jeudi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NCAA : Joakim Noah est champion universitaire !

NCAA : Joakim Noah est champion universitaire !

mercredi 5 avril 2006

Il y a deux ans, on se demandait si c’était un prospect, un fils à papa ou une nouvelle star. La réponse aujourd’hui ne fait plus aucun doute. Joakim Noah a écrit une ligne de l’histoire du basket français. Avec ses potes Gators, le jeune français a maté les angelinos d’UCLA en finale de la March Madness à Indianapolis. MVP du tournoi, il a mené son équipe à bout de bras avec 16 points, 9 rebonds, 6 contres lors de la finale face à UCLA gagnée sur le score de 73 à 57.

JPEG - 27.4 ko
Joakim Noah

Lors du tournoi McDonald’s à Paris en 1998, interrogé par France Télévision, Joakim Noah déclarait qu’il préférerait gagner un titre NBA plutôt que Roland Garros. Le « franco-amerloque-suédois-camerounais » comme il dit, a affolé la folie de mars avec ses dunks et son exceptionnelle envie de gagner. Du haut de ses 2m09, l’intérieur présente une aisance sur le parquet impressionnante. Capable de poster un gros pivot et lui écraser le ballon sur la tête. Capable d’attaquer le panier en tête de raquette avec un départ croisé, balle entre les jambes et figer roll tout en touché. De contrer la balle 6 fois en finale de la March Madness -un nouveau record.

Il n’a pas -encore- gagné un titre NBA mais dans son cœur, ce titre universitaire est sans doute équivalent au Roland Garros gagner par son père. L’envie, l’émotion. Des qualificatifs qui colle à la peau de (des) Noah. Sur le terrain, l’enfant de New York ne pense qu’à une chose jouer au basket, se faire plaisir et gagner. Au poste quatre, il a peu de concurrence tant son jeu est complet. Très bon passeur, il dispose d’une vision du jeu hors du commun pour son poste. Née aux états unis, le fils du tennisman-chanteur-mannequin, n’a pas de passeport français, mais compte bien en faire la demande dès que possible. La France aura donc à disposition un intérieur passeur et donc Boris Diaw pourrait alors jouer sur un poste extérieur. Cependant, cette hypothèse est bien sur plausible, mais pas pour cet été au championnat du monde. Les démarches administratives pour l’obtention d’un passeport sont longues et ne peuvent pas être faite sans la présence de l’intéressé sur le territoire. Or, Joakim aime étudier et ne va donc pas manquer des cours pour faire la queue à la préfecture.

Joakim Noah est champion universitaire, c’est le plus important pour le moment. Son avenir est pour le moment flou. La NBA ou le back to back avec Florida ? Annoncé très haut dans la draft de cette année, Joakim est plus en phase avec le mode de vie étudiant que celui d’un professionnel. Il a l’occasion de vivre deux années génial sur un campus ensoleillé. Aran Smith de NBADraft.net estime les chances qu’il se présente à la draft 2006 à plus de 90%. Une chose est sur, Joakim Noah est champion universitaire à 100% !