lundi 25 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : Retour sur le début de saison

NBA : Retour sur le début de saison

samedi 24 décembre 2005, par Benjamin Chevrier

Petit retour sur le début de la saison NBA. L’équipe surprise de cette première partie de championnat est les Los Angeles Clippers qu’on n’attendait pas forcément parmi les toutes meilleures formations de la conférence Ouest. Mais force est de constater que les arrivées conjuguées de Cassel et de Mobley ont permis à l’autre franchise de LA de franchir un cap. Enfin, nous ferons un point sur nos frenchies et plus particulièrement Boris Diaw et Tony Parker.

JPEG - 21.7 ko
Elton Brand

Dans ce début de saison, nous assistons à la résurrection des Clippers avec l’arrivée de 2 joueurs extérieurs de très bonne qualité Sam Cassel et Cuttino Mobley. Ce sont tous les 2 de bons shooteurs avec cependant 2 styles très opposés. Cassel jouant beaucoup plus sur ses fondamentaux et Mobley sur son explosivité à l’approche du cercle. Ces 2 joueurs ont amené de l’expérience à un groupe certes talentueux mais néanmoins très jeune. L’impact de ces 2 joueurs a été direct sur le groupe avec en ce moment le 2ème meilleur bilan de la ligue.

Ces bons résultats sont notamment dus aux efforts d’Elton Brand durant l’été qui a perdu du poids, qui est beaucoup plus tonique cette saison et qui a en ce moment des stats dignes d’un MVP avec 25 points et 10 rebonds. Dans cette équipe, il ne faut pas oublier l’ailier très spectaculaire Corey Magette qui tourne à 21.7 points ainsi que le pivot Chris Kaman qui est un joueur correct possédant une bonne technique dos au panier. Ce bon 5 majeur est complété par un banc d’un très bon niveau avec Chris Wilcox champion universitaire avec Maryland et Quinton Ross. 0n retrouve aussi le MVP sénégalais de la CAN, Boniface N’Dong, ainsi que Shaun Livingston, meneur de grande taille ayant un bon potentiel.

Quand on regarde la qualité, on se dit que ce début de saison n’est pas un hasard. Cette équipe va sûrement continuer sur cette lancée pour le reste de la saison. Elle pourrait même créer une grosse surprise lors des play-off.

JPEG - 14.8 ko
Boris Diaw

Du côté des français de la nba, on peut souligner l’excellent début de saison du néo-sun Boris Diaw. Il a déjà été utilisé à tous les postes comme sa polyvalence le lui permet mais il reste plus utilisé à l’intérieur en raison de l’absence d’Amaré Stoudemire. Le coach des Phoenix Suns, Mike d’Antoni, lui fait confiance car il connaît la valeur du basket européen. En effet, il a longtemps joué pour Milan en Italie puis est devenu coach de plusieurs équipes italiennes. On peut dire que Boris revient de loin après deux saisons très décevantes dans l’enfer d’Atlanta qui est tout sauf une bonne équipe de basket. Il s’est relancé cet été à l’Euro en étant le leader de l’équipe de France. Cette bonne performance a été récompensée par une nomination dans le meilleur 5 du tournoi. Ce joueur extrêmement collectif se sent mieux à Phoenix où le jeu est structuré. Il peut ainsi s’exprimer dans tous les domaines à la passe notamment avec un peu plus de 6 par match. Il s’entend bien avec Shawn Marion auquel il distribue de véritables caviars ainsi que le MVP de la saison dernière Steve Nash qui adore les qualités de Boris. Si on ajoute aux 6 passe ses 10 points et 6 rebonds on se dit que Boris pourrait être élu en fin de saison MIP (Most improved player) ou joueur ayant le plus progressé. C’est tout ce qu’on souhaite à Boris en espérant qu’il continue sur sa lancée de l’Euro et de ce bon début de saison.

Tony Parker nous surprend encore cette année après un Euro mitigé. Il est le 2ème meilleur marqueur de son équipe tout près d’un des meilleurs joueurs de la ligue Tim Duncan avec 20.1 contre 20.6 pour le double MVP. Parker surprend par son énorme maturité pour son âge (seulement 23 ans et déjà 2 titres NBA), il gère bien son équipe et il est désormais un joueur très respecté dans la ligue. Il est un leader des Spurs au même titre qu’un Duncan ou un Ginobili. TP est le joueur qui marque le plus de points dans la raquette de toute la NBA (environ 14) il se place devant Lebron « the King » James et Tim Duncan. Ce chiffre très impressionnant pour sa taille (1m88) est du à une maîtrise des fondamentaux et à un toucher hors norme. Il ne faut pas oublier sa vitesse car Tony est le joueur le plus rapide au monde devant Iverson qui commence à se faire vieux. Au vu des stats de Parker en ce début de saison, on peut penser qu’il se dirige tout droit à Houston où se tiendra le prochain All Star Game en février 2006.