lundi 16 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 D / 14e J. : Un bas de tableau qui se resserre

N2 D / 14e J. : Un bas de tableau qui se resserre

mardi 20 janvier 2004, par Niko

La première journée des matchs retour a donné lieu à des très beau matchs, la trêve à fait particulièrement de bien à certaines équipes qui étaient fatigués fin 2003. A noter que Liévin s’est sorti d’un match piège dans le Jura et la maintenant c’est sure (sauf catastrophe) on ne voit pas qui excepté Lille pourrait lui disputer la couronne. Par contre en bas de tableau c’est toujours aussi flou, Mirecourt et Le Mée qui sont les favoris pour la relégation ont fait chuter Kettler et Denain. Lyon a perdu à domicile façe à Gries, St Sorlin et Ormes ont fait exploser Dijon et Prissé….ce championnat est fou et 10 équipes se tiennent en 4 points, autrement dit même Dijon qui est aujourd’hui 3e ne peut se permettre de gamberger face à la révolte des équipes d’en bas !

Jura Salins BC - USA Liévin 73-86 (25-21 ; 13-25 ; 17-24, 18-16).

Liévin a mis toutes les chances de son coté pour accéder en N1. Mr Van de Weghe sait qu’avant de recevoir Lille le 14 février, il lui faut un sang faute. Partis vendredi de Liévin afin de mieux digérer le voyage, le coach « sorcier » de l’USAL avait concocté une petite séance vidéo à ses joueurs histoire de ne pas débarquer en terrain inconnu. Résultat après 1 premier QT ou les salinois démontrent toute leur envie, les nordistes ont imposé leur jeu. Même sans Dudouet Liévin est insaisissable. Intrinsèquement les joueurs de Salins ne sont pas inférieurs à ceux de leur adversaire, mais encore une fois le collectif et l’unité des leaders fait référence. Ainsi Lamothe et Robinson ont contrôlé les raquettes alors qu’en face il y a quand même Ouattara, Moundy, Fournié et Raho.
Salins va petit à petit perdre son adresse, s’en remettant à l’inoxydable Ouattara. Atamna coté visiteur va apporter toute sa percussion et obliger le JSBC a accepté la défaite.
Le 2e et 3e QT se ressemblent comme deux gouttes d’eau, des erreurs inhabituelles des locaux facilitent le travail de Liévin. « On s’est trop mis la pression » lâchera Simati à la fin du match. Crispés, les locaux n’ont jamais été en mesure de gagner ce match.
Pourtant ils n’ont rien lâché, preuve en est le 4e QT ou l’on voit que les Jurassiens font tout pour recoller au score. Moundy sortit trop vite pour 3 fautes aura certainement manqué aux siens.

JSBC : Guedegbe, Moundy 18, Laguerre 5, Ouattara 28, Fournié 2 puis Raho 13, Robardet 5, Sylla 2, Lalaus.

USAL : Delye 3, Pichierri 9, Girault 9, Lamothe 20, Robinson 22 puis Bayart 2, Morand 5 et Atamna 16


Lille MB - Coulommiers BB 102-75 (25-21 ; 23-19 ; 23-18 ; 31-17)

A trop vouloir jouer la fine bouche, le public et l’entraîneur lillois finiront peut-être par décourager les siens, en effet à la fin du match malgré une victoire conséquente (+27), les visages n’étaient pas forcément détendue. La faute à beaucoup de maladresse et de laisser-aller qui ne saurait peut être pas passer aussi inaperçu sur le tableau d’affichage face à un cador de la poule. Il faut dire que les 3 semaines intensives préparés par coach Binauld ont plombés les chaussures lilloises. L’objectif tant pour le coach que pour les joueurs étant d’être prêt pour le choc contre le voisin leader.
9-13 à la 6e, le match ne commençait pas très bien pour les locaux. La révolte de leur triplette Barthelemy-Barbry-Denisot les relança par un 8-0 de bon augure. 25-21 à la première pause et c’était reparti pour ce match décidément bien étrange puisque C.Binauld avait décidé de laisser le 5 majeur sur le banc. Les visiteurs surpris par ce traitement de faveur prirent leurs aises à 3pts par le talentueux Simon. 37-34 à la 17e. Tout est donc toujours possible…mais Denisot rentre et répond par deux 3pts au meneur Columérin. 45-34 à la 19e..Ce ne fut qu’un éclair dans la grisaille dixit La Voix des Sports car le 3e QT donna lieu à un festival de fautes et de gestes approximatifs. En bref le public de Jean-Zay n’a pas assisté à un match spectaculaire et heureusement que Barthelemy se démenait dans la raquette. C’est Denisot, Hensel et Koenig qui aidèrent leurs coéquipiers à accroître l’écart dans les 10 dernières minutes. Une défaite de plus pour Coulommiers et une victoire de plus pour le LMB qui peut continuer à croire à la N1.

