samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 D : Qui arrêtera Liévin ?

N2 D : Qui arrêtera Liévin ?

lundi 8 décembre 2003, par Niko

Avant dernière journée des matchs aller. Avec au programme un choc entre BCS Kettler et Liévin, le choc a tourné à l’avantage des nordistes, les alsaciens ne sont donc plus imprenables sur leurs terres. Ils ne restent d’ailleurs que deux salles inviolables, celles de Liévin et de Prissé. Prissé justement a eu bien du mal de se débarrasser du mée, le mée qui a vu Denain s’imposer face à Mirecourt dans un beau duel de reléguables. Ormes s’est aussi rassurer en venant à bout de St Sorlin et dans le haut du tableau Lille a battu Gries en Alsace tandis que Jura Salins perdait dans la salle de l’OLB. Enfin les Dijonnais ont bien failli etre les premières victimes de Coulommiers, auteur d’un bon match mais qui n’ont pas réussi à achever les coéquipiers de Noto la Diega.

- Gries – Lille 71-82 (16-25 ; 16-18 ; 12-19, 27-20).

Lille a eu la mainmise sur ce match pendant 40 minutes. Les locaux n’ont pas été inspirés et n’ont pas su renouveler leur performance de Liévin. Dès les premières minutes et un 7-16, les lillois opérant en contre attaque dans un style simple et efficace, en face on ne trouve pas de solutions et on semble surtout contractés. Les rebonds étaient pour les lillois, seul Laforce maintenait son équipe en dehors de l’eau. L’avance pris dans le 1er QT (9pts) allait être parfaitement geré par une équipe lillois qui raffole de ce type de match. Une fois devant, les lillois ne sont pas de ceux à laisser filer les points, au contraire, mis en confiance par cette entame Seigneur et Co. vont jouer librement. Barthélémy et Seigneur sont d’ailleurs les 2 hommes forts de ce match.
A la mi-temps 32-43, Gries n’est pas dans un bon jour, le 3e QT ne va pas être différent, à vrai dire seul les 5 dernières minutes vont montrer une réaction trop tardive des villagerois. Le mal est déjà fait mais ils prouvent qu’ils peuvent néanmoins réagir.

BCGO : Mary 11, Roeckel 9, Lazarus 7, Laforce 13, Baechtel 10, Villemin 6, Ait Tabassir 2, Mignard 6, Huttel 7.

LMB : Barbry 11, Cléante 10, Koenig 4, Denisot 6, Hensel 8, Brandt 6, Barthelemy 14, Seigneur 19.


- BCS Kettler 81-96 USA Liévin 81-96 (19-15 ; 22-26 ; 17-20 ; 23-37)

Liévin et Souffel se sont livrés un rude combat, un beau match qui à trouver son dénouement dans le dernier quart-temps. Invaincue dans sa salle avant cette rencontre, l’équipe désormais entrainé par Laurent Delion voulait se relancer et relancer la lutter pour la N1. Bien organisés et très solide défensivement le 1er QT leur donnait entière satisfaction (19-15). Renaux coté alsacien et Dudouet coté nordiste vont se livrer pendant 40 minutes à un duel magnifique entre 2 joueurs très talentueux. Le 2e QT permet à Liévin de rattraper son retard grâce à Lamothe et Atamna. Du coté des locaux ont voit un gros match défensif de Vidot sur Robinson. La 1ère mi-temps se termine sur un 41-41 plein de suspense pour la suite.
La 2e mi-temps repart comme la 1ere, on sent quand meme que la défense du BCSK commence à saturer pendant que Renaux et Dudouet continuent leur match dans le match. Personne ne prend réellement dessus même si grâce à un Robinson déchaîné liévin commence le dernier QT avec 3 petits points d’avance. Ce 4e QT va sonner le glas des joueurs de Souffel, les visiteurs vont leur montrer pourquoi ils sont premiers avec un 17-0 en 4 minutes ! ! ! Atamna, Lamothe et Girault enchainent les paniers avec une grande aisance. Le défi physique a tourné à l’avantage des Liévinois.
Un sursaut d’orgueil permettra aux alsaciens de revenir à –10 mais c’est trop tard pour renversé la tendance.

BCSK : Eberlin 18, Renaux 21, Petitjean 2, Citadelle 14, Vidot 12, Occansey 9.

USAL : Bayart 2, Morand 3, Dudouet 21, Pichierri 9, Girault 13, Lamothe 20, Atamna 18, Robinson 12.


