lundi 14 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2D / 22e J. : Liévin officiellement en N1 !

N2D / 22e J. : Liévin officiellement en N1 !

mardi 30 mars 2004, par Niko

L’info principale est donc l’officialisation de la montée en Nationale 1 de l’équipe nordiste de l’USA Liévin qui a battu Prissé en Bourgogne. Ce n’est pas une surprise au vu du déroulement de ces 22 journées. L’autre info de cette journée c’est la révolte des clubs du bas de tableau. En effet Mirecourt a crée l’exploit de battre Ormes chez lui pendant que Le Mée battait lui aussi à l’extérieur, l’OLB. Pendant ce temps, Denain allait au bout de la prolongation pour vaincre le CSL Dijonnais malgré les 33pts de Tadic et St Sorlin battait Lille ! Il y a aussi Coulommiers qui aime les alsaciens, et les alsaciens leur rendent bien puisque les seine et marnais engrangent leur 2e victoire de la saison…Que de surprises ! ! ! A noter aussi que Gries est venu à bout de Salins.


Le sprint pour le maintien a commencé, il ne reste plus que 4 matchs…et

CLASSEMENT après la 22e Journée

Rg Equipe Pts
1 USA Liévin 43
2 Lille MB 38
3 ES Prissé Macon 35
4 CSL Dijon 35
5 BCS Kettler 34
6 BC Gries Oberhoffen 34
7 Jura Salins BC 33
8 ES Ormes 32
9 AS St Sorlin Lagnieu 32
10 Ouest Lyonnais Basket 31
11 EB Mirecourt 31
12 Denain ASCV 30
13 Le Mée MVS 30
14 Coulommiers 23

Le « suspense » pour la montée étant levé, il ne reste plus qu’a savoir qui accompagnera Coulommiers à l’échelon inférieure. Le Mée et Denain sont pour le moment les moins bien placés mais Mirecourt et OLB (qui se rencontrent samedi !) ne sont pas sauvés. A un degré moindre, Ormes et Lagnieu avec leurs 10 victoires semble à l’abri. En effet, statistiquement jamais une équipe à 10 victoires ne s’est vu relégué mais cette année Coulommiers a faussé les calculs donc tout peut arriver…

A noter que mathématiquement seuls les 6 premiers ont obtenu officiellement leur maintien.


ES Prissé Macon vs USA Liévin : 79-80 (15-25) (22-20) (16-24) (26-11)

Un début de match parfait des visiteurs a pu faire croire que le champagne allait être débouché sans trop de difficultés. Un Robinson des grands soirs, un Lamothe inspiré, un Atamna au petits oignons et un 10-0 au bout de 3 minutes. Le 1er QT croquait avec un avantage de 10pts et on voyait mal les locaux, privés de Vidal, pouvoir réagir. D’ailleurs la 2e mi-temps allait confirmer la mainmise des nordistes sur le match. Résultat la mi-temps était atteinte à 37-45 en faveur des Liévinois.

Plutôt décontracté, le 3e QT forçait le respect mais il est vrai que l’opposition semblait piétiner devant tant de prudence. Le début du 3e QT pouvait pourtant amener Liévin à rester vigilant. Kodjo-Sitchi avait décidé de ne pas se laisse faire et amenait ses coéquipiers à y croire un peu plus. Cependant à l’entame du dernier QT le 53-69 qu’affichait le panneau privait les spectateurs d’espoir…les spectateurs peut être mais pas Kodjo-Sitchi qui rentrait tout que ce soit longue ou mi-distance. Grâce à une série de 3 tirs primés il remettait son équipe à 67-80 à la 35e. Liévin ne marquera plus rien, Albisua et Jobert venait prêter main forte à leur ailier volant pour venir échouer à 79-80 malgré une possession et un temps mort à 6’’ de la fin. Tant pis pour Prissé et tant mieux pour Liévin qui a pu déboucher le champagne et fêter pleinement leur accession à l’étage supérieure. Bravo aux champions de la Poule D !

