lundi 26 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 - Poule B : Le rideau ! Le rideau ! Le rideau !

N2 - Poule B : Le rideau ! Le rideau ! Le rideau !

dimanche 15 avril 2007, par DS

JPEG - 42.7 ko
Mathieu Cizeau
Photo : Tuan Nguyen

Il vient de tomber sur cette nouvelle saison de NM2. Et à l’heure où le grand bluff des mutations s’amorce, il est temps pour nous de faire le point.

La poule, comme les habitués le savent, a été aussi dense qu’à l’habitude, les promus et les Landais, et même les promus-Landais, jouant un rôle permanent de trublion. Peu d’équipes ont vraiment manqué le rendez-vous, et la hiérarchie est, somme toute, respectée. Dommage que le championnat ait quelque peu été "chamboulé" par des décisions administratives. Mais c’est le jeu, ma pauvre Lucette.

Le classement final, donc, pour la dernière fois... Puisque c’est le final...

1 : ADA Blois, 49 points, 23-3.

La course en tête, presque du début à la fin. Quelques turbulences en Février, mais rien d’alarmant. Attaque la plus prolifique de N2, 2537 points marqués, et le compteur des 100 points passé 13 fois dans l’année, les Blésois sont au rendez-vous. Le coupe-gorge des phases finales approche...

2 : Rupella La Rochelle, 46 points, 20-6.

Belle saison des Rochelais, souvent dominateurs. Les 2 passages à vide salle Gaston Neveur contre Cognac et Blois, qui n’étaient pas dans les habitudes de la maison, empêchent au final les Rochelais de briguer autre chose que cette satanée seconde place. Finalement, en voyant le tableau final, cette pôle position était-elle vraiment l’objectif du coach Rupellien ?

3 : Valence, 43 points, 18-7.

Cueillis à froid dès la première journée, les Gersois en vert n’ont cependant jamais quitté le podium. La 3e place finale laissera peut-être des regrets à coach Clet et son assistant J. Séailles. Ayant battu le 1er et le second chez eux, très réguliers, il faudra compter avec cette formation l’an prochain.

4 : Cognac, 41 points, 15-11.

Toujours solides, les Cognaçais ont profité de l’émergence de certains joueurs (Dogoum), et la confirmation du talent d’autres (Conderanne ou Piper) pour jeter les bases d’un projet ambitieux. Aucun speaker de la poule ne prend celui de Cognac au Karaoké...

5 : Hagetmau, 40 points 14-12.

Une belle saison, mais... Sans cet accident tragique, ils auraient peut-être pu aller chatouiller Cognac. Bravo en tout cas aux joueurs de Robert Bialé, trouver les ressources mentales après un tel choc n’est pas choses facile. Hagetmau, formation dure à manoeuvrer, a gagné le respect de ses pairs et signe un excellent bilan pour un retour à ce niveau. A confirmer dès l’an prochain...

6 : Stade Montois, 40 points 14-12.

Maintien tranquille, pour le co-leader du championnat des Landes. Seule équipe de la poule avec Blois à avoir fait chuter La Rochelle et Valence. S’appuyant sur une solide tradition basket, c’est un exercice positif qui se termine.

7 : Tours-Joué Basket, 38 points 12-14.

Premier bilan négatif de la poule. Miné par des problèmes internes qui ont conduit au remplacement de l’emblématique coach Addala, c’est sur le fil que le TJB a sauvé sa peau. Certains joueurs attendus n’ayant pas forcément été au rendez-vous, c’est une saison mitigée pour une équipe dont les dirigeants se voulaient ambitieux.

8 : Garonne ASPTT, 38 points, 12-14.

Les blessures de Boulefaa et Laulan ont presque entraîné le club dans une spirale sans fin. Les meubles ont été sauvés, du côté des postiers. Cependant, ce parcours moins solide que les saisons passées est-il prémonitoire ? L’accession à la NM2 du voisin ambitieux Beyssac-Beaupuy Marmande, drivé par Cyril Marboutin, habitué des grands soirs en N2B, pourrait avoir des conséquences politiques locales. Affaire à suivre.

9 : Canaris de Serres-Gaston, 37 points, 11-15.

Une année de plus en N2 pour les irréductibles Canaris. Longtemps dans la zone rouge, nos amis Landais se sauvent sur la fin. De quoi aborder les Coupes l’esprit au vert...

10 : Auch, 36 points, 10-16.

Rangez les rouleaux à pâtisserie et les couteaux suisses, pour reprendre les propos d’un joueur aux larges épaules. Les Gersois se maintiennent ! Moins brillant que l’an dernier, où ils avaient bénéficié d’un bel effet de surprise, cette saison n’aura pas été de tout repos pour Greg Elorza. L’essentiel est là : on repart !

11 : Monségur-Mant, 36 points, 10-16.

Après un départ sur des bases assez élevées, les Monséguro-Mantois ont semblé manquer de souffle au coeur de l’hiver. Le chaudron vert a tout de même gagné le droit de continuer à voir les mêmes visiteurs ou presque l’an prochain. Soulagement pour Jean-Marc "plus que toi" Espada, le Mike D’Antoni des Landes. Pourquoi ? Si vous n’avez jamais vu jouer Monségur, c’est simple : ces monomaniaques du tir ne s’arrêtent jamais ;-)

12 : Serrelous-Horsarrieu, 34 points, 8-18.

Première équipe dans la charrette. Voyageant mal, pas assez solide à domicile, la 5e équipe Landaise manquait de vécu pour survivre à ce niveau. Dommage, car rien que pour ses maillots pour le moins originaux, cette équipe valait le coup d’oeil.

13 : PLLL, 31 points, 5-21.

y’a-t-il un cimetière Iroquois sous la salle ? On se pose encore la question. Cette équipe, aux moyens moins importants que certains, aura lutté toute l’année, et jamais à armes égales, tant le sort (blessures et autres) a semblé s’acharner sur la seule équipe de France jouant avec des maillots ressemblant en tous points, faucon mis à part, à celui des Atlanta Hawks de la période Mutombo... Dommage pour Marc Bouderlique et ses hommes qui méritaient mieux.

14 : La Seg’, 23 points, 11-15.

L’intrus. Rétrogradé sur une décision administrative, sanctionnant un dossier pour le moins flou impliquant certaines instances fédérales, les coéquipiers de Ron Anderson avaient néanmoins obtenu leur maintien sportif. Triste.

Et pour finir, le classement des landes :
1 : HDC
2 : SM
3 : CSG
4 : ASMM
5 ASH

Et c’est une équipe de Chalosse qui s’en va rejoindre la NM3. L’aventure inédite des 5 Landais s’arrête là. 4 c’est bien aussi, non ?

Place à la Coupe, pour nos Landais, avec comme point d’orgue la finale de Pomarez !