lundi 29 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA - Western Conf’ : Bilan après 20 matchs - Race to MVP

NBA - Western Conf’ : Bilan après 20 matchs - Race to MVP

dimanche 10 décembre 2006, par OC

Western Conference :

1 - Utah Jazz 15-4

La grosse surprise de ce début de saison. Les Jazz, emmenés par un Carlos Boozer enfin au niveau de son faramineux contrat, sont de retour. Derrière un Boozer impérial tournant à 22 ppg et plus de 12 rpg, on retrouve un Deron Williams parfait avec 17 ppg et 9 apg. Peut être un peu tôt pour parler de résurrection, mais ça en prend un chemin similaire. Les Jazz marquent cependant le pas depuis une dizaine de matchs (6-4 sur cette série), mais Kirilenko ne restera pas un joueur moyen toute la saison, plutôt de bonne augure !

2 - San Antonio Spurs 15-4

Toujours présents en haut de classement. Après un début de mois de décembre très médiocre, trois défaites en quatre matchs, Pop’ a piqué sa crise, résultat plusieurs +30 et des joueurs n’évoluant que rarement plus de 30 minutes sur le parquet. Duncan ne semble plus présenter de douleurs au pied et le travail de TP aux tirs semble porter ses fruits. Notons également l’adresse exaspérante de Barry à 3pts avec 52%. Que demande le peuple ?

3 - Houston Rockets 14-6

Toujours dans le Texas, le pouvoir a été pris par un grand chinois qui n’en finit plus de faire de gros matchs avec 25 ppg et 9 rpg, Yao montre enfin ce dont il est capable. T-Mac pour sa part joue le rôle du parfait coéquipier et réalise pour l’instant sa plus belle saison à la passe. On est en revanche en droit d’attendre mieux de Battier, mais surtout de Wells qui, sur les quelques minutes qu’il a passées sur le terrain, ressemblait plus à un tonneau de Bud qu’à un joueur qui a failli tomber les Spurs à lui tout seul durant les derniers PO ...

4 - Los Angeles Lakers 13-6

Kobe joue juste et les résultats s’en ressentent, les Lakers pointent actuellement en tête de la Pacific. Derrière Bryant et Odom au four et au moulin, on retrouve Luke Walton auteur d’une excellente saison. Attention tout de même car les angelinos n’ont joué que 5 matchs à l’extérieur contre 14 chez eux ...
On regrettera le peu de temps accordé à notre Ronny national, qui à chaque fois qu’on lui en donne l’occasion réalise de choses positives.

5 - Dallas Mavericks 14-6

Après un départ catastrophique (0-4), les Mavs ont prouvé en dix matchs que ce n’était qu’une erreur. Depuis c’est un 14-2, et derrière le Wunderkid toujours aussi impérial (24 ppg et 10 rpg) on retrouve une multitude de scoreurs, et autres bombardiers longues distances. Même Dampier a enfin compris son rôle et joue très juste en étant tout près du double-double en moyenne. Les Mavs en reconquête ? C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

6 - Phoenix Suns 12-6

C’est reparti pour 82 matchs d’orgies offensives. Impossible de s’ennuyer quand on regarde jouer Nash&Co, ça part dans tous les sens, ça shoote de n’importe où, bref c’est un carnage offensif. Mais à l’inverse, la défense est toujours aussi médiocre avec presque 108 pts encaissés par match, c’est probablement trop pour espérer toucher le trophée, coach D’Antoni devra reserrer tout ça pour contrer les murailles défensives des PO !

7 - Denver Nuggets 11-7

Carmelo Anthony est sorti grandi de son experience au mondial et est actuellement le meilleur attaquant de la ligue avec un superbe pourcentage. Autre joueur que l’on attendait pas forcement à pareille fête : JR Smith. Ce dunker hors pairs est également un véritable bombardier longue distance, avec des pointes régulières à 5 three sur un match. Miller, Camby et Boykins sont toujours au niveau, dommage pour la énième blessures de Kenyon Martin, son absence sera sans doute préjudiciable tard dans la saison ...

8 - Minnesota Timberwolves 10-9

On les croyait enterrés, et non les loups sont toujours là. Garnett, James, Davis, font pas mal de dégâts, et permettent aux T-Wolves d’être toujours en course pour les PO. A l’image des Hawks, la phase finale est accessible, mais dans une conférence Ouest largement supérieure à sa petite camarade, il n’y aura aucun droit à l’erreur, c’est une certitude !

9 - Los Angeles Clippers 10-9

Une mini surprise de voir les Clipps si bas avec un tel effectif. Ceci s’explique sans doute par la baisse de régime de leur secteur intérieur, Brand et Kaman jouant nettement en dessous de leur niveau de la saison dernière. Cassell, Mobley et leur âge avancé sont toujours bons, et heureusement d’ailleurs. La route des PO ne devrait pas poser de problèmes surtout si Brand se réveille !

10 - New Orleans Hornets 9-9

A n’en pas douter une équipe de haut de tableau dans l’Eastern Conf’, mais de l’autre coté de l’amérique, les Hornets sont une équipe parmi tant d’autres, réalisant un honnête parcours mais qui sera sans doute insuffisant pour acrrocher un strapontin en avril prochain. Dommage pour le moustique Paul qui est déjà l’un des cinq meilleurs PG de la ligue sans aucune contestation.

