mercredi 13 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2D - 8ème journée : L’Alsace se rebelle

N2D - 8ème journée : L’Alsace se rebelle

mercredi 12 novembre 2003, par Niko

En battant Liévin et Denain, Gries et Souffel montrent que les équipes alsaciennes comptent bien être des acteurs déterminants de cette saison. Dijon, quant à lui, a chuté à Ormes et c’est donc Prissé qui réalise une bonne opération grâce à sa victoire contre Mirecourt. Lille a tremblé mais a gagné au Mée tandis que St Sorlin continue sa série en cours de 4 défaites, c’est Jura Salins qui les ont battus. Lyon respire grâce à sa victoire contre la lanterne rouge, Coulommiers.

BC Gries Oberhoffen 104 - 87 Liévin

Alors que l’on pensait les Liévinois imbattables, voici que le BCGO nous démontre avec brio le contraire. O.Bady, en fin stratège, avait préparé des stratégies qui ont été parfaitement appliquées par ses joueurs. Devant 700 bruyants spectateurs, les coéquipiers de Laforce ont joué juste.

Liévin a pourtant montré que son statut de leader n’était pas le fruit du hasard. Le 1er QT fut sans round d’observation, les deux équipes se rendant coup pour coup avec une grande intensité. Robinson, comme à son habitude, dominait les débats dans les airs. 22-23 à la 10’.

Le 2e QT vit Curl prendre le dessus petit à petit sur l’américain liévinois, Gries creuse l’écart et à la 15e il y a 40-25. 18-2 pour les locaux, le public n’y croit pas ses yeux. Liévin réagit en optant pour un pressing tout terrain. Dudouet prend les shoots et explose un 12-0 au visage des alsaciens. 49-43 à la mi-temps.

Le 3e QT sera sur le même rythme, Laforce très à son avantage, tient la baraque défensivement. De jolis actions collectives ponctuent les mouvements de chaque équipe mais le BCGO a pris 13pts d’avance avant le money time (77-67). Liévin tente le tout pour le tout mais l’agressivité défensive des locaux ne leur permet pas de trouver de bonnes positions. Lazarus et Roeckel contrôlent en attaque pour permettre à leur équipe de remporter un succès important. Liévin n’a pas démérité mais n’a pas su trouver de solutions offensives pour contourner le piège.

- BCGO : Mary 33, Roeckel 12, Lazarus 7, Laforce 22, Villemin 9, Curl 7, Mignard 3, Huttel 11

- USAL : Morand 14, Dudouet 18, Pichierri 10, Girault 8, Lamothe 5, Atamna 8, Robinson 24.

Denain ASC Voltaire 76-99 BC Souffel Kettler

Le second volet de la rencontre Nord - Alsace a aussi été favorable aux alsaciens. Pourtant le 1er QT vit Mayima et Denain prendre les devants (24-18). Mais le 2e QT fut tout autre, Citadelle et Occansey fit sauter la défense nordiste. Seul Abdallah coté Denain fut à son niveau, de l’autre côté Syda, Vidot et Renaux se mirent au diapason et infligèrent un 13-30 sans commentaire.

37-48 à la mi-temps, le vent a tourné définitivement d’autant que dans la raquette, personne n’arrête Citadelle. Le 3e QT fut à l’image du second, Denain souffre et doit à Mayima et Simon de ne pas sombrer. Le dernier QT, les Alsaciens vont contrôler, Renaux et Petitjean montrent à leur coach qu’il peut compter sur eux. Souffel voyage de mieux en mieux, ils vont essayer de titiller le plus possible les premières places.

- DASCV : Hinfray 11, Mayima 19, Simon 11, Ortega 18, Abdallah 14, Deforges 3

- BCSK : Renaux 8, Mallo, Occansey 21, Syda 7, Citadelle 31, Eberlin 14, Petitjean 13, Vidot 5.

