mercredi 24 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : La Chronique du 9 Janvier

NBA : La Chronique du 9 Janvier

mardi 9 janvier 2007, par Vianney Pannet

La nuit des français

Seulement 3 matches cette nuit et un Frenchie en Jeu.
Yakhouba Diawara et les Nuggets affrontaient les Bucks et ont ragoûté à la victoire.
Une nouvelle fois, il n’était pas starter, et une nouvelle fois, il a été en grandes difficultés avec son shoot. 0-5 et un zéro pointé dans la colonne des points, mais tout de même 3 rebonds et une passe en 23 minutes.

Coup dur pour Milwaukee

Bucks-Nuggets

Les Bucks, qui étaient sur une bonne série, proposaient un jeu intéressant et se montraient comme des candidats crédibles aux Playoffs à l’Est vont devoir se passer de leur franchise player Michael Redd actuel cinquième scoreur de la ligue durant le prochain mois.
Il va falloir trouver une solution alternative. Malheureusement, il semble un peu difficile de faire passer la balle à l’intérieur, Bogut ayant du mal à s’imposer comme un pivot au dessus du lot, même s’il fait une saison plutôt solide avec ses 12 points et 8 rebonds.
Actuellement Mo. Williams est à son avantage mais il devra se surpasser pour faire passer inaperçue l’absence de son leader.

La défense a eu le dernier mot

Rockets-Bulls

Une fois n’est pas coutume en NBA, cette nuit a eu lieu un match ultra défensif entre Bulls et Rockets. Ces derniers temps, les franchises, quelles qu’elles soient nous avaient habitué à de très gros scores, Phoenix, Oakland, Memphis et Washington en tête, mais que les amoureux du jeu défensif se rassurent, le 135-128 n’est pas encore devenu la norme outre atlantique. Cette nuit, Houston s’est imposé sur le score de 84-77.
Pas mal de maladresse il est vrai pour servir ce petit score, avec un Hinrich à 1-11 et Nocioni à 4-14 côté Chicago et Alston à 2-14 côté Houston.
T-Mac a su palier à lui tout seul l’absence de la muraille de Chine en sortant un match digne de son standing avec 31 points, 8 passes et 6 rebonds à 50%. Le revenant Mutombo s’est également rappelé à nos bons souvenirs et personne n’oublie qu’il fut à l’époque de ses heures de gloire meilleur défenseur de la ligue. S’il n’apporte plus rien au niveau du scoring (2 points), il est toujours plus que présent au rebond avec 16 prises (13 défensives) en 27 petites minutes ! Un match plein de suspens et très tendu jusqu’au bout qui nous rappelle également qu’on peut avoir des sensations fortes en regardant un match où les attaques ne sont pas prolifiques !

Les Clippers assurent le principal sans se rassurer

Clippers-Hornets

C’est encore une victoire dans la douleur qui s’est dessinée pour les Clippers cette nuit. Si Cassel a tout écrasé sur son passage, avec 31 points en sortant du banc (meilleur marqueur du match), on ne peut pas dire que les Clippers aient gagné avec la manière. Menés à l’entame de la dernière ligne droite, ils ont su réagir au bon moment, mais on doit tout de même rappeler que les Hornets sont plus que pauvres en l’absence de leur lutin magique Cris Paul. Sans lui cette équipe n’est pas la même et rappelons également que Stojakovic et West sont des blessés de longue date. Ils sont les trois joueurs majeurs de cette équipe, et si les autres font preuve de courage et d’abnégation, ils n’arrivent pas à les faire oublier.
Toute victoire est bonne pour la confiance, mais est ce que se faire peur face à une telle équipe permet de se sentir fort ? Sûrement pas !
Après avoir porté le bonnet d’âne de la ligue durant de longues année, puis s’être réveillé l’an passé, on attend mieux de cette équipe relativement jeune bien drivée par le « vieux » Sam Cassel.