samedi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 D : La lutte pour le maintien

N2 D : La lutte pour le maintien

mercredi 18 février 2004, par Niko

Il ne reste plus que 9 journées au programme, la poule D n’a pourtant pas fini de faire parler d’elle ! En effet, 3 équipes seront amenées à jouer en division inférieure l’année prochaine. Si Coulommiers, seul équipe de N2 a n’avoir encore jamais remporté de match cette saison, est d’ores et déjà condamné. Il reste 2 tickets pour la N3, Denain, Mirecourt, OLB, Le Mée puis à un degré moindre St Sorlin et Ormes sont les candidats potentiels. Bien sur mathématiquement seul Liévin est d’ores et déjà assuré du maintien mais les 7 premiers sont à l’abri, excepté grosse série de défaites. La forme du moment, les joueurs clés, le calendrier sont autant de points qui vont nous aider à évaluer les chances de chaque équipe à jouer le maintien.

Voici le bas du classement après 17 journées :

Rang Equipe Points
8 ES Ormes 25 pts
9 AS St Sorlin Lagnieu 25 pts
10 Le Mée MVS 24 pts
11 Ouest Lyonnais Basket 23 pts
12 EB Mirecourt 23 pts
13 Denain ASCV 22 pts
14 Coulommiers BB 16 pts

LA FORME DU MOMENT

Pour cela nous allons nous servir des 5 derniers matchs, qu’elle a été la forme de ces équipes depuis la 13e journée.

ES Ormes : Avec 3 victoires pour 2 défaites, Ormes continue son petit bonhomme de chemin. A noter sa 1ere victoire en déplacement à Coulommiers. 8 pts pris pour un goal-average de +28.

AS St Sorlin Lagnieu : 2 victoires et 3 défaites pour les Bressans. Une probante victoire face à Dijon (+22) et 2 courtes défaites à Denain (-9) et Gries (-5). 7 pts pris pour un goal-average de +6.

Le Mée MVS : 4 victoires et 1 défaite. Le Mée a enfin gagné à l’extérieur à Coulommiers (+11) puis à Salins (+1) mais entre temps elle s’inclinait face à Kettler (-12). 9 pts pris pour un goal average positif de +8.

OLB : 1 victoire pour 4 défaites. Ce qui est nouveau ce sont les défaites à domicile, Gries (-7) et Liévin (-18) alors que l’OLB reste toujours vierge de victoires loin de leurs bases. 6 pts pris pour un goal-average négatif de -56.

EB Mirecourt : 3 victoires pour 2 défaites, Mirecourt ne perd plus chez lui mais reste, eux aussi à la recherche d’une victoire à l’extérieur. 8 pts pris pour un goal-average neutre !

Denain ASCV : 1 victoire et 4 défaites, le DASCV a été malheureux car au Mée (-6) et surtout à Ormes (-2) il ne lui a pas manqué grand chose. 6 pts pris pour un goal average négatif surtout du à Lille (-46) de - 61.

On se rend compte que dans le dernier wagon certains sont en phase de redressement. Le Mée est apparemment l’équipe la plus en forme suivie d’Ormes et de Mirecourt. Enfin c’est mi-figue mi-raisin coté St Sorlin. OLB et Denain sont à la recherche d’un second souffle, il faut dire qu’ils n’ont pas eu le programme le plus facile.


BILAN DOMICILE / EXTERIEUR

ES Ormes Quand on regarde les matchs d’Ormes, on s’aperçoit d’un paradoxe significatif aux équipes de milieu de tableau. Le bilan domicile / extérieure est complètement disproportionné. 1 victoire sur 9 matchs à l’extérieur et 1 défaite sur 8 matchs à domicile. Cependant ils n’ont jamais été ridicules à l’extérieur : -1 à Prissé, -6 à Denain, -3 à Salins, -3 à Mirecourt, -3 à Lyon…on sent qu’il ne faudra pas grand chose aux Ormois pour aligner une seconde victoire consécutive à l’extérieure après celle de Coulommiers. A domicile le bilan est nettement plus reluisant, il est très dur de les battre dans leur gymnase, seul le leader a marqué son territoire (-27 !). Ormes ne gagne jamais de beaucoup mais gagne ! C’est la preuve d’un mental qui ne faillit pas dans les moments difficiles, une équipe qui ne baissera pas les bras.

AS St Sorlin Lagnieu Les Lagnolans peuvent dire merci à leur préparation, très en jambes en début de championnat ou ils ont aligné 4 victoires consécutives, notamment face à Dijon et Gries, ils n’ont pas su confirmer. 5 défaites consécutives ont suivi…dure retour à la réalité. Depuis ils alternent les victoires à domicile et les défaites à l’extérieur plus ou moins bien. A domicile leur victoire est souvent bien méritée, en témoigne les +15, +24, +19, +22 et +16 de leurs 5 victoires à domicile. A l’extérieur à l’image d’Ormes c’est -1,-2,-7,-9,-5 sauf à Lille (-17). Ce qui laisse penser aussi que malgré le maigre avantage en terme de points, il devrait éviter une bagarre prolongée avec le bas du classement.