Le Mée MVS 81 - 88 Lille MB

Les grandes équipes, même dans un mauvais jour, gagnent quand même, çà a été le cas samedi. Loin de montrer leur meilleur visage, les Lillois repartent de Seine et Marne avec la victoire. A la fin du match, ils ne cachaient pas leur satisfaction. En effet, Le Mée, une seule victoire depuis le début de saison, a livré sa prestation la plus emballante. Le 1er QT partait sur un faux rythme, les deux équipes n’osaient pas se livrer, Le Mée profitait des moindres espaces notamment grâce au duo Aggoun-Nesmith. De l’autre coté, seul Koenig semblait à son niveau. 26-22 à la 10’ mais Aggoun a déjà 3 fautes.

Le 2e QT vit Mosengo prendre le dessus sur Koenig mais Denisot trouvait la mire à 3pts bien aidé par la plus mauvaise défense du championnat. L’absence d’Aggoun se fait sentir car côté méen les 24 secondes sont trop courtes pour trouver une solution. Lille peut être content, il regagne les vestiaires avec 4pts d’avance sans avoir véritablement pris le dessus.

Le Mée a raté le coche en 1ère mi-temps. La 3e mi-temps sera d’un très bon rythme, Jacquart et Diallo se révèlent et rendent coup pour coup aux Lillois. Les visiteurs, bien emmenés par un Barbry très inspiré, gèrent efficacement leur avance mais un 3pts de Jacquart permet aux méens de commencer le 4e QT avec un seul point de retard. Le match deviens fou, on assiste à des exploits personnels sur chaque panier. Seigneur et Barbry fournissent de précieuses balles à Koenig qui ne rate pas grand chose. Les Lillois font commettre aux promus des fautes intelligentes, comme des vieux renards ils vont aller chercher l’expulsion d’Aggoun, de Nesmith et de Jacquart. Lille peut souffler, ils se sont fait peur. Le Mée se rassure mais n’a toujours qu’une victoire au compteur.

- LMB : Barbry (17), Koenig (22), Denisot (11), Hensel (9), Callewaert (6), Barthelemy (8), Seigneur (13), Cardon (2), Nteb (0).

- LMMVS : Mosengo (6), Jacquart (19), Diallo (18), Nesmith (15), Aggoun (14), De Sousa (6), Thill (3), Y.Traore (0)

Ouest Lyonnais Basket 98 - 72 Coulommiers BB

Les visiteurs avaient décidé de commencer avec un petit cinq afin de troubler les locaux mais la consigne côté OLB était de jouer dessous et leur puissance se fit rapidement sentir car l’écart grimpait immédiatement à 10 pts sous l’impulsion du capitaine (13 pts dans le quart-temps) et l’adresse extérieur d’un Audier venu faire exploser la zone que Coulommiers avait déployé pour résister à la domination intérieure adverse. L’entrée du n°12, ancien de Vanves, équilibrait les débats sous les cercles mais le mal était fait (27-15). Le deuxième quart-temps voyait un Macquet prendre le relais de la domination extérieure et comme Audier avait la bonne idée de continuer à
marquer de loin, l’OLB arrivait aux vestiaires avec un viatique de 18 pts.

On pouvait penser les visiteurs abattus et l’OLB dérouler, il n’en fût rien, autant par la maladresse aux shoots ou l’inefficacité de la zone lyonnaise que par l’adresse d’un Simon faisant feu à tout va côté visiteurs. Malgré tout Merlin et Hergott veillaient au grain et jouait les pompiers
de service tant le jeu collectif lyonnais s’effritait. Le quatrième quart voyait les visiteurs faire de nombreuses fautes autant pour revenir que par frustration mais les locaux assuraient et finirent en roue libre malgré un Simon chaud brûlant (6/12 à 3pts) et une déconcentration visible chez les locaux. Attention tout de même pour l’OLB qui s’est relâché un peu tôt dans le match et qui pourrait payer cher ce comportement face à d’autres équipes. (27-15 ; 51-32 ; 72-50 ; 98-72).

(Résumé de ce match fait par Yo’)

- OLB : Audier 19, Leroy 19, Macquet 17, Hergott 14, Marchal 9, Ronat 2,Chavance 2, Merlin 5, Buisson 9.

