mardi 25 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : La Chronique des 6, 7 et 8 Janvier

NBA : La Chronique des 6, 7 et 8 Janvier

lundi 8 janvier 2007, par Vianney Pannet

La nuit des français

Dans la nuit du 5 au 6 Janvier

24 équipes en jeu lors de cette grosse soirée et 6 français de sortie.
Tony Parker et les Spurs disputaient un match très tendu face à Dallas pour la suprématie de la division Southwest et ce sont les vice champions qui l’ont emporté malgré un TP très efficace une fois de plus avec 15 points, 4 passes et 3 rebonds.
Boris Diaw et ses Suns ont donné une petite leçon de basket au Heat, et si notre Frenchie n’a pas été flashy avec ses 8 points, 3 rebonds et 7 passes, il a apporté sa pierre à l’édifice. Score final : 108-80.
Grosse victoire également des Lakers sur les Nuggets.
Le Yak auteur de 13 points en 31 minutes n’a pas pu empêcher la chute des siens mais a été exceptionnel en défense. En véritable chien de garde de Bryant, il a contenu le meilleur scoreur de la saison dernière à 8 petits points !
En face, Turiaf a joué 19 minutes, scoré 8 points mais surtout pris 9 rebonds !!!
Les deux derniers français en jeu, Petro et Gelabale ont perdu face à New York mais n’ont pas démérité. Le premier un peu en dessous de ses dernières performances marque 5 points prend 2 rebonds. Le second prend confiance petit à petit et semble plus à l’aise en l’absence de Lewis qu’il ne l’était durant celle d’Allen, a, en 20 minutes, scoré 10 points et pris 5 rebonds.

Dans la nuit du 6 au 7 Janvier

Yakhouba Diawara est sorti du 5 face à Utah et les Nuggets ont encore perdu en l’absence de Melo’ et Smith. Le Frenchie n’a pas été l’auteur d’une excellente partie, auteur d’u faible 1-9 au shoot, 3 points 3 rebonds et une passe en 23 minutes.
Les autres français en jeu s’affrontaient, Petro et Gelabale face à Pietrus.
Une première à noter pour Gelabale, starter pour la première fois de sa jeune carrière NBA. Il a été l’auteur de 10 points, 5 rebonds et 2 contres en 33 minutes.
Son coéquipier, Petro, n’a eu le droit qu’à 16 minutes de temps de jeu du fait des fautes qui ont plu sur lui (4 durant ce laps de temps) et s’il n’a pas été efficace au scoring avec seulement 2 points marqués, il s’est plus que rattrapé au rebond avec 7 prises.
Leur adversaire du soir, Mike Pietrus a encore été l’auteur d’une excellente performance avec un double double à la clef. 16 points et 10 rebonds auxquels il ajoute 2 passes décisives. Les Warriors l’emportent finalement de peu malgré un très bon Gelabale dans le money time.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier

Encore une confrontation directe entre français. Cette fois, les Warriors et Mike Pietrus affrontaient les Suns.
Des statistiques a peu près comparables pour les Frenchies, un Pietrus (15 points 4 rebonds) un peu plus scoreur et un Diaw (10 points, 2 rebonds, 8 passes) plus complet et au final, une grosse victoire des Suns dans un match où les hommes d’Oakland n’ont fait illusion que l’espace d’un quart temps.
Tony Parker était présent avec les siens mais la n’a pas participé à la victoire face aux Grizzlies du fait d’une petite blessure à la hanche, il devrait être de retour pour le prochain match des Spurs.
Dernier français sur le terrain et excellente surprise, Ronny Turiaf qui prouve une fois de plus qu’avec un temps de jeu acceptable, il est capable de faire de très bonnes choses. En 28 minutes, il a été l’auteur de 13 points, 3 rebonds, 4 passes et 2 contres. Un message de plus passé au coach (s’il le fallait) pour lui montrer qu’il pouvait compter sur lui à n’importe quel moment.

La première de la Nuit

Bobcats-Magic

On la doit à la nouvelle terreur des raquettes NBA, j’ai nommé Dwight Howard, qui, une fois n’est pas coutume a rentré un shoot à 3 points !!! C’était son premier en carrière et nul doute qu’il y a peu de chance qu’il devienne un jour vainqueur du 3 point shootout contest alors c’est un événement qui se fête. Dans cette victoire de 32 points du Magic, le #12 a rentré ce shoot au buzzer à la fin du premier quart temps. Il n’a tenté que 5 fois ce genre de shoots dans sa carrière et celui ci a fini dans le filet !
En revanche, ce qui n’est pas nouveau, c’est l’adresse famélique des Bobcats, une nouvelle fois pas à la hauteur et qui ont compilé un magnifique 25-86, soit 29% de réussite !!!
Pour certains, on pouvait se dire que c’était dû au nouveau ballon, pour eux, on se pose des questions...

Arenas frappe encore !

Clippers-Wizards

Et les Wizards ajoutent une victoire à leur compteur ! Ils sont désormais à 2 victoires de la tête de la promotion 2006-2007 de la conférence Est. Le magicien lors de ce match a marqué la bagatelle de 29 points en première mi temps, le tout à 11-15 aux shoots !
Si sa deuxième mi temps a été moins prolifique au niveau du scoring (6 points et 3-11), il a mis en avant ses qualités de passeur pour que son équipe garde les devants. Il finit la partie avec 35 points, 12 passes et 7 rebonds.

Fin du jeu à Memphis

Spurs-Grizzlies

La plaisanterie avait assez duré, trois défaites consécutives pour les Spurs, c’en était trop !
Sans Tony Parker, les Spurs se sont bien rattrapés et ont battu de 14 points les Grizzlies. Si les hommes du Tennessee avaient l’habitude ces derniers temps d’approcher la barre des 120 points, ils ont cette fois ci été bloqués à 96. Emmenés par un magistral Ginobili, l’homme élastique, auteur de 34 points et par un Big Shot Bob retrouvé (18 points), les Texans ont remis les points sur les i et comptent bien rappeler à tout le monde qu’ils seront là au moment du rush final.

Atlanta respire !

Clippers-Hawks

Après 8 défaites consécutives, Atlanta a enfin retrouvé le goût du succès face à des Clippers de plus en plus décevants. Auteurs d’une saison magnifique l’an passé et ave un effectif reconduit, les hommes de M.Dunleavy n’y arrivent pas et vont de déconvenue en déconvenue.
Dans ce match ultra défensif, ils laissent filer la victoire à des Hawks qui ne font plus peur à personne après leur début de saison surprenant.
Atlanta ne battra donc pas le record de défaites consécutives détenu cette saison par les Sixers, il n’en étaient pourtant pas loin ! Est-ce partie remise ou les Hawks vont ils prendre leur envol ?