dimanche 22 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA - Conférence Est : Le point après le 1er quart de la saison, Central (...)

NBA - Conférence Est : Le point après le 1er quart de la saison, Central Division

jeudi 20 décembre 2007, par Vianney Pannet

Equipe Victoires-Défaites Classement dans la conférence
Detroit 17-7 2
Indiana 13-12 6
Cleveland 11-14 8
Milwaukee 10-14 11
Chicago 8-13 12

DETROIT

Depuis l’épopée menée par Larry Brown, tout n’a pas changé. Les Pistons sont toujours au top (dans la faible conférence Est). Si la première option de l’équipe n’est plus la défense à tout prix, le vécu collectif des joueurs fait la différence. Billups/Hamilton/Prince/McDyes/Wallace reste une base très solide et homogène et Detroit est sans aucun doute le plus sérieux opposant à Boston pour le titre à l’Est même si remporter la conférence paraît à l’heure actuelle difficile tant les verts sont au dessus du lot...

INDIANA

Boostés puis perturbés par le blockbuster trade qui avait vu pas moins de huit joueurs changer de couleurs (Golden State était l’autre équipe impliquée), les Pacers semblent avoir retrouvé de la stabilité en début de saison. O’Neal est toujours très convoité mais pour l’instant, rien de concret. Indiana navigue en milieu de conférence avec un bilan légèrement positif. Ils devraient rallier la post saison sans toutefois espérer y passer un tour...

CLEVELAND

JPEG - 80.6 ko
LeBron James

Finalistes surprises lors de l’exercice 2007, les Cavs sont auteurs d’un début de saison en demi-teinte. S’ils ont battu Boston après prolongation, ils ont aussi perdu nombre de matches contre des équipes beaucoup plus faibles. Certes la blessure au doigt de LeBron James ne les a pas aidés (2-8) mais l’absence d’un réel meneur handicape énormément cette équipe, Gibson et Hughes étant plus arrières et Snow sur le retour. Ajoutons à cela le malaise autour de l’affaire Varejao, rotation indispensable l’an dernier, qui, blessé en ce début de saison a fait savoir qu’il ne voulait plus jouer à Cleveland. Seulement, les dirigeants sont passés outre le souhait du joueur et se sont alignés sur les offres émanant d’autres franchises. Restent alors deux possibilités, un trade afin de récupérer un meneur d’expérience ou garder le joueur dans le roster quitte à pourrir l’ambiance dans les vestiaires.
Au rayon des satisfactions, Drew Gooden est en constante progression et, s’il est épargné par les blessures, constituera une menace très intéressante pour les hommes de Mike Brown.

MILWAUKEE

Equipe en devenir, comprenant de jeunes joueurs prometteurs (Bogut, Villanueva, Yi) et menée par un shooteur génial (Redd), les Bucks ont étonné lors du début de saison avec une présence dans le trop 3 de la conférence Est avant de rentrer dans le rang. A l’heure actuelle, à la lutte aux alentours de la 8eme place, la suite de la saison risque d’être difficile, surtout si les deux « gros » mal engagés que sont Miami et Chicago se réveillent. L’équipe va acquérir de l’expérience durant cette saison et pourrait surprendre du monde dans les années à venir, mais cela risque d’être juste pour cette année...

CHICAGO

Après qu’il a été drafté par les Bulls, on se félicitait pour le plus ou moins français Joakim Noah. Battus par Detroit (4-2) en demie finale de conférence l’an dernier après avoir « sweepé » le Heat, cette jeune et talentueuse équipe était annoncée comme l’une des favorites à l’Est. Une ligne arrière impressionnante (Hinrich, Gordon, Deng) et un secteur intérieur dissuasif (Thomas, Wallace), le tout épaulé par des scoreurs et/ou joueurs d’énergie (Duhon, Nocioni, Noah...), ces Bulls sur le papier ont de l’allure mais...
Mais le début de saison fut inversement proportionnel aux attentes placées dans cette équipe (2-10 pour débuter la saison), la faute à des bruits incessants et une volonté affichée de Kobe Bryant de rejoindre la franchise de celui qu’il cherche (vainement) à surpasser. Si bien que l’United Center s’est mis à scander son nom lors d’une défaite du club local. Depuis que les choses ont été mises au point, que ces rumeurs sont envolées, les Bulls sont repartis mais l’équipe a-t-elle complètement tourné la page ou le doute restera-t-il dans la tête des joueurs ? Réponse lors la suite de la saison...