vendredi 20 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A - 5ème journée : La Pro A endeuillée

Pro A - 5ème journée : La Pro A endeuillée

lundi 2 novembre 2009, par Fabien Mougeot

JPEG - 48.2 ko
Jonathan Bourhis

Indépendamment d’une journée riche en matches intenses et en surprises, la Pro A a été endeuillée par la mort de Jonathan Bourhis, joueur de la JDA qui s’était illustré devant les caméras de Sport + samedi soir. Toute la communauté du basket déplore cette perte immense et présente ses condoléances à sa famille, à ses proches et au club de la JDA.

A tout seigneur, tout honneur, la JDA se déplaçait à Hyères-Toulon pour l’un des chocs de la journée. Dans un match de série, c’est finalement la JDA (82-93) de Nick Fazekas (22 pts à 11/16, 11 rbds, 3 ctres, 34 d’évaluation) et de Sean Marshall (29 pts à 11/19, 8 rbds, 3 ints, 28 d’évaluation) qui prit le meilleur sur le HTV du gargantuesque Saer Sene (14 pts à 7/13, 15 rbds, 3 ctres, 24 d’évaluation). L’histoire retiendra que Jonathan Bourhis a livré 13 minutes solides pour son équipe (4 pts à 1/4, 3 rbds, 2 pds, 3 d’évaluation).

Dans le premier match de la journée, les Félins du MSB recevaient les Couguars de Nancy. Dans un match plaisant mais défensif (66-64), le MSB put compter sur les coups de génie de Dee Spencer (21 pts à 8/16, 3 rbds, 6 pds, 20 d’évaluation) et sur l’abattage de JP Batista (15 pts à 6/13, 8 rbds, 13 d’évaluation), et cela en dépit d’un Salyers toujours aussi maladroit (5 pts à 2/11, -6 d’évaluation !). Côté nancéien, les leaders ont répondu présents : Ricardo Greer (22 pts à 8/15, 11 rbds, 4 pds, 28 d’évaluation) et Akin Akingbala (14 pts à 6/12, 10 rbds, 4 ints, 20 d’évaluation). Mais ils ont été trop esseulés (22 d’évaluation cumulés pour le reste de l’équipe !).

Soirée d’Halloween oblige, la Pro A a programmé un match de la peur, l’opposition entre Rouen et la SIG, deux équipes incapables de remporter le moindre match jusque-là. La rencontre a été serrée (41-41 à la mi-temps), mais les Sigmen, plus sereins, l’emportent finalement (71-80), une nouvelle fois portés par leur ailier US polyvalent Tremmell Darden (17 pts à 7/11, 5 rbds, 4 pds, 3 ctres, 2 ints, 26 d’évaluation) et sur l’impact offensif de David Simon (14 pts à 7/8, 17 d’évaluation). En difficulté en défense, Michel Nascimento signe tout de même les meilleures stats des Normands avec 14 pts à 4/6, 5 rbds, 2 ints (18 d’évaluation).

Les autres Normands de la Pro A, Le Havre, recevait le BCM aux Docks Océane. Trahi par la maladresse de ses cadres (Oguchi à 1/6, Miller à 2/16, Duport à 3/10 pour un pourcentage globale de 37 %), le Havre concède sa première défaite de la saison à domicile. Le BCM put compter sur un Rob Lewin très offensif (21 pts à 8/11 en 19’) et sur le réveil de Cyril Akpomedah (14 pts à 6/13, 9 rbds, 3 ctres, 2 pds, 20 d’évaluation).

Autre choc de la journée, le Cholet Basket, dernière équipe invaincue, recevait la Chorale de Roanne. Là encore, une rencontre ultra serrée, comme en témoignent les scores après chaque quart-temps (21-19 ; 38-37 ; 52-52) et c’est finalement l’escouade de JDC qui gagne. Pourtant Fabien Causeur avait réalisé un bon match (12 pts à 5/7, 10 rbds, 4 pds, 24 d’évaluation), bien aidé par Linehan (18 pts à 6/17, 3 rbds, 8 pds, 4 ints, 16 d’évaluation) et par Randal Falker (8 pts à 4/4, 11 rbds, 16 d’évaluation). Côté roannais, la performance collective fut remarquable, avec pas moins 7 joueurs au-dessus des 9 d’évaluation.

Compagnon d’infortune de Rouen et de la SIG, l’Elan chalonnais comptait bien remporter sa première victoire face au PLB. C’est chose faite, grâce à un énormissime Blake Schilb (22 pts à 10/15, 11 rbds, 8 pds, 2 ctres, 39 d’évaluation), assisté notamment de Jerome Tillman (27 pts à 9/17, 5 rbds, 3 pds, 25 d’évaluation). Le PLB, beaucoup trop dispendieux (21 balles perdues), fut pourtant porté par Angel Vassalo (20 pts à 9/19, 10 rbds, 17 d’évaluation).

Après sa cruelle défaite face à Istanbul en Euroligue, l’ASVEL avait tout à craindre de la réception du promu poitevin. Dans un match compliqué, l’ASVEL a de nouveau pâti du faible rendement de ses extérieurs (2 pts à 0/5 pour Lukauskis, 5 pts à ¼ pour Dewar, 5 pts à 1/3 pour Foirest). C’est donc à l’intérieur que les Verts ont fait la différence, grâce au magicien Ali Traoré (19 pts à 8/12, 5 rbds, 4 pds, 22 d’évaluation). Les visiteurs ont souffert d’un pourcentage aux shoots trop faible (36 %) et d’une évaluation collective indigente (47).

Enfin, la JAV, équipe poil à gratter du championnat, avait fort à faire face à Orléans ce dimanche. Malgré le très gros match de ses extérieurs (53 pts, 56 d’évaluation pour le quatuor Reid/Leloup/Flowers/Melody), la JAV dut concéder la défaite (74-82) face à un Orléans porté par son trio américain Banks/Doellman/Coville qui a compilé un coquet 64 d’évaluation.

En somme, il y a maintenant quatre équipes avec une seule défaite (Cholet, Dijon, Orléans, Le Mans), qui devance une meute composée de Nancy, Paris-Levallois, Hyères-Toulon, Gravelines, Roanne, Le Havre. Rouen ferme la match, seul désormais.