mardi 17 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : Boris et les Suns subtilisent la 1ère manche à Dallas

NBA : Boris et les Suns subtilisent la 1ère manche à Dallas

jeudi 25 mai 2006, par patnba

Sur leur lancée du match de LA, les Suns ont subtilisé la première manche à Dallas (121-118). Celui-ci qui n’avait peut-être pas récupéré de son affrontement avec San Antonio. Non pas que ce fut volé, les hommes de Cuban n’ayant pas vraiment démérité. Ce qui réhausse la perf de Phoenix. En plus, l’homme du match fut Boris Diaw avec le panier vainqueur à 5 secondes de la fin. Cocorico... nom de... Diaw.

JPEG - 51.9 ko
Boris Diaw

Boris a connu son heure de gloire, hier soir à Dallas. En effet, il a pris le match en mains dans le troisième quart-temps pour faire gonfler ses stats et finalement mener son équipe à la victoire sur un superbe panier en se retournant, près du cercle, à 5 secondes de la fin. C’était vraiment le summum. En plus, les Suns étaient privés de Raja Bell, blessé.

Dès le début, le match partait sur les chapeaux de roue. Les deux équipes se répondaient et se rendaient coup pour coup. A part à 3 points, l’adresse était au rendez-vous. Les joueurs en vue de la première mi-temps se nommaient Shawn Marion et Steve Nash (Boris faisait son match habituel). Le Canadien faisait même taire la Continental Arena qui avait ordre de huer celui-ci quand bien même il avait laissé de très bons souvenirs ici. Mais quand l’intérêt suprême commande... D’ailleurs, Nash n’a pas semblé perturbé : 26 points à 11 sur 16 et 16 passes.

Le match, donc, était enlevé. Aucun temps mort. Le rythme effréné. Un panier n’attendait pas l’autre. A des années lumière d’un match à l’Est. La mi-temps intervenait sur un avantage minime des Texans. Boris, donc, avait fait un match correct, même moyen au niveau de l’adresse. Mais son troisième quart-temps restera dans les mémoires. Les Hawks ont dû en faire des cauchemards. Il prenait le match en mains pour aligner panier sur panier et lancer sur lancer : au tir, mais surtout en pénétrations avec ses longs bras sur des shoots difficilement contrables. Mais les Mavs étaient toujours présents et prenaient même un petit avantage en fin de match profitant de la blessure de Raja Bell. Avec cinq points d’avance, le match semblait plié pour les partenaires de Terry. Mais Nash ne voulait pas mourir et ramenait ses partenaires sur une pénétration face à Nowitzki et un trois points énorme. Boris (34 points à 13 sur 23, 8 sur 10 aux LF, 6 rebonds) se chargeait de faire le reste sur un tir en se retournant. Enorme... nom de Diaw. Cette finale de conf sera encore longue.