jeudi 24 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > Nicolas Batum raconte son Hoop Summit

Nicolas Batum raconte son Hoop Summit

jeudi 12 avril 2007

Impressionnant durant la semaine d’entrainement qui précéda le match du samedi soir, Nicolas Batum a laissé son empreinte sur l’édition du Nike Hoop Summit 2007. 23 points en 27 minutes après, l’allier du Mans nous raconte sa semaine à Memphis.

JPEG - 21.5 ko
Nicolas Batum
...en défense
Crédit : Joe Murphy / USA Basketball

"Je suis arrivé à Memphis le 1er Avril avec Alexis Ajinca. On s’est entrainé le lendemain avec la sélection internationale. Les entrainements étaient essentiellement basés sur le jeu pour mettre en place des systèmes pour le match de samedi. Le mardi on a joué contre une équipe d’High School de Memphis. On a gagné de 20 points.
Le mercredi soir, j’ai été impressionné par le match Suns vs Warriors. Voir le jeu des Suns en vrai est encore plus impressionnant qu’à la télé.

Jusqu’à samedi, on s’est entrainé deux fois par jour. Il y avait toujours du monde dans les tribunes pendant les entrainements. J’ai réalisé que les entrainements avec Vincent Collet m’ont beaucoup aidé pendant cette semaine car j’ai assimilé les systèmes bien plus vite que la plupart des autres joueurs. Avec le Mans, on change de systèmes presque chaque semaine donc après le premier entrainement avec le coach australien, je connaissais déjà les mouvements. Alors que le jour du match, certains joueurs étaient encore perdus.

La sélection américaine était impressionnante d’un point de vue physique. Ca courait et sautait partout. Mais aucun joueur ne m’a impressionné plus que ça.
Pendant le match, je n’ai pas fait attention à l’environnement, mais la salle était impressionnante. Avec Alexis on était dans le 5. J’ai eu des problèmes de faute mais avant la mi-temps j’ai écrasé deux dunks de suite sur la défense américaine.

Après le match on est allé manger au restaurant avec Alexis et mes agents. Par rapport à la Draft 2007, je n’ai pris aucune décision pour le moment. J’hésite parce que je sais que si je reste au Mans je jouerai l’Euroleague alors qu’en NBA je risque de rester sur le banc."