samedi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 D - 6ème journée : Le réveil de l’OLB !

N2 D - 6ème journée : Le réveil de l’OLB !

vendredi 24 octobre 2003, par Niko

Liévin confirme, Prissé et Lille se placent.. rien n’est fait ! Tout reste à faire en haut comme en bas.

Au programme :
- Ormes - Lievin
- Le Mée - Dijon
- OLB - Denain
- Lille - Mirecourt
- Gries Oberhoffen - Coulommiers
- St Sorlin - BCS Kettler
- Prissé Macon - Jura Salins

Eveil Sportif d’Ormes 85 - USA Liévin 112

Les journées passent et Liévin continue son récital. 6/6 parfait pour le moment. Les liévinois comme à leur habitude ont mordu dans chaque ballon. On sent bien que leur statut de leader invaincu ne change en rien leur motivation à l’entame des matchs. C’est un signe de maturité. Les hommes du Loiret ont fait ce qu’ils ont pu et n’ont pas été ridicules. Robinson, Dudouet, Pichierri et Girault ont encore fait un grand match bien épaulé par Atamna. 23-32 à la fin d’un premier QT très offensif. Par contre durant le 2e QT, les nordistes appuyaient sur l’accélérateur, resserraient la défense et partaient au vestiaire avec 21pts d’avance.
Le 3e QT allait voir les locaux profiter d’un relâchement des liévinois pour revenir à 9pts (28e). Joie de courte durée puisque Dudouet, encore une fois très bon, emmenait les siens vers un excellent 4e QT. Jousset et Haznadar auront tout donné mais leur équipe s’incline de 27 points à domicile.

- USAL : Dudouet 34, Atamna 21, Robinson 21, Girault 17, Morand 11, Pichierri 6, Delye 2.

- ORMES : Schmit 20, Langlois 15, Jousset 15, Dauloir 13, Haznadar 9, Bourdin 6, Ly 5, Daguenet 2

Le Mée MVS 78-91 CSL Dijonnais

Début de saison pourri pour les promus. Ils affichent le bilan de 1v-5d. Un bilan qui si l’on s’arrête aux chiffres ne pousse pas à l’optimisme. Seulement encore une fois Le Mée avait toutes les cartes pour s’en sortir. En façe, une équipe de Dijon forçant ses shoots à 3pts ou s’en remettant exclusivement à Tadic. Tout était réuni pour voir la deuxième victoire des seine et marnais. Même le public se fit entendre pour la 1ère fois de la saison.

Pour avoir manqué d’expérience et n’avoir pas pu trouver les armes pour contrer Tadic (31pts 10 rebonds), Le Mée a encore une fois perdu. Dijon a su retrouver son shoot dans le money time, 4 tirs à 3pts dans les 5 dernières minutes.

Le Mée a aussi honorer une de ses plus mauvaises habitudes, c’est celle de jouer un quart temps sur 2. A ce niveau là ça ne pardonne pas ! Les 13 points perdus en première mi-temps ils les ont rattrapés dans le 2ème, revenant à 3pts des bourguignons. Mais une fois revenus dans le match, certains ont ressorti la bonne vieille carte perso et ont fait couler leur équipe.

Pour ce qui est de Dijon, il faut bien l’avouer, leur adresse à 3pts combinée à Tadic et Kaboré vont en faire plier plus d’un. Mathieu, Lignier, Noto La Diega sont de redoutables snipers ! De Vligher, jeune remplacant de 17 ans, se permit même lors de l’échauffement d’en rentrer une bonne demi-douzaine de suite... alors vous pouvez imaginez l’adresse des titulaires ! Tadic, véritable ours yougoslave, fait un malheur dans la raquette. 3 gardes du corps se sont succédés samedi mais rien n’y fait, il est irrésistible dans son style peu académique.