ESPM : Sanchez 13, Albisua 13, Auvinet 8, Kodjo-Sitchi 29, Jobert 16.

USAL : Bayart 5, Delye 5, Morand 2, Dudouet 11, Pichierri 2, Giraut 12, Lamothe 16, Atamna 14, Robinson 13.

-------------------------------------------

BC Gries Oberhoffen vs BC Jura Salins : 86-75 (19-15) (21-25) (23-14) (23-21)

Gries restait sur 3 défaites et la réception de Salins n’avaient rien d’un cadeau. Un débat physique, technique de haute volée qui accoucha sur une première mi-temps équilibré. Moundy d’un coté et Mary de l’autre se livrent à un duel qui affole les compteurs…Le 2e QT verra les visiteurs s’offrirent les rebonds et prendre les devants, il faudra un super Baechtel pour égaliser à la sirène 40-40.

Cela nous promettait une deuxième mi-temps de feu entre 2 équipes désireuses d’empocher deux points supplémentaires. Le 3e QT démarra par une accélération plein gaz des alsaciens qui survole la période à l’image d’un Huttel en réussite. Avec un 63-54 à la 30e, les locaux pensent avoir fait le plus dur mais le 4e QT va démarrer par un rush de l’insaisissable Moundy suivi d’un tir à longue distance de Lalaus (63-60, 31e). Tout reste donc à faire et sous l’impulsion de Robardet il rejoigne Gries (67-65, 33e). Baechtel et Mary vont redonner de l’air aux leurs puis Laforce à 3pts va reprendre le large (79-69, 38e). Le match se termine même par un alley-hoop de Ait-Tabassir merveilleusement servi par Roeckel.

BCGO : Mary 31, Lazarus 4, Laforce7, Curl 0, Ait-Tabassir 10 puis Villemin 0, Mignard 5, Huttel 8, Roeckel 7, Baechtel 14.

JSBC : Moundy 26, Guedegbe 0, Ouattara 4, Fournié 8, Laguerre 16 puis Robardet 8, Raho 7, Lalaus 6.

-------------------------

ES Ormes vs EB Mirecourt : 84-88 (12-28) (20-21) (25-21) (27-18)

Ormes privé de Dauloir et Bourdin voyait Daguenet quitter ses partenaires très vite (blessure au genou). Aussi bien troublé de ces absences que remué par les visiteurs, les Ormois avalait la trompette. La zone offerte aux Mirecurtiens leur convenait parfaitement et le fameux coupe Marquaire-Dadolle s’en donnait à cœur joie. Les rebonds étaient vosgiens et les pertes de balles ormoises…12-28 a la 10e ! Le 2e QT vit les forces d’équilibrer mais Mirecourt gère parfaitement son avantage et Marquaire, encore lui, auteur d’un 3/3 à 3pts écœurent les locaux. Houdas et Haznadar permettent aux siens de ne pas prendre plus de retard et la mi-temps est sifflée sur le score de 32-49.

Kowalik a du sacrément secoué ses joueurs à la mi-temps, toujours est il que les joueurs du Loiret reviennent avec d’autres intentions. Ils infligent un 12-5 (44-54) qui leur permet de croire à un nouveau retournement de situation dont ils ont le secret. C’est Arnaud « Armand » Blondelle et Martin qui répondent aux assauts adverses, 57-70 à la 30e. Le dernier QT c’est le QT choisi par Schmit que l’on n’avait quasiment pas vu du match pour se révolter. Emportant tout sur son passage il score 19pts dans le money time et ramène Ormes à 2pts de Mirecourt (82-84, 39e). Le public hurle pour soutenir les siens et se disent que comme d’habitude ils vont gagner au finish mais Dadolle ne tremble pas aux LF et Mirecourt remporte une 3e victoire consécutive incroyable. Les vosgiens s’offrent un final ahurissant qu’ils devront confirmer en recevant l’OLB samedi. Ormes est maintenant revenu dans la course au maintien…

ESOB : Houdas 20, Haznadar 20, Schmit 19, Ly 10, Jousset 9, Langlois 4, Daguenet 2.

