mardi 21 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Preview 2012-2013 : Strasbourg IG

Preview 2012-2013 : Strasbourg IG

dimanche 30 septembre 2012, par Aurélien Hipp

La saison dernière

2005 aurait pu être un acte fondateur pour le club alsacien. Son titre de champion de France devait faire “gagner 10 ans” à la SIG, déclarait à l’époque son secrétaire général, Jean Marcel Geiger. Or, depuis, rien ou presque. Le Rhénus Sport est loin d’être plein, et cette saison encore, le club a raté les playoffs comme c’est désormais de mise depuis 3 ans. 10e derrière le promu dijonnais, pas de quoi satisfaire un club qui a placé à la tête de son secteur sportif l’entraineur de l’équipe de France. Pour sa défense, Vincent Collet pourra avancer que son effectif a largement été chamboulé par la fin du lock-out NBA. En effet, Lavoy Allen (parti aux Sixers) et Justin Harper ont chacun joué 9 matchs sous le maillot alsacien avant de retourner outre-atlantique. Harper (13 pts, 6,6 rbs) n’a pas été remplacé mais le départ d’Allen aura été l’occasion d’accueillir Alexis Ajinca. Toujours sur la corde raide, la SIG a pu espérer les playoffs jusqu’au dernier moment. Encore raté, mais les leçons semblent avoir été tirées.

Le recrutement

On commencera par évoquer le cas d’un joueur qui finalement n’est pas venu… Enfin si, il est venu mais n’est pas resté bien longtemps. Avec Shelden Williams de Chalon, Strasbourg avait réussi LE gros coup de l’intersaison en Pro A. Si l’effectif de la SIG est tout à fait solide, les matches amicaux du mois d’août ont rapidement mis en évidence l’absence d’un scoreur extérieur. Celui-ci devait être Rashad McCants, mais comme chacun sait il n’a pas passé l’étape des tests médicaux. S’en sont suivies de longues semaines de recherche de la perle rare et il faut croire que la SIG a de bons réseaux de recrutement, beaucoup d’argent pour ce poste ou probablement un peu des 2. Le go to guy de la SIG sera Gerald Fitch, qui pesait sa bonne douzaine de points en Euroleague avec Malaga, rien que ça. Fitch (1m91, 30 ans) est un habitué du circuit européen (Croatie, Ukraine, Turquie, Italie, Espagne) et devrait cartonner dans le contexte de la Pro A. Plus scoreur que shooteur, il sera LA force offensive de Strasbourg sur les lignes arrières. Le risqué pour la SIG sera probablement de n’avoir qu’un seul joueur de ce type.

Il n’a pas été nécessaire de casser la tirelire pour les autres joueurs, Strasbourg ayant globalement prolongé l’ensemble de son roster. Zianveni et De Jong sont toujours la, la perte de Chris Oliver n’a rien d’insurmontable et le retour de Jeff Greer était dans l’air depuis un moment. Jeff et Ricardo font de toute manière partie des meubles désormais. On peut considérer le maintien dans l’effectif d’Alexis Ajinca comme une bonne nouvelle, le joueur étant attiré par d’autres sphères. Il sera intéressant de voir son impact sur une saison complète avec une préparation de plusieurs semaines. Dernière recrue, Louis Campbell (13ppg, 4ppg), meneur athlétique, viendra épauler Aymeric Jeanneau pour driver l’équipe. En Allemagne la saison dernière, ce bon joueur cristallise néanmoins l’une des inquiétudes souvent évoquées au sujet de cet effectif strasbourgeois : la relative neutralité offensive du poste 1 qui devrait être performant défensivement mais apporter peu de points.

JPEG - 41.8 ko
Louis Campbell

La question que l’on se pose

Sera-ce-suffisant ? Chris Oliver n’a même pas été remplacé numériquement, ce qui donne un roster très homogène mais court. Quoique…on n’en a pas parlé dans le paragraphe “recrutement” mais l’effectif pourrait bien être renforcé par l’utilisation plus fréquente des jeunes du club. Hugo Invernizzi et Axel Toupane ont montré des qualités d’adresse exceptionnelles en préparation et peuvent logiquement prétendre à de longues minutes. Ça, c’est Vincent Collet qui en décidera lorsque cela comptera vraiment. Il y a 8 pros confirmés, dont les vieillissants Zianveni et la fratrie Greer. Soyons clair, ces joueurs sont bourrés de talent et feront quelques très grosses perfs. Mais ils ne rayonneront plus comme par le passé et l’irrégularité de Jeff est un sujet récurrent de débats. Enfin, Fitch devrait être très sollicité en attaque et très ciblé par les défenses adverses. On aurait bien vu un poste 4 US dans cet effectif, qui pour le coup, serait monté d’un cran dans la hiérarchie du championnat. A voir sur la durée.

Objectifs, perspectives de la saison

Pour la SIG, contrairement à d’autres clubs, l’objectif est simple et connu de tous. Il est impératif, primordial, d’aller en playoffs. Quand on s’appelle Strasbourg, qu’on a signé Vincent Collet comme coach, Alexis Ajinça et Gerald Fitch comme premières options offensives, on ne peut pas rater les playoffs. Plutôt défensif (Campbell, les 2 frères Greer, voir Ajinça), cet effectif peut tout à fait accrocher les playoffs. Et la saison ne sera pas polluée par des déplacements lointains en Eurochallenge, un avantage face aux concurrents directs. Fitch n’a pas encore joué le moindre match, la saison commence la semaine prochaine. Il ne faudrait pas payer un retard à l’allumage. Wait & see, mais là comme ça, on aurait tendance à dire que Strasbourg pourrait finir 6e comme ou 11e. Une tendance lourde associée à l’image du club, qu’il est urgent d’éradiquer. Jetzt geht’s los.

Alexis Ajinca from Hoops International on Vimeo.