lundi 23 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > "Nothing but net" : George Eddy is back !

"Nothing but net" : George Eddy is back !

jeudi 15 octobre 2009, par Christophe Blandin

Comme nous vous l’avions promis la semaine dernière, voici la seconde de "Nothing But Net".

Retrouvez un George Eddy plus "Michel Polnaresque" que jamais, mettant en pratique les 5 principes fondamentaux du shoot (voir Nothing But Net Part I) en situation de 1 vs 1. le Shot Doctor ne s’arrête pas là puisqu’il vous délivre également les secrets de la réussite aux lancers-francs. il finit en vous donnant des conseils afin d’optimiser votre condition physique pour réussir le shoot de la gagne dans le méga money time. WATCH AND ENJOY !

La semaine prochaine, last but not least, un entretien avec George sur les aspects psychologiques et instinctifs que doit détenir chaque serial shooteur qui se respecte !

Et voici la vidéo tant attendue...

En bonus, quelques remarques de Jean Galle sur la première vidéo :

George, que j’ai eu l’occasion de coacher lorsque nous étions à CAEN, était l’arme absolue contre les défenses de zone grâce à son shoot d’une très grande pureté et d’une rare efficacité !

Le rappel des principaux fondamentaux du shoot y sont pour les jeunes et les moins jeunes, c’est actuellement un des points faible du basket Français, notamment les lancer-francs.

Je vais me permettre d’y ajouter un point très important : la répétition, c’est un élément indispensable à la réussite !

Pour avoir connu le regretté Drazen PETROVIC qui, déjà à 17 ans, joué en équipe nationale n’était pas un joueur « adroit » mais, grâce à un travail énorme (1000 shoots par jour), il est devenu un shooteur redoutable, même en NBA où il tournait à 25 pts de moyenne. Pas mal pour quelqu’un qui n’était d’une grande adresse au départ !

Je pourrais citer une multitude de joueurs qui, par leur « travail », ont progressé dans ce domaine. Je me contenterai de citer le plus connu et le chouchou des Français : Tony PARKER qui, par une volonté de progresser et de réussir, a fait ce chemin.

Alors bon courage et gros travail, avant et après l’entrainement quand cela est possible !

Donc merci GEORGE pour tes conseils et bravo !