mercredi 1er mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Playoffs Pro B : Orléans a un pied en finale

Playoffs Pro B : Orléans a un pied en finale

vendredi 2 juin 2006, par Christophe Blandin

En allant s’imposer sur le parquet de Saint-Quentin lors du match aller de ces demi-finales de Pro B, Orléans a fait un grand pas vers la qualification pour la finale du 18 juin à Bercy. Dans l’autre demi-finale, le leader bisontin s’est effondré en seconde mi-temps et Châlons l’a ainsi emporté à domicile de 21 pts face aux joueurs de Germain Castano.

Saint-Quentin 62 - 78 Orléans

Le premier quart-temps était équilibré entre les 2 formations. Grâce à son adresse extérieure, Romain Tillon (17 pts et 2 pds au total) permettait aux siens de mener 12-5 après 3 minutes de jeu. Mais les Orléanais revenaient vite en s’appuyant notamment sur Mohamed Kanté à l’intérieur (7 pts sur un total de 10 dans le 1er quart-temps). Après 10 minutes, Orléans menait donc sur le score de 22 à 19. Dès le début du 2ème quart-temps, Dave Fergerson (18 pts et 3 pds) inscrivait un panier primé remettant à égalité les 2 formations (22-22) mais l’Entente signait ensuite un 9-0 grâce à McFarlan notamment (12 pts) pour prendre une avance de 10 pts (25-35), écart qui restait identique lorsque les 2 équipes rejoignaient les vestiaires (32-42).

Après avoir limité le SQBB à 13 pts dans le 2ème quart-temps, Orléans ne baissait pas son intensité défensive dans la 3ème période puisque les Picards n’inscrivaient que 11 pts durant ces 10 minutes malgré l’activité dans la raquette de Lavar Simmons (14 pts et 8 rbs). Philippe Hervé pouvait compter sur ses extérieurs Ben Dewar (MVP du match avec 21 pts à 80%, 4 rbs et 3 pds pour une évaluation de 25) et Wilfrid Aka (7 pts) pour conserver son avance au tableau d’affichage et même l’augmenter au terme de ce 3ème quart-temps (43-59). Les Orléanais géraient ensuite cet avantage dans l’ultime quart-temps pour s’imposer assez aisément sur le score de 62 à 78. Hervé peut aussi se féliciter de l’apport plutôt intéressant de Ted Berry (7 pts et 2 pds) pour son premier match sous les couleurs orléanaises.

Ce même Hervé n’avait cessé de rappeler que l’objectif des Orléanais était d’être prêts pour ces playoffs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats semblent confirmer le projet de l’entraineur de l’Entente. Avec cette victoire obtenue dans l’antre du SQBB, les coéquipiers de Laurent Bernard (9 pts et 5 rbs) ont en effet fait un grand pas vers la finale de Pro B à Bercy le 18 juin, un ticket qui pourrait être validé dès mardi devant leur public.

Châlons 89 - 68 Besançon

Les premières minutes de la rencontre voyaient les 2 équipes se rendre coup pour coup avant que le BBCD ne mette un coup d’accélérateur (un 10 à 2) pour prendre une première avance au tableau d’affichage (6-14) sous l’impulsion d’un percutant Mehdi Labeyrie (8 pts dans le 1er quart-temps pour un total de 10 sur le match). L’ESPE s’en remettait alors à son pivot américain Zach Moss pour revenir mais l’adresse extérieure de Cedrick Banks notamment (qui finit le match avec 17 pts et 6 rbs mais 7 sur 20 aux tirs...) permettait aux Bisontins de compter 9 pts d’avance au terme du 1er quart-temps (16-25). Dans le 2ème quart-temps, les coéquipiers de Florent Eleleara (14 pts et 3 pds) se montraient toujours adroits à longue distance ce qui leur permettait de faire passer leur avance à 13 pts (27-40 à la 16ème minute). Mais l’ESPE signait un 14-2 pour achever cette première mi-temps et revenir ainsi à une petite longueur des Orléanais (41-42) en s’appuyant toujours sur un irrésistible Zach Moss (30 pts à 13 sur 16 aux tirs et 11 rbs pour une évaluation de 34 !).

Au retour des vestiaires, l’ESPE restait sur le même rythme et passait en tête pour la première fois du match sur un nouveau dunk de Moss (46-44). Mais ce n’était que le début de la tempête pour Besançon qui craquait complétement dans ce 3ème quart-temps n’inscrivant que 6 petits points tout en encaissant 21... Grâce notamment à un Steed Tchicamboud impeccable (16 pts et 4 pds), le score était ainsi passé à 62-48 en faveur des locaux à l’issue du 3ème quart-temps. Même si la dernière période démarrait sur un panier primé du MVP étranger Banks, l’ESPE signait ensuite un 17-2 prenant ainsi 26 pts d’avance (79-53) à moins de 5 minutes du terme de la rencontre. Le sort de ce premier match était donc scellé et François Péronnet pouvait faire tourner son effectif, Samba Dia se mettant ainsi en évidence (10 pts et 2 rbs). Bien que dominateurs aux rebonds (31 à 41), les Bisontins auront craqué face à la pression défensive de Châlons commettant ainsi 18 pertes de balle (13 interceptions pour l’ESPE). Besançon devra donc réagir devant son public mardi pour espérer se qualifier. Mais après la claque reçue ce soir, l’envie sera-t-elle toujours présente chez des Bisontins déjà assurés de monter en Pro A ?