- CBB : Simon (26), Mégy (2), Wadoux (14), Sanctussi (9), Creton (5), Garcin (5), Tshabola (11).

ES Ormes Basket 69 - 60 CSL Dijonnais

Le fait marquant de ce match c’est le coup donné par Tadic à Jousset en fin de match. Ce dernier s’en sort avec le nez cassé. Les deux joueurs ont été expulsés sur le champ, il est vrai que Jousset, qui traîne derrière lui une réputation de provocateur, n’a rien fait pour éviter ça. Cependant rien n’excuse le geste de Bojan Tadic. Dijon va prier pour que la suspension soit la moins longue possible car, sans lui, ce n’est pas la même équipe.

Sur le match lui-même, les Dijonnais ont apparemment pêché par individualisme, en face la défense ormoise s’est retrouvée et a a empêché les Dijonnais de développer leur basket. Ormes reprend des couleurs grâce à cette victoire.

- ESOB : Dauloir (19), Haznadar (14), Houdas (10), Jousset (7), Schmit (7), Langlois (6), Bourdin (4), Gacko (2)

- CSLD : Tadic (26), Fobore (11), Lignier (9), Noto (8), Cazave (4), Mathieu (2)

ES Prissé Macon 89 - 57 Effort Basket Mirecourt

Privée d’Albisua, l’ESPM n’a pas mis longtemps avant de prendre le dessus sur les Lorrains. Le 1er QT était certes équilibré (16-16) et les rebonds Mirecurtiens mais dès le 2è QT, les locaux accéléraient. La défense orange se reprend, les intérieurs sont bien en place. Conséquence 16-5 en l’espace de 5 minutes, le trou est fait et les 2x3pts de Marquaire ne font qu’illusion, la mi-temps est sifflée sur le score de 42-31.
La 2e mi-temps verra Kodjo-Sitchi dans un bon soir, un très bon soir. La seule zone d’ombre c’est les nombreuses fautes qu’ont les intérieurs de l’ESPM. Malgré cela, ils continuent à jouer sereinement et la défense de zone de Mirecourt ne va rien y changer. 62-47 à l’entame du 4e QT, Senaillet et Vidal ne lâchent pas prise et leur équipe gagne finalement 89 à 57.

- ESPM : Statistiques indisponibles

- EBM : Statistiques indisponibles

AS St Sorlin Lagnieu 68 - 83 Jura Salins BC

Les locaux n’auront fait illusion qu’un QT. Les Salinois dominateurs dans tous les compartiments du jeu ont infligé une 4e défaite consécutive aux joueurs de l’ASSL. Comme à son habitude, l’athlétique équipe Jurassienne a pris le dessus dans les raquettes mais ratait quelques paniers faciles. 14-17 à la mi-temps, les bugistes s’en sortent bien. Durant le 2e QT, Ouattara allait complètement désorganiser le jeu intérieur adverse, ils doivent s’en remettre à des tirs extérieurs qui ne trouvent pas le panier par contre de l’autre coté, Lalaus plante 2 tirs primés consécutifs pour un 24-32 à la 16e. 28-38 à la mi-temps.

Le 3e QT verra Laguerre et Robardet continuer leur pillonnage, en face les lagnolans ne trouvent pas leur rythme. Node et Hemmerlin essaient de rallumer la flamme mais sans réussite. Ouattara s’envole vers une grosse performance bien servi par le tonique Guedegbe. 49-60. Le 4e QT sera sans changement, le JSBC contrôle et gagne un nouveau match à l’extérieur. Pour l’ASSL la série négative commence à prendre de l’ampleur et au vu de ce match on ne sait pas ce qui pourrait l’enrayer.

- ASSL : Chebance 8, Jourdan 5, Desmaris 0, Hemmerlin 18, Node 13, Vilain-Commanay 12, Traineau 6, Tressieres 6, Jacques 0.

- JSBC : Guedegbe 11, Moundy 11, Ouattara 28, Robardet 12, Fournié 4, Sylla 2, Laguerre 9, Lalaus 6.