EBM : Marquaire 23, Antoine 20, Martin 19, Dadolle 9, Jeanpierre 5, Marandel 6, Blondelle 4, Jarrige 2.

---------------------------

AS St Sorlin Lagnieu vs Lille MB : 100-84 (24-15) (30-20) (24-21) (22-28)

Les Bugistes se savaient menacés au classement en cas de défaite, leur calendrier avec 3 déplacements dont Le Mée et OLB n’étant pas de tout repos il fallait marquer des points à la maison. C’est ce qu’ils ont fait face à une équipe du LMB vite débordé par l’individuelle stricte des lagnolans. En brisant leur jeu de transition, les locaux avaient parfaitement compris qu’ils prendraient le dessus physiquement et c’est ce qu’il s’est passé. 24-15 à la 10e puis 54-35 à la mi-temps et il n’y a qu’une équipe sur le terrain !

Les Lillois revenaient sur le parquet armés de meilleure intention, notamment le duo Barthélémy-Seigneur mais les locaux ne craquaient pas et finissait le 3e QT à 78-56. Le 4e QT ne verra pas la victoire changer de camp et ceci malgré le 12-0 qui ramenait Lille à 10 longueurs (78-68, 34e). Les Bugistes n’ont pas paniqué et Desmaris-Hemmerlin parachevait une belle victoire. Au vu des résultats de la journée, les lagnolans ont eu une excellente idée de gagner ce match…

ASSL : Chebance 16, Jourdan 5, Desmaris 17, Hemmerlin 22, Node 7, Vilain 12, Traineau 11, Tressières 10.

LMB : Barbry 4, Branlant 5, Cardon 7, Koenig 8, Denisot 3, Hensel 8, Brandt 2, Barthelemy 24, Seigneur 23.

------------------

Ouest Lyonnais vs Le Mée MVS : 77-89 (13-26) (20-19) (20-24) (24-20)

Après 6 minutes bien timides, l’OLB prend un temps mort (11-14) et c’est l’occasion pour les 2 coachs de demander aux joueurs de se libérer. Message reçu 5/5 par les méens qui par un 14-0 incroyable font mordre la poussière aux Lyonnais. Aggoun de retour à la baguette, Jacquart et Y.Traoré intraitable en défense et voilà que le 1er QT se termine sur un 13-26. Coté Lyonnais, Leroy fait la loi dans la raquette et Chavance essaie par 2 tirs primés de redonner l’espoir (28-38, 17e) mais Le Mée répond dans la foulée par un missile de Thill. La mainmise sur le jeu est totale, à l’image de Nesmith (7passes décisives et 6 fautes provoquées) et M.Traoré (7 interceptions en 1ere mi-temps !). 33-45 à la mi-temps.

Le 3e QT sera l’occasion pour Y.Traoré de montrer son adresse à mi-distance, bien épaulé par un Jacquart efficace ils parviennent presque à faire oublier l’un des meilleurs jeux intérieurs de la poule. En effet Macquet-Hergott-Leroy passe un sale moment et c’est Audier qui tente de relancer son équipe par des tirs extérieurs. L’écart va monter à +20 sur un des 4 tirs primés de Nesmith, l’OLB ne trouve pas les armes pour contrer les méens…Le 4e QT verra enfin l’expérience lyonnaise prendre le dessus, ils tentent d’enflammer le match et prennent le dessus aux rebonds à l’image des 4 claquettes quasi successives. L’écart fond à +10 mais Le Mée tient le coup, solidaires comme jamais. Ils ont maîtrisé le match de bout en bout et ont sûrement livré leur meilleure prestation. Coté Lyonnais, de la déception bien sur car le calendrier présente maintenant 3 déplacements pour les 4 dernières rencontres, eux qui n’ont gagné qu’une fois en déplacement, à Coulommiers.

