dimanche 23 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Playoffs Pro A : Nancy attend son adversaire

Playoffs Pro A : Nancy attend son adversaire

jeudi 24 mai 2007, par Christophe Blandin

Dominateurs d’un bout à l’autre de la rencontre, les Nancéiens n’ont laissé aucune chance à l’ASVEL et se sont ainsi qualifiés pour la finale du 2 juin. Ce sera donc la 3ème fois consécutive que le SLUC se rendra à Bercy pour y disputer la finale des playoffs. Les supporters lorrains devront cependant attendre samedi soir pour connaître l’adversaire qui leur sera opposé.

En effet, dans l’autre demi-finale, l’Elan Chalon a créé la surprise en allant s’imposer sur le parquet de Roanne, sur lequel la Chorale n’avait chuté qu’une seule fois cette saison. Portés par un phénoménal Terrell Everett (31 pts, 9 rbs et 6 pds pour une évaluation de 37), les joueurs de Greg Beugnot, qui étaient menés de 15 pts en fin de 1ère mi-temps, ont fait exploser la défense roannaise en 2ème mi-temps et ainsi obtenu le droit de disputer une belle à la halle André Vacheresse samedi prochain.

Nancy 87-75 Adecco ASVEL

Le SLUC n’a laissé aucune chance ce soir à la formation villeurbannaise privée de Rowan Barrett. L’ASVEL comptait ainsi un débours de 10 pts au terme du 1er quart-temps (21-11) puis de 22 pts au moment de rejoindre les vestiaires (46-24). Malgré les efforts des intérieurs verts Vincent Masingue (10 pts et 10 rbs) et surtout Chevon Troutman (19 pts et 9 rbs), l’ASVEL ne trouvait pas de solution face à la défense lorraine, l’absence de Barrett se faisant particulièrement ressentir dans les tirs primés (7 sur 24 au total). La formation de Jean-Luc Monschau déroulait et l’ensemble des joueurs participait à la fête : 20 pts et 10 rbs pour un Cyril Julian retrouvé, 13 pts et 7 rbs pour le bondissant Max Zianveni, 10 pts, 5 cts et 5 int pour l’ultra-complet Tariq Kirksay, 14 pts et 6 rbs pour le cerveau serbe Branko Milisavljevic et enfin 18 pts à 4 sur 9 à 3 pts pour la gâchette Cedrick Banks. Avec autant d’atouts, le SLUC filait tranquillement vers la victoire même si l’ASVEL réduisait un peu l’écart dans la dernière période grâce à Yohann Sangaré (13 pts et 4 pds) notamment.

Roanne 82-87 Chalon/Saône

La défense de la Chorale lui avait permis de s’imposer à Chalon mardi soir. Cette fois-ci, les Chalonnais ont trouvé la parade et réalisé un festival offensif en 2ème mi-temps pour l’emporter et forcer ainsi la belle. La 1ère mi-temps était cependant à l’avantage des locaux. Une nouvelle fois, les américains Aaron Harper (19 pts et 8 rbs) et Dee Spencer (21 pts et 8 pds) affolaient les compteurs et, bien aidés par Pape Badiane (10 pts et 6 rbs), permettaient à la Chorale de rejoindre les vestiaires avec un avantage de 9 pts (47-38). Mais la machine chalonnaise se mettait en route en 2ème mi-temps et pouvait compter sur un énorme moteur en la personne du meneur Terrell Everett (31 pts, 9 rbs, 6 pds et 3 int pour une évaluation de 37) absolument insaisissable pour la défense roannaise malgré les efforts de Marco Pellin. Les Bourguignons revenaient ainsi à 1 longueur à l’issue du 3ème quart-temps (62-61) puis prenaient ensuite l’avantage dans le dernier quart-temps avec un Marcellus Sommerville une nouvelle fois efficace en sortie du banc (13 pts et 4 rbs en 14 min) et un solide John Best (17 pts et 7 rbs). Malgré la défaillance de Jermaine Guice (-1 d’’évaluation), l’adresse de Chalon faisait la différence et l’Elan assurait donc le gain du match dans les dernières minutes.