mardi 21 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : Clippers - Suns, le match se poursuit (114-107)

NBA : Clippers - Suns, le match se poursuit (114-107)

mardi 16 mai 2006, par patnba

Après avoir accroché une manche à LA, les Suns sont retombés sur terre et se sont inclinés face aux Clippers (114-107) qui ont égalisé dans la série (2-2). La série à suspense se poursuit. Qui va craquer le premier.

JPEG - 19.5 ko
Boris Diaw

Les Suns qui avaient pris une manche à LA vendredi soir se sont de nouveau inclinés face aux Clips dimanche soir. Ils n’ont certes pas démérité, mais lorsqu’il y a si peu d’adresse du côté de l’Arizona, le coup n’est pas jouable. En effet, à part Diaw et Bell, les hommes de Mike d’Antoni se sont montrés très maladroits, à l’instar de Nash, Thomas, Marion. Pourtant, ils se sont montrés accrocheurs, ne cédant finalement que de sept points. Ce qui laisse entrevoir encore de belles joutes à venir lorsque les Suns auront retrouvé leur adresse.

Du côté des Clippers, si le "Chinois" Sam Cassell n’avait pas brillé lors de la troisième manche, il s’est totalement réhabilité, menant les siens à la victoire. Il fait partie de ces joueurs qui peuvent jouer sous la pression. C’est vraiment un "clutch player". Il a été bien aidé dans sa tâche par Brand, Radmanovic à un degré moindre et Maggette. Il faudrait vraiment que les Suns récupèrent leur blessé Thomas car la raquette est vraiment aux mains de Brand. En effet, celui-ci atteint des pourcentages vertigineux au niveau de ses tirs en l’absence de présence à l’intérieur. Le scénario est souvent le même : Brand débute le boulot et Cassell achève l’adversaire.

La prochaine manche à Phoenix risque d’être décisive. Ou Phoenix s’impose et reste dans la série. Ou ce sont les Clippers et ceux-ci prendraient un avantage avant de retourner à Los Angeles. Mais il est probable que le suspense durera jusqu’au bout. Pour notre plus grand plaisir. La finale de conf San Antonio - Phoenix est toujours d’actualité bien que les Suns de Diaw soient mieux partis que les Spurs de Tony.