11 - Golden State Warriors 9-10

Difficile de jauger cette équipe tant elle impressionne un soir et est décevante le lendemain. Et pourtant des satisfactions il y’en a, à commencer par notre MP2 national qui, après un mondial complétement raté, enchaine les perfs offensives régulièrement. Autres satisfactions le letton Biedrins qui affiche un 11 ppg et 9.5 rbg en 29 minutes, ou encore l’homme volant Monta Ellis avec ses 18 ppg.
On peut cependant se dire que J-Rich est loin d’être au top comme nous l’indique son pourcentage aux tirs plus que douteux.

12 - Seattle Sonics 9-11

Le secteur intérieur de Seattle est son talon d’achille. Impossible pour les Sonics de rivaliser dans l’ouest avec aussi peu de menace in the paint. Allen et Lewis sont toujours des All-Stars potentiels, et Ridnour effectue une belle saison, derrière ce trio c’est un peu juste. Nos frenchies connaissent des fortunes diverses, Petro est trop irrégulier capable du meilleur comme du pire, et Gelabale n’est pas utilisé ou très peu. Les PO sont loin ...

13 - Sacramento Kings 8-10

Après sa somptueuse série face aux Spurs en Mai dernier, Kevin Martin a littéralement explosé 21.4ppg à 50% ! Bibby réalise une belle saison mais nettement inférieure à ses deux dernières campagnes, l’emblématique Brad Miller montre des signes de fatigue et n’est plus le superbe pivot All-Star qu’il était, de même pour Abdur-Rahim ... Et Artest fait du Artest. Dur de juger même après 20 matchs du niveau de cette équipe, à voir !

14 - Portland Trail Blazers 7-14

Dans l’Oregon quand on repart de zéro on le fait à 100%. Les Blazers sont là ou ils doivent être. Une belle satisfaction tout de même, l’énorme saison produite par Randolph. Pour le reste, tout est misé sur la jeunesse et surtout sur le long terme, Portland souhaitant sans doute faire un nouveau coup lors de la prochaine draft !

15 - Memphis Grizzlies 5-15

Après quatre sweep lors des quatres derniers 1er tour de PO, et après la blessure du dernier MVP des mondiaux, les Grizzlies sont au fond du trou avec le pire bilan de toute la ligue. Des rumeurs évoquant un probable départ de Gasol, vont sans doute précipiter une reconstruction plus rapide que prévu ...

Race to MVP :

Cette année encore le titre de MVP ne sera pas une mince affaire. Après 20 matchs, qui présente les plus belles stats ?

- Kevin Garnett : L’inépuisable KG est loin devant à l’évaluation et son équipe est dans la course aux PO, s’il poursuit ce chemin, la consécration ultime ne sera pas loin !

- Dirk Nowitzki : Toujours au top l’allemand tire les Mavs vers le haut avec près de 25 ppg et 10 rpg.

- Carlos Boozer : Enorme Boozer. Deux ans que les mormons essayaient de comprendre pourquoi ils l’avaient acheté si cher, désormais ils comprennent, si bien que le puissant Boozer est actuellement le meilleur joueur de l’équipe numéro 1 !

- LeBron James : Le phénomène James ne s’arrête plus, incroyable joueur, d’une aisance et d’une facilité déconcertante, il est lui aussi l’un des grandissimes favoris !

- Steve Nash : Un 3ème sacre consécutif ? Peu probable, mais en tout cas le canadien est toujours dans la course !

- Carmelo Anthony : Le meilleur scoreur de la ligue, d’une efficacité incroyable depuis le mondial, à n’en pas douter un concurrent sérieux !

- Yao Ming : enfin serait-on tenté de dire, la muraille fait enfin ce qui est attendu d’elle, elle le fait tellement bien que les Rockets sont de nouveau au top !

Liste non exhaustive

Nos Frenchies :

- Tony Parker : TP réalise est de loin sa meilleur saison, avec 20ppg et 5apg avec le même taux de réussite incroyable pour un PG. Son tir commence à faire des dégats notamment en tête de raquette. En route pour Las Vegas !

- Boris Diaw : Après un mois de novembre plutôt médiocre, et les sifflets du public de l’Arizona, Diaw semble enfin retrouver son jeu et remplit depuis peu toutes les lignes de la feuille de marque.

- Mickaël Pietrus : Un super départ avec de nombreux matchs à plus de 20 points, MP2 est régulièrement titulaire chez les Warriors. Semble avoir oublié son piteux mondial, tant mieux pour Golden State et tant mieux pour l’EdF !

- Johan Petro : Un manque de régularité et de trop nmbreuses fautes lui gachent son début de saison. Petro se voit quand même attribuer 20 minutes chaque soir. Il faut continuer à travailler car la carte à jouer chez les Sonics est trop belle pour la laisser passer !

- Ronny Turiaf : A n’y rien comprendre ... dès que Ronny joue il est impérial, 4 rebonds en 5 minutes, ou 23 points en début de saison, à chaque fois qu’il joue il ne fait que du positif, comment expliquer que le maitre zen ne lui accorde pas plus sa confiance ? Mystère ...

- Mickaël Gelabale : Très peu utilisé par les Sonics, difficile de savoir vraiment où il en est. Rien de bien grave pour un rookie européen, du moins pour le moment.

- Yakhouba Diawara : Petit à petit le tank fait son nid ... Irrégulier certes en matière de scoring, le Yak est très régulierement la 1ère ou 2ème option du banc de coach Karl.