lundi 24 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : La Chronique des 24-25-26 Janvier

NBA : La Chronique des 24-25-26 Janvier

vendredi 26 janvier 2007, par Vianney Pannet

La nuit des français

Dans la nuit du 23 au 24

Quatre Frenchies sur les parquets Mardi soir.
Diaw et les siens écrasaient les Wizards avec un bon match de notre homme à tout faire, 15 points, 7 passes, 4 rebonds
Tous les autres français opéraient dans le même match lors de la confrontation entre Nuggets et Sonics.
Diawara fait les frais du retour de Melo et passe 4 minutes sur le terrain pour un résultat vierge.
Gelabale toujours starter marque 8 points, délivre 4 passes et prend 4 rebonds en 30 minutes (et 6 fautes).
Petit match pour Petro. Pas de points en 12 minutes mais tout de même 3 rebonds.

Dans la nuit du 24 au 25

Mercredi soir, c’étaient les trois « anciens » qui étaient de service.
Les Spurs de TP ont perdu à domicile face à Houston avec une performance un peu en dessous de notre meneur comparé à ce qu’il peut faire d’habitude. 10 points (5-13) 6 passes et 2 rebonds.
Dans la victoire des Suns à New York, Diaw a été fidèle à lui même avec ses 7 points, 6 rebonds et 6 passes.
Pietrus et les Warriors ont gagné, mais notre Frenchie est passé au travers. Sur le banc au début du match, il marque 5 modestes points avec un affreux 1-7 aux shoots auxquels il ajoute tout de même 3 rebonds et une passe.

Dans la nuit du 25 au 26

Deux matches et pas de français sur le terrain.

They did it again...

Avec deux victoires cette semaine, les Suns égalent le record de victoires consécutives de la franchise, record établi il y a peu cette saison.
15 de suite, ça devient habituel et c’est établi de fort belle manière.
Tout d’abord la quatorzième placée sous le signe de la démonstration lors du déplacement dans la capitale fédérale. Une leçon d’attaque durant la première mi temps. La moitié du deuxième quart temps n’était pas encore passée et pourtant, Nash & Cie avaient pourtant déjà marqué 60 points. A la mi temps, c’est tout simplement 76 points qu’ils avaient inscrit et un écart de quelques 30 points qu’ils avaient creusé.
Au final, après un léger relâchement en deuxième mi temps, les Suns s’imposent 127-105 avec une adresse insolente de 60% sur le match, en particulier de la part de Nash (11-13), Marion (9-11) et Stoudemire (5-6).
La dernière victoire en date, pour égaler le record fut moins aisée et les coéquipiers de Diaw se sont fait peur en perdant de 8 points le dernier quart, mais au final, ils s’imposent tout de même de 5 points avec un match énorme de Stoudemire auteur de 30 points et 11 rebonds, pendant que Nash et marquait 22 et distribuait 14 passes pour la deuxième fois consécutive.

Fin de série pour les Mavs

Mavericks-Bulls

Eux aussi en route pour une belle série, les Mavs ont été stoppés dans leur élan cette nuit par des Bulls toujours aussi étonnants. Des victoires face à toutes les franchises, mais aussi des défaites dans des matches a priori faciles, tel est le paradoxe de Chicago...
Ainsi, Dallas n’obtient pas sa neuvième victoire de rang, la vingt-deuxième en 23 rencontre, la faute aux Ben de Chicago, Gordon en tant que scoreur, auteur de 30 points et Wallace rebondeur retrouvé qui gobe 17 ballons cette nuit.
Nowitzki n’a pas démérité avec ses 28 points et 11 rebonds, mais a été trop esseulé pour que les siens puissent prétendre à la victoire.

