mercredi 22 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : La Chronique du 27 Janvier

NBA : La Chronique du 27 Janvier

dimanche 28 janvier 2007, par Vianney Pannet

La nuit des français

Cette nuit, seul le Warrior Mike Pietrus ne jouait pas.
Ils ont connu des fortunes diverses.
Ainsi, Diawara est la victime du retour de Melo et cette nuit encore, il a passé tout juste 3 minutes sur le terrain pour 0-1 au shoot et 2 fautes personnelles...
Egalement dans la galère ces derniers temps après un très bon mois de décembre, Petro n’a joué que 8 minutes pour 4 points et malheureusement pour lui, il y a peu de chances que son temps de jeu s’arrange car Collison est de plus en plus régulier et n’affiche plus un match sans double double...
En revanche, la nuit fut excellente pour son coéquipier. Gelabale, toujours starter en l’absence de Lewis a battu cette nuit son record de points en affichant 17 unités au compteur (8-13) mais il a également égalé son record de rebonds avec 8 prises, le tout en 35 minutes et en plus, les Sonics ont gagné...
Dans la défaite après prolongation des Lakers, Turiaf s’est vu attribuer 13 minutes de temps de jeu et les a mises à profit avec ses 5 points, 3 rebonds, 2 passes et 1 interception.
Belle performance de Tony Parker dans la facile victoire des Spurs à domicile face à Memphis privé de Gasol. Une prestation désormais classique que ses 18 points, 8 passes et 5 rebonds en 32 minutes.
Tout sourit aux Suns mais Diaw a toujours du mal à réellement trouver sa place. Aucun poste fixe, il bouche les manques, se décale aussi bien en 5 lorsque Stoudemire est rattrapé par les fautes qu’en 1 pour faire souffler Nash. Cette nuit, il marque 11 points et prend 3 rebonds mais ne délivre aucune passe, chose plus que rare chez lui !

15+1 qui font 16 et un nouveau record...

Suns-Bucks

Certes la tâche n’était pas des plus compliquées pour battre de nouveau le record de victoires consécutives de la franchise, mais il fallait le faire et ils l’ont fait tranquillement, sans faire étalage outre mesure de leur classe offensive. 98-90, même pas les 100 points serait-on tentés de dire tant cette équipe est facile en attaque.
Pour marquer le coup, les Suns ont fait les choses en grand. Encaissant 16 points dans le premier quart temps, Nash s’appliquant pour pousser un peu son rythme de passes, 2 de plus qu’aux deux derniers matches, soit 16 caviars, et mieux, Marion en petit malin qu’il est prend 23 rebonds et s’arrange pour qu’il y en ait 16 défensifs. Tout cela pour fêter la 16eme victoire de rang, la 35eme en 43 rencontres.

Denver en manque de ballons...

Nuggets-Jazz

On avait prévenu, il n’y a qu’un ballon sur un terrain de basket, cela posera des problèmes aux Nuggets et à ses mangeurs de ballon que sont Iverson et Anthony.
Cette nuit, La Réponse a pris 21 shoots, son coéquipier 28. Si l’on excepte Camby, point de fixation qui a le droit de voir la balle et qui a pu prendre 11 shoots, le reste de l’équipe n’a eu le droit qu’à 16 tentatives soit trois fois moins que les deux stars réunis.
Le plus marquant est le rôle réservé à JR Smith. Auteur d’un début de saison extraordinaire, avec ses 18 points par matches, option offensive n°2 derrière Melon il n’a eu cette nuit qu’une occasion pour scorer et 20 minutes de jeu.
Au final, les Nuggets s’inclinent 116-111 malgré le bon pourcentage des deux ogres. On est en droit de se poser des questions quant à la capacité de cette équipe à gagner quand l’un des deux passera au travers et que leurs coéquipiers seront blasés de ne pas voir la gonfle du match...

Dream Tim en colère, ne pas approcher...

Grizzlies-Spurs

Sûrement frustré résultats décevants depuis un mois pour une franchise qui vise le titre, Duncan s’est rebellé hier soir, peut être aussi pour remercier les fans des Spurs présents en masse au AT&T Center de lui avoir offert une place de starter de plus au All Star Game.
Toujours est il qu’il a sorti un match de Mammouth, frôlant le triple double avec ses 26 points (10-16), 13 rebonds et 9 contres. Son excès d’enthousiasme lui a aussi causé 7 pertes de balles mais on lui pardonne aisément quand on voit l’impact sur l’équipe avec une victoire facile à la clef.

Le MSG s’enflamme à nouveau

Heat-Knicks

Les Knicks que l’on annonçait perdus avant même le début de saison, s’ils ne renaissent pas réellement, sont moins ridicules que prévu, à seulement une victoire d’une hypothétique qualification en Playoffs, le tout sous l’impulsion d’un Eddy Curry enfin au niveau auquel on l’attendait. En l’occurrence, cette nuit, il ne jouait pas, mais Jamal Crawford a fait le show, auteur de 52 points sur les 116 de son équipe, avec un exceptionnel 8-10 à longue distance.
C’est bien évidemment un nouveau record en carrière pour lui qui, il y a deux ans, avait tout juste atteint la barre des 50 points.
A côté de lui, une fois n’est pas coutume, Marbuy a su s’effacer pour distribuer le jeu (13 passes) et le résultat est probant puisque les Knicks s’imposent 116-96.
Un petit point sur le Shaq, pour son deuxième match, il est de nouveau entré dans le 5 mais n’a joué que 15 minutes pour 11 points et 4 rebonds, avec un classique 3-7 sur la ligne de réparation...

Et de 10...

Celtics-Raptors

Et voilà, c’est fait, 10 défaites consécutives pour les verts, pas facile à réaliser, mais performance établie avec brio hier soir. Le but des Celts ? Réussir à perdre tous les matches sans toutefois être ridicules. Mission accomplie hier soir avec une petite défaite de 6 points (96-90) face aux Raptors. Une fois de plus, Boston menait avant la dernière ligne droite puis a poliment laissé passer son adversaire devant. Et oui, la chasse au n°1 de la draft n’est pas facile tous les jours, il y a des fois où ce n’est pas évident de perdre...
On peut quand même trouver une chose positive dans le match d’hier, le très joli 7-9 à trois points d’Anthony Parker qui établit avec 23 unités son record de points en carrière.