OLB : Ronat 5, Chavance 12, Macquet 9, Leroy 11, Merlin 5, Audier 11, Marchal 2, Hergott 17 et Buisson 5.

Le Mée : Aggoun 15, M.Traoré 6, Nesmith 31, Y.Traoré 18, Jacquart 10, Thill 5, Diallo 2, Mouaha 0, Mosengo 2.

-----------------------

Coulommiers BB vs BCS Kettler : 80-67 (11-20) (22-16) (20-16) (27-17)

Les clubs alsaciens réussissent bien à Coulommiers, après Gries voici Kettler qui s’incline à Coulommiers. Malgré un début de match réussi pour les bas-rhinois qui exploitent la zone columérine à merveille. La réussite extérieure est aux rendez-vous. Renaux, Citadelle, Occansey totalisent 18 points sur les 20 de leur équipe. Mais le faux-rythme impose par les locaux détraquent le jeu alsacien. Wadoux et Simon montrent eux aussi leur adresse et voilà que le CBB revient dans la partie et n’a plus que 3pts de retard à la mi-temps. 33-36.

Grâce à Sanctussy et Megy, les columérins passent devant à la 25e, les rebonds sont maintenant pour les intérieurs seine et marnais ce qui provoque une réaction du BCSK. Eberlin et Renaux tout en percussion emmènent Souffel à 1pt de Coulommiers à l’entame du dernier QT. Le dernier QT sera pour Simon et Sanctussy qui prennent le contrôle du match. Les alsaciens sont en-dedans et repartent de Seine et Marne avec une défaite qui fait mal.

CBB : Sanctussy 18, Simon 22, Wadoux 11, Rakoto 2, Mégy 12, Garcin 2, Rancinangue 6.

BCSK : Eberlin 1, Syda 2, Renaux 22, Petitjean 2, Citadelle 20, Vidot 2, Obernesser 2, Occansey 8.

-------------------

Denain ASCV vs CSL Dijonnais : 94-93 A.P. (20-20) (24-27) (20-17) (23-23) prol. (7-6)

Après Mirecourt-St Sorlin et Coulommiers-Le Mée, Denain-Dijon est le 3e match à nous offrir une prolongation cette année. Un match qui ne fut pas tout le temps d’un niveau technique mais qui présenta une lutte sans merci pendant 45 minutes ! Denain malgré l’absence de Denain avait réalisé la meilleur entame de match (7-2, 3e) profitant d’un des défauts Dijonnais : les débuts de match. Mais les visiteurs rejoignent les nordistes au coup de sifflet pour la 1ere égalité 20-20, 10e. Le 2e QT vit Tadic et Mathieu prendre le dessus sur Mayima et Klek, 3 petits points d’avance pour les Bourguignons. 44-47 à la pause.

Le reste sera une succession d’égalité, de point pour point et de bagarre sous les panneaux. Les défenses sont mises à rude épreuve. Coté Denaisien, Abdallah et Klek sont parfaits pendant que Mayima livre un duel épique contre Bojan Tadic. 64-64 à la 30e et nous assistons à un 4e QT ou les Denaisiens et les Dijonnais sont à la rupture. Il reste quelques secondes, Dijon mène de 2 points puis Sebastien Klek, capitaine emblématique du DASCV arrache les prolongations : 87-87.

Une prolongation qui va confirmer le match, les équipes sont inséparables jusqu’à ce que Simon se présente aux lancers-francs. 93-93, il reste une poignée de secondes…Simon en inscrit ½ et permet à son équipe de continuer à y croire.

DASCV : Abdallah 21, Mayima 20, Klek 15, Simon 15, Ortega 13, Croix 8, Desforges 2.

CSLD : Tadic 33, Mathieu 24, Kaboré 13, Lignier 9, Troisgros 6, Hoc 4, Noto la Diega 4.