- Denain - Mirecourt 100-95 (29-27, 15-22, 31-10, 25-36)

Le match de la peur pour Denain, celui d’une énième dernière chance pour Mirecourt. Dans un match très défensif ou les attaquants s’en sont donnés à cœur joie, les deux équipes ont jetés toutes leurs forces dans la bataille. Après un premier QT ou chacun à eu son temps (29-27), le 2e QT allait avoir une autre physionomie, présent au rebond les vosgiens infligeait un 0-13 pour mener 29-40 à la 15e. C’est le meneur de Denain qui sortit le grand jeu pour remettre son équipe sur les rails et continuer à espérer pour la 2e mi-temps (44-49).
Dès le début, Denain asphyxiait les visiteurs et se vengeait en infligeant eux aussi un 13-0, avec 75-59 à la 30e on pensait les joueurs de Mirecourt décourages. Il n’en fut rien, Dadolle et Antoine se démenait pour revenir dans le match, Abdallah de l’autre coté continuait son récital, le retard était trop conséquent et Denain réussissait in extremis à gagner un match important. Les +5 de Denain seront difficiles à défendre pour le match retour mais avant le break de la coupe de France, les joueurs de Voltaire peuvent respirer.

DASCV : Poncet 10, Simon 11, Desforges 2, Abdallah 31, Klek 14, Mayima 7, Fulchieri 4, Hinfray 17, Croix 4.

EBM : Jarrige 2, Martin 12, Marquaire 13, Dadolle 25, Marandel 12, Antoine 19, Blondelle 12.


- Coulommiers BB – CSL Dijon 77-80 (19-21, 26-18, 12-17, 20-24)

Encore privé de Tadic qui passera en commission le 12 (idem pour Tshabola) Dijon se déplaçait à Coulommiers serein. En face c’est le contraire, X.Droguet l’entraîneur reste toujours dans l’attente de sa première victoire. Le match débutait sur un faux rythme, les deux équipes préférant en garder sous le coude. Ce 1er QT ou les visiteurs n’apparaissait pas franchement sous leur meilleur jour malgré un léger avantage (19-21) va donner du peps à des locaux qui n’était que 7 sur la feuille de match. Le 2e QT va voir les intérieurs columérins prendre le dessus sur Hoc et Kaboré. Garcin et Rancinangue débordent d’activité pendant que Wadoux et Noto La Diega se livrent un très jolie duel. Les deux meneurs portent tout le poids de leur équipe et chaque un contre un débouche sur une situation dangereuse. Coulommiers grâce à la rage de Mégy regagne la mi-temps avec un avantage de 6pts.
Cette avantage ils vont le garder longtemps en 3e QT. Prenant tous les rebonds, jouant efficacement et offrant même un peu de spectacle au maigre mais bruyant public. Dijon s’en remet à l’adresse à 3pts de Noto la Diega, Troisgros et Mathieu car sous la raquette c’est le désert. Coulommiers gâche des actions faciles et on a l’impression que le scénario catastrophe se prépare. Les débats sont très engagés, ca se frictionne un peu sur le terrain, Coulommiers est encore à deux doigts de gagner son premier match et c’est peut être le match du déclic pour les seine et marnais. Dijon très intelligemment éteint les flammes et continue son bombardement à 3pts. A la 36e les locaux mènent 71-63 et on plusieurs occasions d’augmenter leurs avances, malheureusement Mathieu enchaine 3 tirs à 3pts et donne espoir aux siens 73-72 (38e). A 55 secondes de la fin 77-76 pour Coulommiers, Noto la Diega rate un 3pts mais l’arbitre siffle une faute peu évidente de Simon sur le tireur. Il ne rate pas l’occasion de redonner l’avantage aux siens (77-78). En décidant dans les dernières minutes de permuter Noto La Diega sur Simon et Mathieu sur Wadoux, le coach dijonnais va perturber les locaux et les empêcher de trouver une bonne solution de tir. Nouvelle désillusion pour les derniers du classement, Dijon comme les grandes équipes gagnent même dans les jours sans…

CSLD : Cazenave 6, Troisgros 14, Noto la Diega 25, Mathieu 12, Lignier 6, Hoc 8, Kaboré 9.

CBB : Rancinangue 9, Mégy 23, Garcin 16, Wadoux 18, Hernandez 2, Simon 9, Kanwa 0.


- ES Prissé Macon – Le Mée 82-75(24-19, 21-15,19-23, 18-18)

Les bourguignons ont du batailler ferme pour battre de solide franciliens. C’est grâce à une meilleure entame que les prisséens restent invaincues dans leur salle. En effet la 1ere mi-temps étaient à l’avantage des tango. Albisua et Jobert emmenaient leur équipe vers une victoire facile face à des visiteurs trop observateurs. Habitués à se prendre des valises loin de ses bases, le mée montrait un autre visage en 2e mi-temps, soucieux de bien défendre et de ne pas paniquer, les coéquipiers de Nesmith mettait le géant Mosengo sur orbite et prenait le contrôle des raquettes. Jobert, Elisa et Machet était considérablement genés par l’abnegation de Y.Traoré et Mosengo. Le 3e QT voit les méens revenir dans la partie, Le Mée prend confiance et se rend compte qu’ils sont à la hauteur. 64-57 au départ du dernier QT. En 4 minutes Le Mée donne le tournis aux nombreux spectateurs, 69-67. C’est à ce moment là qu’on a pu voir toute l’importance de Vidal chez l’ESPM. Il prit le match en main et avec une réussite incroyable il fit la différence dans le money time.

ESPM : Sanchez 8, Albisua 12, Auvinet 12, Machet 9, Kodjo-Sitchi 4, Vidal 16, Elisa 4, Lafarge 2, Jobert 15.

Le Mée : Diallo 8, Diop 0, De Sousa 11, Mouaha 0, Nesmith 10, Louis 1, Jacquart 8, Mosengo 21, Y.Traoré 16.


- Ormes – St Sorlin 86-79 (14-26, 18-19, 28-20, 26-14)

Drôle de scénario que nous a livrés ce match. Dans le rôle de Dr Jekyll et Mr Hyde les deux équipes ont surpris. La première mi-temps a été à l’avantage des visiteurs. Les bugistes solides et solidaires font la leçon à des Ormois bien pales. Avec déjà +8 au bout de 10 minutes, l’écart va aller jusqu’à +17 à la 24e. Au bord du KO les locaux semblent à coté de leur pompes. Hemmerlin avec 19pts en 20 minutes s’en donnent à cœur joie. La zone ormoise va néanmoins les mettre en difficulté mais ils rentrent au vestiaire avec 13 pts d’avance.
La 2e mi-temps sera Ormoise, ils vont grignoter leur retard, maintenant c’est St Sorlin qui déjoue, Daguenet de retour après une blessure sème la révolte. Ils vont reprendre 8pts en 10 minutes, Chebance et Tressières limitant la casse coté visiteurs. Le 4e QT sera identique, morts de faim les locaux à l’image de Dauloir et Schmit sont étincelants. La cohésion et l’envie à changer de camp, ils infligent un 12-0 à l’ASSL qui finalement doit laisser la victoire s’envoler.

Ormes : Dauloir 19, Schmit 15, Langlois 14, Daguenet 12, Haznadar 12, Houdas 7, Ly 4, Gacko 3

ASSL : Hemmerlin 23, Chebance 16, Tressieres 14, Node 10, Traineau 9, Desmaris 5, Jourdan 2.


- OLB – Jura Salins 77-65 (38-39 à la mi-temps)

Sur une lancée de 5 victoires consécutives, Salins venait samedi soir à Limonest, où l’OLBest invaincue cette saison, avec la ferme intention de poursuivre leur lancée. Devenus ambitieux avec les bons résultats et dans l’intention de garnir un peu mieux leur raquette, les jurassiens ont finalisé la signature d’un international marocain, de retour après un an passé aux USA.
Le match démarre sans round d’observation et on s’aperçoit tout de suite de la différence de style entre les deux équipes. Au défi physique, à la verticalité des visiteurs et au jeu en « isolation » proposé par Salins, les joueurs lyonnais répondent par des mouvements collectifs et une rigueur dans les systèmes qui amènent des situations de shoots ouverts exploités par Chavance ou Ronat. Ce même collectif mais défensif cette fois-ci se délite un peu côté OLB au deuxième QT sous les coups de butoir de Moundy qui fait passer les siens devant à la sirène sur un exploit personnel pour terminer cette mi-temps à 38-39.
La deuxième mi-temps voit les visiteurs durcir le jeu et, ô surprise, les locaux résister et même passer devant à l’aide de la zone mise en place par le coach lyonnais. Macquet et Leroy ne laissant plus aucun rebond à l’adversaire, Buisson sur deux trois-points d’affilée confirmait ses récentes bonnes sorties et relançait son équipe un peu secouée à ce moment du match. Beaucoup d’imprécisions vont suivre et le score va peu évoluer, les lyonnais restant en tête à l’entame du dernier quart. Le match devient très physique et les esprits s’échauffent, Chavance, encore lui et Audier, enfin !,mettent le feu à la salle en inscrivant des paniers venus d’ailleurs, la zone inhibant l’attaque adverse, les lyonnais s’envolent au score et ne seront plus rejoints par des jurassiens aux qualités individuelles indéniables.

OLB : Chavance17, Ronat5, Leroy 6, Macquet 11, Buisson 8 puis Marchal 10, Hergott5, Audier11, Merlin 4.

JSBC :Guedegbe7, Moundy16, Ouattara11, Fournie 9, Laguerre 4 puis Raho4, Robardet8, Lalaus5


CLASSEMENT APRES LA 11e Journée

Rg Equipe Pts
1 USA Liévin 23
2 Lille MB 21
3 CSL Dijon 21
4 ES Prissé Macon 20
5 Jura Salins 20
6 BCS Kettler 19
7 AS St Sorlin Lagnieu 18
8 BC Gries Oberhoffen 18
9 Ouest Lyonnais Basket 17
10 ES Ormes 17
11 Denain ASCV 16
12 EB Mirecourt 15
13 Le Mée MVS 15
14 Coulommiers 12

Classement du meilleur marqueur après 11 journées

Rg Nom + Equipe Pts
1er Tadic (CSLD) 26.14
2eme Dudouet (USAL) 18.92
3eme Aggoun (Le Mée) 18.56
4eme Koenig (LMB) 18.08
5eme Moundy (JSBC) 17.67
= Simon (CBB) 17.67
7eme Citadelle (BCSK) 17.08
= Antoine (Mirecourt) 17.08
9eme Haznadar (Ormes) 17.00
10eme Ouattara (JSBC) 16.92
11eme Jobert (ESPM) 16.91
12eme Nesmith (Le Mée) 16.50
13eme Vidal (ESPM) 16.36
14eme Dauloir (Ormes) 16.33
15eme Hinfray (DASCV) 16.17
16eme Renaux (BCSK) 16.10
17eme Mary (BCGO) 15.17
18eme Robinson (USAL) 15.08
= Hemmerlin (ASSL) 15.08
20eme Eberlin (BCSK) 14.36

A noter la chute de Koenig qui reste sur 3 matchs mi-figue mi-raisin.


La semaine prochaine Coupe de France : 6e tour avec 4 clubs de la poule concerné

Levallois SCB (N1) – Denain ASCV
BCS Kettler – Golden Star (Martinique)
BC Gries Oberhoffen – BC Longwy (N1)
La Tamponaise (La Réunion) – Liévin

A noter que Coulommiers a préféré laisser sa place à Troyes qu’il avait pourtant battu lors du tour précèdent. Mais soucieux de rester mobiliser dans la course au maintien ils préfèrent abandonner en CDF.


Dans 15 jours, pour la dernière manche des matchs aller, le programme sera le suivant :

USA Lievin – CSL Dijon, le 1er contre le 3eme…Si Liévin gagne il réduira encore le nombre de ses poursuivants.

Jura Salins – BCS Kettler, 5e et 6e, ils ont perdu lors de la dernière journée et doivent absolument gagner pour rester en contact avec la tête.

Mirecourt – Coulommiers, l’avant dernier reçoit le dernier. Un match à 4pts et peut être réellement la dernière chance pour Coulommiers d’espérer. Mirecourt jouera aussi une carte importante pour le maintien. Défaite interdite

Le Mée - Gries , Gries doit se relancer chez un mal classé.

Lille MB – Denain ASCV, un derby attendu dans le nord. Lille se devra de confirmer sa bonne forme façe aux Denaisiens.

AS St Sorlin – ES Prissé Macon, avec Liévin-Dijon et Salins-Kettler, Prissé peut réaliser une excellente opération au classement en cas de victoire. St Sorlin doit lui ne pas oublier qu’il est encore très près de la zone de relégation.

OLB – Ormes, Intraitable à domicile les lyonnais devront battre Ormes pour continuer leur remontée.

info portfolio

Equipe de l'OLB