mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A - 4e journée : Cholet seul premier, Rouen, Chalon et la SIG en (...)

Pro A - 4e journée : Cholet seul premier, Rouen, Chalon et la SIG en péril

dimanche 25 octobre 2009, par Fabien Mougeot

La 4e journée de Pro A a confirmé la bonne forme de Cholet Basket, et les déboires de Chalon et de la SIG.
Vendredi soir, le gros choc de la journée mettait aux prises les deux derniers finalistes du championnat, et participants à l’Euroligue. Orléans, bien que mené à la pause (30-42), a réalisé un troisième quart-temps explosif (28-8), pour empocher le gain du match face à l’ASVEL (76-66). L’Entente a pu s’appuyer sur un Banks décisif (19 pts, 4 pds, 5 ints, 15 d’évaluation). L’ASVEL, trahie par ses balles perdues (23 !) a pâti de la défaillance de certains cadres (0 pt pour Lukauskis et Kangur).

Autre choc chargé d’émotion : le retour de Marc Salyers et Dee Spencer dans la Halle André Vacheresse de Roanne, sous le maillot du MSB. Malgré un Spencer de gala (32 pts à 75 %, 6 rbds, 36 d’évaluation), le MSB a perdu (92-82), incapable de lutter face à la furia et au collectif roannais (6 joueurs à 10 et plus dont Nsonwu-Amadi - 15 pts, 11 rbds, 23 d’évaluation). Salyers a plutôt manqué ses retrouvailles (10 pts à 4/10, 3 rbds, 2 pds, 2 bps, 9 d’évaluation).

Le leader choletais se déplaçait au Palais des Sports Pierre Coulon de Vichy. Entre deux des toutes meilleures défenses du championnat, on pouvait s’attendre à un match fermé. Ce fut le cas, et à ce petit jeu, c’est Cholet Basket qui emporte la mise (65-68). Malgré le duo Reid (22 pts à 9/13, 6 pds, 8 fps, 22 d’évaluation) / Dounia Issa (9 pts, 12 rbds, 5 ints, 3 ctres, 21 d’évaluation), la JAV a été un peu juste pour contrer la richesse de l’effectif choletais (4 joueurs à 11 pts et plus, dont Falker - 11 pts, 9 rbds, 3 ctres, 14 d’évaluation et Robinson - 16 pts, 4 rbds, 14 d’évaluation)

Le Mans battu, Cholet vainqueur, il ne restait plus qu’une autre équipe invaincue, la JDA. Et grosse surprise, les promus du Paris-Levallois Basket se sont largement imposés en Côte d’Or (74-90). La défaillance du duo Bradley (6 pts à 2/12, 4 bps, 3 d’évaluation) /Marshall (13 pts à 6/16, 3 bps, 3 d’évaluation) explique en grande partie cette défaite, rendant inutile la grosse partie de Nick Fazekas (18 pts à 9/15, 11 rbds, 2 ctres, 25 d’évaluation). Côté PLB, le duo intérieur formé de Prowell (18 pts à 7/13, 5 rbds, 3 ctres, 3 ints, 23 d’évaluation) et de Michel Jean Baptiste Adolphe (18 pts, 5 rbds, 2 ctres, 24 d’évaluation) a dominé les débats.

Le SLUC Nancy, autre équipe en forme, recevait l’Elan Chalonnais, qui trustait la dernière place du classement jusqu’alors. Pas de surprise, car les Lorrains se sont facilement imposés (87-74). Steed Tchicamboud a bien drivé le SLUC (19 pts à 8/12, 7 pds, 6 fps, 5 rbds) et Marcus Slaughter s’est retrouvé (21 pts à 8/11, 9 rbds, 9 fps). Côté chalonnais, aucun joueur n’a véritablement su tirer ses coéquipiers vers le haut (aucune évaluation supérieure à 14).

Désireux de se refaire après la correction reçue à Antarès (75-55), le BCM recevait le SPO Rouen, qui n’avait toujours pas gagné. Là encore, pas de surprise, puisque Gravelines a facilement gagné (81-65). Le collectif nordiste a été efficace, à l’image d’un Trey Johnson (19 pts à 7/10, 6 rbds) qui n’avait pas encore particulièrement brillé.

Les surprenants poitevins, vainqueurs déjà de Nancy et de Chalon à l’extérieur, recevait le Hyères-Toulon Var Basket. Dans un match disputé, ce sont finalement les visiteurs qui s’en sortent (87-89 après prolongation), grâce à l’abattage intérieur de Saer Sene (12 pts, 13 rbbds) et au duo extérieur Pierce (25 pts, 9 fps, 5 rbds, 9 pds mais 9 bps) / Obasohan (27 pts à 4/7 à 3 pts). Rasheed Wright (Poitiers) aura pourtant tout tenté (38 pts à 12/22 dont 9/14 à 3 pts, 6 rbds, 38 d’évaluation).

Enfin, les Sigmen de Frédéric Sarre devaient se reprendre après leurs trois défaites initiales face à des cadors (MSB, SLUC, ASVEL), en recevant une autre surprise de ce début de saison, le STB Le Havre. Menant au score durant la majeure partie de la rencontre, les Sigmen ont manqué de lucidité dans les 22 dernières secondes, laissant Kammron Taylor les crucifier à 5 secondes du terme (80-81). Alain Digbeu aura à nouveau montré l’exemple (16 pts - dont 13 dans le money time - à 3/7 à 3 pts, 5 rbds, 3 pds, 19 d’évaluation), bien aidé par l’omniprésent Darden (14 pts, 7 rbds, 4 pds, 3 ints, 21 d’évaluation), mais le STB, très efficace à longue distance (10/24), pu compter sur l’expérience de JJ Miller (17 pts à 7/14, 13 d’évaluation) et sur l’impact à l’intérieur de Joseph Jones (12 pts à 5/6, 8 rbds, 15 d’évaluation).