mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Bingo Merriex rejoint le Havre

Pro A : Bingo Merriex rejoint le Havre

mercredi 16 juillet 2008, par Aurélien Hipp

Appelé à reconstruire intégralement un effectif qui laisse derrière lui les plus glorieuses heures du club, Jean-Manuel Sousa, le nouveau coach du Havre, a choisi Bingo Merriex comme première recrue pour la saison de Pro A qui s’annonce.

JPEG - 31.6 ko
Bingo Merriex

La vie est un éternel recommencement, surtout au Havre. Le club habitué à faire des miracles d’une année sur l’autre va devoir remettre le couvert. Et cette année plus que les 2 précédentes, il semble partir de plus loin encore. Stanley, Edwards, Traoré, mais peut-être plus encore, Kiki Monschau étant partis, il faut repartir de quasi zéro, T.J. Thompson mis à part.

Il y a fort à parier que cette année encore, Le Havre sera classé dans les profondeurs des pronostics par les publications spécialisées, au motif qu’on ne peut pas éternellement prolonger une certaine forme d’illusion, matérialisée l’an passé par une osmose collective sans faille, et surtout, un cycle arrivé à son apogée.

Tout cycle ayant une fin, Le Havre entame donc son marché. Outre la reconduction de TJ Thompson, relatif gros coup au vu des standards du club et de tout le respect qui lui est dû, le STB enregistre le renfort de Bingo Merriex (2m04, 27 ans), en provenance de Tübingen, club de bas de tableau de Bundesliga qu’il aura fréquenté ces deux dernières années.

Frais émoulu de Texas Christian University (connue pour avoir sorti Marquise Gainous, éphémère mais performant intérieur nantais) avec une ligne de stats affichant 12.6ppg 7.5ppg, ce 4 pouvant évoluer en 3 mais plutôt 4 quand même fréquentera les ligues mineures (USBL), avec des apparitions dans des contrées plus ou moins exotiques telles que le Liban (7 matches en 2003-2004 avec les Blue Stars) ou les Philippines.

Il est finalement attiré par l’Europe et pose ses valises à Imola en 2004 (9.5ppg 8.7rpg) avant d’effectuer un premier passage à Tübingen, plus marquant que le second, qu’il effectuera donc 3 ans plus tard. Bingo, de son vrai prénom, finit meilleur rebondeur du championnat allemand avec 10.3prises par matches, assorties de la meilleur production offensive de sa carrière avec 16.4ppg. De quoi donner envie à ses dirigeants de garder un œil sur lui après son départ, en 2006 comme tant d’autres, vers les cieux charmeurs des summer leagues estivales, celles-là même qui font si peu d’élus parmi les appelés.

Bonne initiative au final, puisque Bingo Merriex atterrit finalement en ULEB à Mons (9.2ppg 3.6rpg sur les 5 matches qu’il dispute), puis revient à Tübingen l’an passé.

Remplaçant numérique de J.K. Edwards, on attendra surtout de connaître l’identité et le CV de ses coéquipiers. Il est clair que ce recrutement ne fait pas rêver au milieu de l’abondance de gros noms qui circulent en ce moment en Pro A. Mais cette signature parait bien dans l’esprit havrais.

Au STB plus qu’ailleurs, on ne croira que ce qu’on verra.