Belle victoire des Celtics...ou presque

Hawks-Celtics

Un première mi temps parfaite pour les jeunes Celts, 18 points d’avance à la fin du premier quart temps, une grosse vingtaine durant le deuxième et finalement 15 à la mi temps, et une victoire facile qui se profile à l’horizon.
A ce moment, on se dit que le match n’a plus d’intérêt et on coupe le match et on se cale bien confortablement devant un match plus excitant en se disant que Boston a enfin stoppé la série de 8 défaites consécutives, puis enfin, on va voir le score final du match pour vérifier, par soucis de professionnalisme et oh surprise, c’est Atlanta qui l’emporte...
Et oui, encore raté pour les Celts, quand tout commence à tourner rond, il faut forcément qu’un événement se produise... en l’occurrence la blessure d’Al Jefferson dans le troisième quart qui a complètement plombé l’équipe.
En attendant des jours meilleurs, on compatit pour cette pauvre franchise tant elle fait de la peine...

Le mal-être de Gasol

Grizzlies-Jazz

Les faits sont là, l’espagnol des Grizz va partir. Il l’a annoncé officiellement, il ne veut plus jouer à Memphis, franchise qui veut tout reconstruire. Les bruits se font insistants du côté de Chicago mais les négociations bloquent sur le deal, Memphis réclamant Hinrich, Deng et Brown contre Gasol et Warrick alors que les Bulls veulent absolument garder leur meneur et proposent à sa place Gordon.
On se dit que Gasol est capable d’aller au clash après les accusation latentes qui pèsent sur lui qui aurait retardé sa reprise après sa fracture au pied contractée aux championnats du monde.
Un cas à la Iverson en somme, mais non, l’espagnol est fier et il le montre.
Face à l’un des ogres de l’Ouest, il réalise un triple double avec 17 points, 12 passes et 12 rebonds et rapporte une précieuse victoire du déplacement chez les mormons 132-130 après prolongations.

All Star Game, on connaît les starters

Lebron James est le grand « gagnant » des votes, il recueille le second total de votes le plus élevé de l’histoire.
Carter, l’homme volant fait les frais du début de saison tonitruant d’Arenas et ne fera pas partie du 5 de départ.
A l’EST, on aura donc James et Bosh pour les postes de forward, le Shaq en pivot et le duo Wade Arenas en guards.
Un équipe parfaitement équilibrée sur le papier. On note que O’Neal fait encore l’unanimité chez les fans même s’il a manqué 35 matches sur les 40 disputés par Miami.
A l’OUEST, en revanche, la sélection, si elle est belle, est pour le moins bizarre.
Duncan et Garnett en forward, Yao en pivot et Bryant, T-Mac en guards.
Le double MVP n’est pas dans le 5 et l’équipe n’a pas de meneur. D’autant que Nash fait une saison encore un ton au dessus de ses deux dernières.
L’autre favori de la course au titre de MVP en la personne de Nowitzki n’est pas non plus présent parmi les starters...
Parfois on se demande comment les fans votent...
On sait d’ores et déjà que Yao sera forfait donc deux candidats naturels se présentent pour le remplacer dans le 5 à son poste. Il s’agit de Camby, exceptionnel depuis le début de saison et qui mériterait sa première sélection au match des étoiles plus que quiconque et Stoudemire revenu à son meilleur niveau qui n’y est pas pour rien dans les résultats des Suns.

Shaq enfin de retour

Heat-Pacers

Après avoir repoussé à trois reprises sa rentrée, O’Neal était de retour sur le parquet du Conseco Fieldhouse dans ce match face aux Pacers et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas encore au top de sa forme. En net surpoids, le Shaq n’a pas été à la hauteur. 14 petites minutes passées sur le terrain pour 5 points et 5 rebonds et une défaite au bout.
Il va revenir petit à petit, sans se précipiter, conscient que son corps ne répond plus comme s’il avait 25 ans. Il va falloir attendre quelques matchs pour voir si sa présence va libérer Wade comme ce fut le cas lors de la finale l’an passée. Si l’histoire se répète, le Heat redeviendra un candidat sérieux à sa propre succession.