- LE MEE : Aggoun (15) ; Diallo (12) ; Y.Traoré (14) ; Jacquart (5) ; Mosengo (18) puis Mouaha (4) ; Thill (8) ;

- CSL DIJON : Troisgros (4) ; Cazenave (3) ; Mathieu (21) ; Kaboré (14) ; Tadic (31) puis Noto la Diega (9) ; Lignier (9) ; De Vligher (0)

OLB 102 - 70 Denain ASCV

Une véritable gifle de 32 points. Les Lyonnais ont enfin laissé libre cours à leur puissance offensive. Grâce à une motivation enfin retrouvée, une équipe enfin soudée et une motivation présente, les Lyonnais ont donné une leçon aux Nordistes. Le pressing tout terrain des locaux a usé les Denaisiens qui subissaient un retard de 16 points à la mi-temps. La réunion entre joueurs organisée dans la semaine aura eu des effets positifs sur le groupe lyonnais. Lyon n’a d’ailleurs rien lâché et, emmené par un duo Chavance-Macquet irrésistible, ils ont su faire craquer des visiteurs qui ne s’attendaient sûrement pas à un tel festival.

Simon et Hinfray ont bien tenté de surnager mais trop de joueurs étaient en dessous pour pouvoir véritablement réagir. Le comportement de Croix en a d’ailleurs surpris plus d’un, l’intérieur nordiste est apparu on ne peut plus non-concerné par la défaite de son équipe. Seul le 3e QT a paru véritablement équilibré. (26-20, 30-20, 20-17, 26-14).3ème défaite en 3 déplacement pour les hommes du Hainault.

- OLB : Chavance 21, Macquet 18, Audier 16, Hergott 14, Merlin 13, Leroy 8, Ronat 6, Marchal 4, Buisson 1

- DENAIN : Simon 18, Hinfray 18, Ortega 7, Klek 7, Fulcheri 7, Mayima 6, Poncet 6, Croix 1.

Lille Metropole Basket 109 - 61 Effort Mirecourt

A Lille quand on gagne, c’est toujours dans l’excès ! Voilà que les lorrains de Mirecourt repartent avec 48 points dans les valises. Eux qui la semaine précédente avaient enfin gagné leur premier match, voilà un dur retour sur terre. Lille, qui enregistrait le retour de leur meneur Cléante, voulait se rassurer après 2 défaites consécutives, voilà chose faite. 54-28 à la mi-temps, les Lillois faisaient tourner leur effectif sans perdre en efficacité. En face, comme d’habitude, Antoine ne laissait pas passer une occasion de vouloir remonter le moral de son équipe mais cela ne pouvait pas suffir. Il y a bel et bien un écart entre ses deux équipes. Lille va pouvoir préparer la réception de Lyon avec sérénité et confiance tandis que Mirecourt recevra Le Mée dans un match qui sent déjà la poudre. Notons que Denisot et Koenig ont été encore une fois très performant de même que Barbry qui est plus qu’une bonne doublure de Cléante.

- LMB : Nteb 9, Cléante, Denisot 21, Hensel 9, Barthélémy 12 puis Barbry 12, Seigneur 13, Koenig 21, Branlant 8, Brandt 4.

- MIRECOURT : Jarrige, Dadolle 7, Mubarak 3, Marandel 14, Antoine 20 puis Martin 2, Jeanpierre 2, Blondelle 10, Guedon 3.

BC GRIES OBERHOFFEN 76 - 53 COULOMMIERS BB

Pour Coulommiers, ce match c’était déjà un début de l’opération sauvetage. Armés de bonnes intentions, ils ont mis en place un système défensif qui a particulièrement gêné les Alsaciens. Mais cela n’a pas suffi. La faiblesse de son effectif n’a pas permis de profiter de la maladresse du BCGO. Pis, les locaux peu à peu s’extirpèrent de cette défense tout terrain et engrangeaient 7 points d’avance avant de partir au vestiaire. Curl et Tshabola se livraient un beau duel dans la raquette, et la sortie de Tshabola à la 33’ permit aux locaux d’aggraver l’écart. Les efforts de Sanctussi et du très remuant Wadoux ne permirent pas de sauver les meubles. Baechtel et R.Roeckel permettaient aux joueurs d’O.Bady de conclure ce match avec 23pts d’avance, 13 ont été pris durant le dernier QT.