Le Mée MVS Après une entame catastrophique, Le Mée semble avoir digéré l’apprentissage. Les 6 défaites consécutives ont forgé le groupe et les récentes victoires à Coulommiers et à Salins, toutes les 2 acquises dans les dernières secondes prouvent qu’ils ont franchi un palier. Reste à confirmer à domicile, endroit ou ils alternent 5 victoires pour 4 défaites. Pas franchement inhospitalier, le gymnase méen n’a jamais été le théâtre d’un grand écart, le plus grand étant à l’actif de Dijon (-13). Toutes les victoires y ont été acquises au forceps (+5, +6, +10, +2 et +6).

OLB Qu’ils sont loin les ambitions de départ ! En début de saison, personne coté OLB n’aurait pu prédire une saison aussi noire. Leurs 3 défaites inaugurales étaient un mauvais présage, la suite est simple : Victoire à domicile et défaite à l’extérieur. Malheureusement depuis que Gries (-7) et Liévin (-18) sont passés par-là on reste sur 4 matchs sans succès. Les victoires à domicile ont souvent été par des écarts conséquents (+16, +32, +26, +19, +12, +3) qui leur donnent un avantage au point-average sur Denain (+16) et sur Mirecourt (+19) qui pourrait être très important en fin de saison. A l’extérieur l’OLB n’a jamais vraiment paru en mesure de s’imposer, excepté au Mée (-6).

EB Mirecourt 4 défaites pour les 4 premiers matchs et Mirecourt qui rêvait de repasser une saison tranquille ne quittera pas le fond du tableau. Depuis il y a quand même du mieux notamment les récentes victoires à domicile face à Kettler et Salins. Mirecourt est aussi à la recherche d’un dépucelage à l’extérieur. Il reste à la merci de ses performances à domicile. A domicile il est très difficile d’aller battre les Lorrains qui sont de véritables modèles de volonté. Même Liévin n’a dû sa victoire qu’4 petits points. Le Mée a pris une fessée là bas, +30 et cela pourrait avoir un avantage non-négligeable sur la fin de saison. A vrai dire seule Gries a fait preuve d’une grande maîtrise (-18).

Denain ASCV Quelle déception ! Le club ne s’attendait sûrement pas à participer si activement à la lutte pour le maintien. Excepté à Coulommiers, les nordistes ont toujours perdu à l’extérieur même s’ils auraient pu prétendre à mieux notamment à Ormes. Leurs matchs à domicile c’est 4 victoires pour 4 défaites, ça va de la grosse victoire (+23 face au mée) à la grosse défaite (-23 face à Kettler)…en fait le problème denaisien c’est justement la régularité.


CALENDRIER

C’est bien sur une donnée importante ! Car on l’a bien vu entre réception et déplacement il y a une grande différence. Zoom sur les 9 dernières journées pour chacun des mal classés.

Ormes 5 matchs à domicile pour 4 à l’extérieur.
Ils recevront Kettler et Jura Salins pour ce qui est des équipes de haut de tableau. En revanche ils auront le net avantage de recevoir 3 concurrents directs : Mirecourt, Le Mée et OLB…sure qu’en remportant ces 3 matchs Ormes conservera sa place en N2.
Pour les déplacements, il y a du gros et même du très gros : Liévin, Dijon, Lille et St Sorlin. Autrement dit, il sera très difficile pour Ormes de remporter une 2e victoire à l’extérieur.

St Sorlin 4 matchs à domicile pour 5 à l’extérieur.
Ils recevront Mirecourt et Ormes pour ce qui est des adversaires directs mais devront accueillir Liévin et Lille…méfiance donc !
Pour les déplacements Kettler, Jura Salins et Prissé seront au programme, ils devront aussi se frotter aux joueurs de Le Mée et de l’OLB pour des rencontres qui vaudront leur pesant d’or.

Le Mée MVS 4 matchs à domicile pour 5 à l’extérieur.
Le Mée aura l’avantage de recevoir Mirecourt et St Sorlin et devrons en profiter car Liévin et Prissé sont aussi au programme.
Pour les déplacements il y a du lourd d’abord avec Dijon, Lille et Gries puis du vrai combat de survie face à OLB et Ormes. Un programme très difficile.

OLB 4 matchs à domicile pour 5 à l’extérieur.
Dijon et Lille à domicile pour commencer, Le Mée et St Sorlin pour se donner de l’air ou s’asphyxier.
Les déplacements de l’OLB seront divers : Coulommiers, Denain, Mirecourt et Ormes en duel direct et enfin Jura Salins. C’est sûrement le programme le moins corsé.

Mirecourt 4 matchs à domicile pour 5 à l’extérieur.
Lille et Prissé d’abord puis OLB et Denain pour des matchs capitaux !
A l’extérieur, St Sorlin, Le Mée, Ormes, Gries et Coulommiers soit un menu abordable…Mirecourt aura l’avantage de finir à Coulommiers qui avec tout le respect que je leur dois, est le meilleur endroit pour aller gagner un match en ce moment.