LMB : Barbry 10, Koenig 24, Denisot 23, Barthelemy 17, Seigneur 2 puis Hensel 17, Cléante 5, Nteb, Branlant 2, Callewaert 2..

CBB : Simon 23, Wadoux 5, Megy 10, Garcin 9, Rancinangue 4 puis Hernandez 5, Tshabola 6, Sanctussy 13.


AS St Sorlin Lagnieu - CSL Dijon 91-69 (26-12, 16-17, 22-16, 27-24)

C’est la surprise de la semaine, ce n’est pas tant la victoire des lagnolans qui est surprenante mais plutôt l’écart et la manière. Le début de match dominé par Kaboré et Tadic (0-4 à la 2e) ne fut qu’anecdotique car en resserrant leur défense les locaux ont rendu anémique les intérieurs Dijonnais. Tadic peu en forme, peu en vue et très bien gardé par Traineau et Tressieres il finira à 5pts ce qui est loin de son rendement habituel. Chebance et les 2 T (Traineau et Tressiers) vont matraquer l’arceau adverse. 12-6 à la 5e, le temps mort dijonnais n’y changera rien..Noto La Diega n’est pas dans un bon jour et les 3pts ne rentrent pas. Le 2e QT verra les locaux contenir les assauts des bourguignons. Troisgros permet à son équipe de ne pas sombrer mais l’écart se creuse 41-18 à la 17e. C’est Lignier par 2 tirs primés qui va ramener le score à 42-29 juste avant la mi-temps.
Node, Hemmerlin et Desmaris, très en jambes vont commencer la 2e mi-temps pied au plancher, les visiteurs sont à la rue et ils prennent +20 à la 28e (59-39). Un smash puissant de Traineau enthousiasme le public, St Sorlin a contrôlé le match et se transforme en bête noire de Dijon qui sort la tête basse de cette rencontre.

ASSL : Chebance 16, Desmaris 10, Hemmerlin 19, Rigaud 2, Node 10, Traineau 28, Tressieres 6, Jacques 0.

CSLD : Lignier 8, Cazenave 0, Noto la Diega 5, Mathieu 14, Hoc 4, Troisgros 18, Tadic 5, Naime 0, Kabore 15.


ES Ormes - ES Prissé Macon 87-77

Pas d’infos sur ce match si ce n’est que ni Houdas ni Daguenet n’ont participé aux matchs coté Ormois alors que du coté des bourguignons certains joueurs (Sourbe ?) étaient rester à Prissé pour aider l’équipe réserve mal en point en N3.

ESOB : Schmit 16, Ly 12, Jousset 11, Haznadar 11, Gacko 10, Bourdin 10, Langlois 9, Dauloir 8

ESPM : Albisua 21, Kodjo 15, Jobert 11, Lafarge 9, Sanchez 8, Vidal 5, Elisa 5, Auvinet 3


EB Mirecourt - BCS Kettler 83-78 (18-22, 19-16, 26-17, 23-20)

