samedi 24 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Cedrick Banks à Nancy

Pro A : Cedrick Banks à Nancy

mercredi 28 juin 2006, par Christophe Blandin

Le MVP de Pro B, Cedrick Banks (1,90 m, 24 ans), vient de s’engager pour une saison en faveur du SLUC Nancy. Après une première saison brillante en Pro B avec Besançon conclue par une montée en Pro A, l’arrière américain découvrira finalement la Pro A sous les couleurs lorraines et disputera également la coupe ULEB avec la formation entraînée par Jean-Luc Monschau.

JPEG - 13 ko
Cedrick Banks

Natif de Chicago, Banks a effectué l’intégralité de son cursus NCAA au sein de l’université locale d’Illinois-Chicago. Après son lycée de Westinghouse, Banks est arrivé sur le campus de cette fac pour la saison 2000-2001. Après une année redshirt, Banks fait ses débuts avec les Flames durant la saison 2001-2002 qu’il termine avec une jolie feuille de stats pour un freshman : 13,9 pts à 44,8%, 4,6 rbs et 2,0 pds en 30 min. Les 3 saisons suivantes, Banks fait ensuite progresser ses stats principalement au niveau du scoring où sa moyenne de points oscille entre 18 et 19 pts comme le confirme sa saison senior : 18,7 pts à 39,3 %, 4,8 rbs et 2,5 pds en 38 min.

Sorti au printemps 2005 d’Illinois-Chicago, Banks est ensuite passé par la ligue USBL au sein des Nebraska Cranes avant de se voir offrir un contrat par Besançon. L’entraîneur bisontin Germain Castano pouvait se satisfaire de son choix puisque, outre la première place de la saison régulière synonyme de montée en Pro A, le BBCD allait s’appuyer sur son rookie américain qui allait être logiquement élu MVP de Pro B après une superbe saison individuelle : 20,6 pts à 49,0 % (38,0 % à 3 pts), 4,2 rbs et 3,3 pds en 34 min.

Très bon shooteur, ce gaucher au physique plutôt léger est un arrière n’hésitant pas à aller conclure ses actions dans la raquette. Reste à voir comment Banks franchira le palier qui sépare la Pro B à l’une des grosses formations de Pro A.

A noter que Besançon est en contacts avancés avec le meneur américain de Saint-Quentin, Pierre Wooten, pour compenser le départ de son leader Banks.

- La fiche de Cedrick Banks