Denain ASCV 5 matchs à domicile pour 4 à l’extérieur.
Au menu à domicile : OLB, Coulommiers dans le col de 1ère catégorie puis Dijon, Salins et Lille pour le derby de la dernière journée.
En ce qui concerne les déplacements c’est l’alsace (Gries et Kettler) et la Lorraine (Mirecourt) sans compter un autre derby à Liévin.


LES HOMMES FORTS

Ormes peut compter sur une équipe assez complète. Haznadar et Dauloir apportant peut être un supplément de puissance et de vitesse non négligeable. L’absence de Daguenet, pièce maîtresse du jeu Ormois depuis quelques années a su être compensées par le niveau de jeu des Houdas, Bourdin, Jousset, Langlois et le très bon Schmitt.

AS St Sorlin Lagnieu au début de saison, le danger venait des ailes avec Chebance et Hemmerlin mais de plus en plus il vient de la raquette avec Traineau et Tressieres. Un peu moins complet qu’Ormes, l’ASSL bénéficie d’un effectif un peu plus restreint. En cas de blessures cela pourrait être un handicap.

Le Mée MVS et ses hommes forts…c’est toute une histoire de blessures, de recrutements et d’absences. Totalement dépendant de leur meneur, Aggoun en début de saison. Sa blessure a forcé Nesmith à prendre les rênes de l’équipe. Le marquage dont il « bénéficie » est la preuve que leurs adversaires l’ont compris. Mais il n’est pas le seul à pouvoir faire la différence. Avec 6 joueurs différents (Aggoun, Mosengo, Diallo, Y.Traoré, Jacquart et Nesmith) ayant terminé le match avec le titre de meilleur scoreur, les responsabilités dépendent de la forme du moment.

Pour l’OLB il est difficile de ne pas parler de leur secteur intérieur composé des expérimentés Hergott et Macquet. A l’extérieur quand la vista de Ronat et l’adresse de Chavance sont là, le jeu de l’OLB devient plus percutant.

JPEG - 52.7 ko
Chavance dans ses oeuvres
L’adresse de Chavance est un des points forts de l’OLB.
JPEG - 52.7 ko
Chavance dans ses oeuvres
L’adresse de Chavance est un des points forts de l’OLB.
JPEG - 52.7 ko
Chavance dans ses oeuvres
L’adresse de Chavance est un des points forts de l’OLB.

L’adresse de Chavance est un des points forts de l’OLB.

A Mirecourt Antoine donne souvent le ton. Bien soutenu par Dadolle. La blessure de Mubarak a été un coup dure pour l’équipe. Il est d’ores et déjà out depuis la 12e journée et ceci jusqu’à la fin de la saison. Blondelle et Marandel sont le supplément d’âme de cette équipe volontaire et besogneuse à souhait.

Denain c’est le terrain de jeu de Manu Hinfray à l’intérieur bien épaulé par Mayima qui monte en puissance. Abdallah est souvent le baromètre de l’équipe, dans un bon jour il peut faire gagner son équipe quasiment à lui tout seul. Mais on ne peut pas, ne pas citer le capitaine courage, Sébastien Klek qui apporte en percussion sur son aile. Pas épargnés par les blessures, Denain a les moyens de faire mieux.


CONCLUSION

Je me garderais bien de dire qui va descendre et qui va rester…le sport est fait de surprise et d’inattendu. D’ailleurs Kettler et Salins ne sont pas à l’abri de rejoindre ce groupe de retardataire. Si l’on regarde la forme du moment et le calendrier on peut cependant voir qu’une équipe comme Ormes devrait rapidement se détacher du peloton pour assurer son avenir. Par contre cela sera très dure pour Le Mée au vu du calendrier infernal qui les attendent. Au vu de la forme du moment c’est OLB et Denain qui ont des soucis à se faire… en faite c’est difficile de vraiment évaluer les chances de chacun.

Ormes me paraît un ton au-dessus des autres équipes, il faudra « simplement » ne pas se gaufrer face à OLB, Le Mée et Mirecourt à domicile. 3 occasions d’éloignés un peu plus le spectre de la relégation.

St Sorlin devra sans doute grappiller au moins une victoire à l’extérieur afin de définitivement se rassurer. Leur cheminement à domicile dictera leur fin de saison.

Le Mée doit faire face à un calendrier délicat, sa forme du moment devra être maintenue pour ne pas se créer des frayeurs. En plus, en perdant à Mirecourt de 30pts, à St Sorlin de 19pts ils n’auront le droit à aucun joker. Le point-average face à Denain étant d’ores et déjà négatif. Mission possible mais vraiment compliquée pour les promus.

OLB devra relever la tête et enfin gagner à l’extérieure. Dotés d’un calendrier nettement moins complexe que ces adversaires, ils devraient pouvoir s’en sortir.

Mirecourt fait preuve d’une détermination sans faille. Ils luttent avec leurs armes mais n’arrivent toutefois pas encore à vraiment récoltés ce qu’ils sèment. Ils auront l’occasion de défier pas mal de leurs rivaux à l’extérieur. Ils pourront donc directement influer sur la suite de leur saison.

Denain est légèrement décroché mais recevra 5 fois. Si les blessés et le moral revient vite ils peuvent espérer.