Classement du meilleur marqueur après 22 journées

Rg Nom + Equipe Moy. Matchs joués
1 TADIC (CSL Dijon) 25.25 pts 16
2 NESMITH (Le Mée) 20.69 pts 16
3 KOENIG (Lille MB) 18.64 pts 22
4 MOUNDY (JSBC) 18.27 pts 22
5 DUDOUET (USAL) 18.16 pts 19
6 M.SIMON (CBB) 17.85 pts 20
7 HAZNADAR (Ormes) 17.48 pts 21
8 JOBERT (ESPM) 16.90 pts 21
9 ANTOINE (Mirecourt) 16.55 pts 22
10 CITADELLE (BCSK) 16.41 pts 22
11 ROBINSON (USAL) 16.32 pts 22
12 OUATTARA (JSBC) 15.95 pts 22
13 DAULOIR (Ormes) 15.81 pts 21
14 MATHIEU (CSLD) 15.41 pts 22
15 HINFRAY (DASCV) 15.14 pts 21
16 MAYIMA (DASCV) 14.86 pts 22
17 VIDAL (ESPM) 14.55 pts 20
18 MARY (BCGO) 14.45 pts 22
19 DADOLLE (Mirecourt) 14.36 pts 22
= TRAINEAU (ASSL) 14.36 pts 22

TOP 20 : 1 entrée fracassante, celle du retour de Medhy Mary après ces 31pts face à Salins il retrouve directement la 18e place. C’est Sébastien Klek qui sort du Top 20.

Sinon à noter que le salinois Moundy pique la 4e place à Dudouet (Liévin)…pour le reste Tadic (Dijon) et Nesmith (Le Mée) semble hors de portée du reste de la troupe.


La prochaine journée se déroulera le samedi 3 Avril et elle opposera :

- Lille MB à ES Ormes, Lille n’a plus rien à jouer cette saison mais à domicile il faudra néanmoins faire honneur à son public. Si les Ormois gagnent ce match ils confirmeront leur place en milieu basse du tableau.

- BCS Kettler à ES Prissé Macon, rencontre sans enjeu particulier entre le 3e et le 5e qui ont perdu ce week-end.

- CSL Dijonnais à BC Gries Oberhoffen, même si l’enjeu est nulle, O.Bady le coach de Gries tient à prendre sa revanche par rapport au match aller. A noter que Gries n’a jamais battu Dijon !

- USA Liévin à Denain ASCV, la crainte des autres concurrents au maintien c’est l’entente entre club nordiste pour sauver Denain. En effet Liévin qui est quoi qu’il arrive champion n’a plus rien à gagner, ni à perdre de ce match mais c’est tout le contraire pour les Denaisiens.

- Jura Salins BC à Coulommiers BB, match sans aucun enjeu si ce n’est pour les Salinois de se rapprocher de la tête du classement.

- Le Mée MVS à AS St Sorlin Lagnieu, là ça devient sérieux ! C’est l’occasion pour Le Mée de revenir à 1 point de leurs adversaires du jour mais aussi de confirmer leur match à Lyon. Pour les lagnolans une victoire permettrait d’envisager la suite et le futur déplacement à Lyon beaucoup plus sereinement.

- EB Mirecourt à Ouest Lyonnais Basket. L’OLB livrera un deuxième match à quitte ou double contre une équipe vosgienne qui respire la santé et qui reste sur une excellente série de 3 victoires consécutives dont 2 à l’extérieur.

Denain et Ormes (qui se déplacent chez le 1er et son dauphin) doivent profiter des rencontres directes entre Le Mée et St Sorlin puis Mirecourt et OLB pour marquer des points. Si tout le monde joue le jeu, ça nous promets un suspense insoutenable ! ! ! !

Bonne chance à tous et à bientôt !


Sources : La Voix du Nord, DNA, La République du Centre, Fabulous Fab, La République de Seine et Marne