samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : Un génie nommé Parker

NBA : Un génie nommé Parker

dimanche 16 février 2003

Alors que San Antonio vient d’enchaîner une série historique de 7 victoires consécutives à l’extérieur, tous les observateurs s’étonnent, un peu plus chaque jour, de l’apport phénoménal du nouveau génie européen : Tony Parker.

Car depuis le 29 janvier, Tony Parker affiche des performances dignes d’un All Star dans une équipe qui fait d’ores et déjà partie des grands favoris pour le titre. En seulement 7 rencontres, notre Tony semble avoir franchi un nouveau palier… Flash Back :

29 octobre 2002, la saison commence par le choc face au Lakers. La victoire est au bout mais Tony se troue (0/10 en 21min). Dès le lendemain, il ne tarde pas à remettre la machine en marche et affiche un bilan prometteur (14 pts, 8 pds) malgré la défaite des siens.

Novembre débute et les Spurs sont bien au rendez vous malgré des performances en dent de scie à l’image de notre frenchie… Tony tient son rôle de meneur (12.8 pts, 5.4 pds) mais certains restent déçus de ne pas le voir prendre suffisamment le match à son compte lorsque Tim Duncan connaît une mauvaise soirée.

image 343 x 450

Le début du mois de décembre est très moyen, Tony n’évolue pas sur son vrai niveau… la lourde défaite concédée à Sacramento est un tournant. Après les 6 pts (3/11) et 4 pds de Tony au cours de ce dernier match, son jeu et son importance sur le plan offensif des Spurs va changer. La réaction est immédiate, Tony abat Dallas avec ses 32 pts (10/16). La fusée Parker peut enfin décoller… Le mois est ponctué sous de bons espoirs : 15.2 pts, 4.9 pds.

Dorénavant le discours de Popovich est clair, en 2003, Tony devra être la deuxième arme des Spurs… Reçu 5 sur 5, Parker affiche plus de 10 pts sur tous les matchs du mois de janvier (14 matchs) dont 10 fois plus de 15 pts. Et comme les Spurs s’envolent pour un périple de 8 matchs hors de leurs terres, son importance va y être démultipliée. En 7 victoires consécutives (record NBA à l’extérieur), Tony s’est imposé comme un des grands de NBA. Et comme pour enfoncer le clou, les Spurs acrochent à leur tableau les Champions sortant… Tony est magique (24 pts (9/16), 6 pds), Duncan (28 pts, 20 reb) domine la raquette gardée par le Shaq et on se met à rêver d’un nouveau duo de feu.

San Antonio possède aujourd’hui un des plus grands champions de NBA (Duncan) mais aussi un de ceux qui fait déjà regretter à certains qu’il fut drafté en 29ème position ! Car avec 21.6 pts et 7.0 pds sur le seul mois de Janvier, Tony n’a pas fini de nous surprendre : Chapeau !

(photo, source www.yahoo.com)