Les alsaciens peuvent préparer tranquillement le derby de dimanche contre Souffel, un derby qui à coup sur sera explosif !

- BCGO : Mary 11, R. Roeckel 13, Lazarus 6, Laforce 9, Baechtel 12, Villemin 5, Curl 9, Mignard 2, Huttel 9

- CBB : Hernandez 6, Sanctussy 7, Simon 5, Wadoux 14, Tshabola 10, Megy 3, Garcin 8.

AS ST SORLIN LAGNIEU 93-95 BCS KETTLER

2ème prolongation de suite pour l’ASSL et deuxième défaite. Un match magnifique qui a vu les Alsaciens remporter une première victoire à l’extérieur. Citadelle durant le 1er QT prouva qu’il était bel et bien le patron dans sa raquette malgré la grosse activité de Traineau. 21-18 à la fin du 1er QT. C’est pendant le 2e que le BCSK prit le contrôle des opérations, prenant 9pts d’avance pour la 2e mi-temps.
Hemmerlin sonna la révolte des locaux, seuls des exploits individuels de Petitjean et Renaux permettent aux visiteurs de ne pas prendre l’eau. 61-62 pour commencer le dernier QT. Occansey met en route sa machine à 3pts, les locaux répondent par Vilain et Node. A 8 sec. de la fin, les visiteurs pensent avoir gagné car ils mènent de 2pts mais un tir à l’arrachée de Vilain viendra mourir dans le filet après avoir tapé le panneau et roulé sur l’arceau.

La prolongation verra un défilé d’élimination, St Sorlin ne parvient pas à marquer excepté sur LF. Souffel tient sa victoire... ouf ! Pas de sauvetage à la dernière seconde, ils ont bel et bien gagné !

Il sera très difficile pour les joueurs de l’ASSL de se remmetre de ses 2 défaites (de 1pts à Mirecourt, de 2pts contre le BCSK). D’autant plus qu’ils se déplacent à Liévin la semaine prochaine et que ce n’est pas le meilleur endroit pour cogiter.

- SAINT-SORLIN : Chebance 11, Desmaris 4, Hemmerlin 17, Node 18, Vilain 14, Traineau 15, Tressières 10, Jacques 3.

- BCSK : Eberlin 12, Syda 4, Renaux 17, Petitjean 11, Laforce 8, Citadelle 18, Vidot 5, Occansey 22.

ES PRISSE MACON 79 - JURA SALINS 67

Journée après journée, ceux que l’on présentaient comme trop jeunes pour prétendre à quoi que ce soit se taillent une solide réputation de coupeurs de tête. Cette fois-ci, ce sont les Jurassiens qui n’ont pas pu faire grand chose face au mélange d’adresse et de puissance des Maconnais. Albisua et Vidal dans un grand jour, il n’en fallait pas moins pour lancer l’étoile sportive de Prissé Macon sur les rails d’une nouvelle victoire.

La défense en zone a eu raison de l’impact physique des Salinois, Ouattara et Moundy moins voyant, c’est le remuant Laguerre qui semait la zizanie dans la défense locale. Mais Lafarge, Jobert et Sourbe à l’intérieur permettaient à leur équipe d’afficher +15 à la 20e.

Kodjo-Sitchi ensuite fit admirer sa technique et sa puissance dans les rebonds. Les esprits s’échauffaient quelque peu et malgré les volontés des visiteurs, l’ESPM gardait le nord. Ils géraient parfaitement leur avance.

- Prissé : Sanchez 0, Albisua 18, Kodjo-sitchi 16, Vidal 21, Lafarge 7, Sourbe 4, Jobert 13

- Jura Salins : Guedegbe 7, Moudy 18, Ouattara 11, Robardet 2, Fournier 14, Sylla 1, Lalaus 3, Laguerre 11