus dur pour l’Elan est maintenant de conserver cette avance au tableau d’affichage alors que les Dijonnais se réveillent enfin au début du 2ème quart-temps. Le meneur US Bobby Dixon inscrit le 1er panier primé de sa formation avant que Rob Lewin ne prenne le 1er rebond offensif pour la JDA qu’il convertit ensuite en panier. La défense prônée par Jean-Louis Borg se met en place et cela génère des contre-attaques, celle conclue par Sean Marshall achève ainsi un 7-0 dijonnais (16-28). Blake Schilb refroidit alors la salle de la JDA mais l’Elan bafouille néanmoins son basket, oubliant totalement son secteur intérieur certes diminué ce soir, et c’est un 8-0 qu’inflige la JDA aux joueurs de Greg Beugnot pour recoller à 6 longueurs (24-30). L’adresse de Bobby Dixon permet aux siens de ne compter que 3 petits points de retard à la mi-temps : 34-37.

Au retour des vestiaires, le match change de physionomie et les débats s’équilibrent. Emmené par Blake Schilb, l’Elan prend un meilleur départ dans cette seconde mi-temps mais la faillite du duo arrière Tchicamboud - Delaney coûte cher à l’équipe de Greg Beugnot dans le sens où elle l’empêche de réaliser un vrai écart. Côté JDA, plusieurs joueurs alimentent la marque mais le principal problème dijonnais est qu’ils ne parviennent pas à contenir les offensives chalonnaises. En effet, après n’avoir marqué que 11 pts dans le 2ème quart-temps, la formation de Saône et Loire en inscrit 24 dans le 3ème quart-temps grâce notamment au réveil du rookie Malcolm Delaney. Après 30 minutes de jeu, Chalon peut de nouveau compter sur une avance intéressante au tableau d’affichage : 52-61.

Dijon a encore 10 minutes pour aller chercher la victoire devant son public et l’intérieur américain Andre Harris montre la voix à suivre pour ses coéquipiers. Mais la formation du président Dominique Juillot, emmenée par un élégant et efficace Blake Schilb, conserve toujours quelques longueurs d’avance dans un dernier quart-temps plutôt défensif. Un 6-0 dijonnais conclu par Rob Lewin permet cependant un rapproché (63-67) des troupes de Jean-Louis Borg à 2’35 de la fin de la rencontre. C’est le moment que choisit Steed Tchicamboud pour retrouver enfin son adresse extérieure en inscrivant un panier à 6,75 m avant d’être imité quelques secondes plus tard par la surprise de la soirée, Jordan Aboudou, qui redonne ainsi 8 longueurs d’avance aux siens (65-73) à 1’40 du terme. Avantage décisif ? Et bien non car Bobby Dixon inscrit ensuite un nouveau tir à 3 pts puis Mélody intercepte et sert Marshall qui monte au dunk (70-73 et 47 secondes à jouer). L’arrière de Chalon, Malcolm Delaney, marque un jump shoot à 28 secondes du terme (70-75 pour Chalon). Sur la possession suivante, Harris manque son tir mais Lewin arrache le rebond offensif et monte au dunk tout en subissant la faute de Jordan Aboudou. Mais le Jamaïcain manque son lancer-franc et Bobby Dixon perd ensuite de précieuses secondes en ne voulant pas commettre sa 5ème faute pour emmener Tchicamboud sur la ligne... Finalement c’est Delaney qui se présente sur la ligne et fait un sans faute. Il ne reste plus que 5 secondes et le panier primé à la sonnerie de Dixon n’y changera rien : une nouvelle fois, Chalon s’impose sur le score de 77 à 72 sur le parquet de Dijon dans le derby bourguignon !

- Les stats du match