Il aura fallu une mi-temps à Mirecourt pour prendre le match en main, auparavant Citadelle, Occansey et Vidot se jouait des intérieurs adverses et ce ne sont que les pertes de balles alsaciennes qui nourrissaient les lorrains. La défense individuelle gène les locaux mais ils sont patients et attentifs, ils vont profiter de la moindre baisse de régime des joueurs de Souffel. Résultat à la mi-temps 1 petit point les sépare (37-38).
Revenus des vestiaires plus frais et plus lucides, les Mirecurtiens vont briller dans un compartiment qui est le point fort de leurs adversaires, les 3 points. Jeanpierre et surtout Dadolle, étincelant samedi soir, vont permettre à leur équipe de prendre un peu d’avance. Les rebonds changent de camp et les alsaciens paraissent bien fébriles. Une image qui contraste avec leur début de saison fringant. Antoine, l’intérieur de Mirecourt va éclabousser le 4e QT de sa volonté, les Mirecurtiens ne sont peut être pas les plus grands de la poule mais ils sont partout, on ne voit qu’eux sur le terrain ! A l’heure ou tous les points comptent et ou chaque match devient une bataille, les joueurs de l’EBM ont montré qu’ils avaient la volonté et l’intention de s’en sortir. Coté alsacien Petitjean et Obernesser se sont sentis bien seuls sur la fin, malgré toute la volonté du premier nommé et un retour dans les derniers instants c’est Mirecourt qui remporte le match. Le 3e QT aura été le tournant du match, les alsaciens distancés par 9 points ne reviendront jamais vraiment dans la course à la victoire.

EBM : Jarrige 14, Martin 5, Marquaire 3, Jeanpierre 13, Dadolle 22, Marandel 6, Antoine 16, Blondelle 4.

BCSK : Eberlin 13, Syda 6, Renaux 2, Petitjean 19, Citadelle 14, Vidot 8, Obernesser 6, Occansey 10.


Ouest Lyonnais Basket - BC Gries Oberhoffen 75-82 (22-22, 16-19, 20-24, 17-17)

Ils étaient invaincues dans leur salle et voulaient le rester, face à eux une équipe qui vient de se faire sortir la tête haute de la CDF par St Chamond (N1) mais qui reste sur une série négative en championnat. Gries a construit sa victoire autour d’une défense très organisé et difficile à contourner. Laforce montre la voie mais Audier sort le grand jeu 4/4 dans le 1er QT. Les deux équipes se rendent coup pour coup dans ce 1er QT. Baechtel et Villemin vont aider les visiteurs à prendre un peu d’écart dans le 2e QT (24-32 à la 15e), l’OLB pas au mieux physiquement à beaucoup de mal à donner le coup de rein nécessaire. Macquet et Buisson redonnent pourtant de l’espoir aux leurs en les ramenant à 38-41 à la mi-temps.
En début de 3e QT, avec un Ait Tabassir enfin en confiance, le BCGO reprend 7pts d’avance (40-47 à la 23e), Ronat plante et répond à Mary pour ramener encore une fois son équipe dans le match (50-53, 25e). Curl lui règne dans la raquette et fais du mal aux lyonnais pourtant bien loti dans ce domaine (Hergott, Macquet et Leroy). Grâce à un ultime tirs primés de Medhy Mary au buzzer du 3e QT, le BCGO entame les 10 dernières minutes avec de nouveau 7pts d’avance. Le 4e QT ne verra pas l’OLB revenir, Roeckel et Lazarus conduisent intelligemment leurs équipes vers une victoire à l’extérieur importante. Baechtel enterre définitivement les espoirs du public nombreux et chaleureux de Limonest. Avec à nouveau 7 points d’avance le match se conclut sous les applaudissements du public, autant de fair-play c’est tellement rare que cela mérite d’être signalé !

OLB : Ronat 14, Audier 17, Chavance 9, Hergott 13, Buisson 8, Macquet 6, Leroy 4, Merlin 4

BCGO : Mary 18, Roeckel 4, Lazarus 4, Laforce 11, Baechtel 15, Villemin 9, Curl 12, Ait-Tabassir 9.


Le Mée MVS - Denain ASCV 81-75 (20-23, 28-8, 14-16, 19-28)

Le 13e qui reçoit le 12e…un match d’une importance capitale pour le maintien. Le match aller s’était soldé par une grosse défaite des méens pour leur 1er match en N2. Le match retour aurait pu voir Le Mée effacé ces 23pts de retard mais Denain a trouvé les forces pour ennuyer le mée jusqu’au bout. