mercredi 29 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A - 13ème journée : Choc des "européens"

Pro A - 13ème journée : Choc des "européens"

dimanche 11 janvier 2009, par Thibaut Sozet

L’opposition entre Le Mans et Nancy, les deux équipes françaises engagées en Euroligue, clôturera dimanche une 13e journée de ProA riche en affiches avec également un choc des extrêmes entre le leader Orléans et la lanterne rouge paloise.

Strasbourg - Gravelines. L’ambiance est au beau fixe à Gravelines, déjà qualifié pour la Semaine des As. "Nous y retournons après deux années de purgatoire. C’est une grande satisfaction", confie le directeur exécutif Hervé Beddeleem, dont l’équipe se déplace avec son nouvel américain Russell Carter à Strasbourg où elle retrouvera son ancien entraîneur Frédéric Sarre. "A Hyères-Toulon, pour la première fois de la saison il n’y a pas eu d’intensité, pas de rythme, pas de dureté. Gravelines, au contraire, est dans une phase dynamique et ce n’est forcément pas l’équipe à jouer actuellement". Surtout que la SIG a des soucis d’effectif. Steve Essart est cloué au lit depuis jeudi en raison d’une gastro-entérite. John Allen souffre au niveau de la cuisse gauche et Gauthier Darrigand à l’épaule.

Dijon - Le Havre. Semaine perturbée pour le meneur dijonnais Eric Chatfield (adducteurs) et l’intérieur Damir Krupalija (trachéite) mais les deux joueurs seront disponibles pour tenter de rebondir après la défaite à Pau. Côté havrais, le coach Jean-Manuel Sousa craint "un gros coup de fatigue de la part des joueurs qui ont beaucoup donné avec un effectif réduit". Une défaite mettrait un sérieux coup de frein au club normand, toujours privé de ses jeunes Pape Sy (genou) et Romain Duport (épaule), après ses succès à Chalon, Vichy et face au Mans.

Orléans - Pau-Orthez. Les Orléanais visent une septième victoire consécutive pour établir une série inédite en ProA depuis leur accession en 2006. Mais ils se méfient de Pau-Orthez lors d’un match pour lequel Jowhé Casseus, malade, est incertain. Pau-Orthez a "beaucoup travaillé la défense cette semaine, histoire de garder les pieds sur terre et ne pas perdre la nouvelle confiance qui nous anime", selon l’entraîneur Laurent Mopsus. Mais la poisse est une nouvelle fois venue contrarier ses plans avec les forfaits de Frédéric Moncade et Ludovic Vaty (entorses aux chevilles gauches).

Cholet - Besançon. Dominé à Villeurbanne samedi dernier, Cholet doit s’imposer face au promu bisontin pour limiter les dégâts au classement. "Nous devrons notamment nous montrer plus efficaces à l’intérieur", note l’entraîneur Erman Kunter qui enregistre le retour de Nando De Colo, absent à Rostov mardi en Coupe d’Europe à cause d’une gastro-entérite. Besançon, qui reste sur sa plus mauvaise série de la saison (trois défaites), est toujours privé d’Ahmed Fellah (pied gauche) et Tommy Gunn est très incertain (malade).

Hyères-Toulon - Villeurbanne. Après son exploit réalisé mardi face à Vilnius en EuroCoupe, l’Asvel entend confirmer son bon début d’année mais Vincent Collet, qui a mis l’accent sur la récupération, se méfie de ce "match piège". L’asvel sera toujours privé de son intérieur américain Eric Campbell (déchirure à un mollet) et ne pourra aligner son joker médical, Nick Fazekas, recruté vendredi mais qui n’a pu être qualifié à temps. Après Cédric Ferchaud la semaine dernière, Hyères-Toulon profitera des débuts de la deuxième de ses trois recrues hivernales, l’intérieur américain Rick Hugues. Max Zianveni, en revanche, n’est toujours pas qualifié, faute de lettre de sortie de son ancien club chypriote.

Chalon-sur-Saône - Rouen. Absent à Gravelines et alité jusqu’à ce jeudi en raison d’un lumbago aigu, l’entraîneur chalonnais Gregor Beugnot devrait être rétabli pour diriger son équipe face aux Normands. Brutalement stoppés (88-66) à Gravelines dans leur course vers les As, ses joueurs auront à coeur de remettre les choses au point. Rouen, après son exploit à Roanne, se déplace de nouveau, privé de son meneur de jeu Kevin Houston (saison terminée) et de son intérieur américain Jonathan McClark (mollet). Le nouveau meneur Derrick Low fera ses débuts.

Le Mans - Nancy. Après son premier succès en Euroligue mercredi face à Avellino, Le Mans cherchera à se rassurer également en ProA où la dernière défaite au Havre a laissé des traces. Suite à sa convocation par les dirigeants, l’Américain Dee Spencer a été sanctionné de deux jours de mise à pied. Mais elle n’influera pas sur la compétition, car l’arrière-shooteur les observera en début de semaine. Nancy avait initialement prévu de se rendre au Mans directement après sa défaite en Euroligue jeudi à Kaunas. Mais le Sluc repassera finalement par la Lorraine. "On a besoin de s’entraîner, surtout en ce moment, avec l’arrivée d’Akingbala" remarque l’entraîneur Jean-Luc Monschau. Recruté depuis le 12 décembre, le pivot nigérian n’a rejoint sa nouvelle équipe que mercredi en Lituanie. Mais, s’il manquait évidemment d’automatismes jeudi, il a tout de même montré de belles choses. L’effectif nancéien sera au complet pour tenter de rebondir après trois défaites lors des quatre derniers matches.

(avec AFP)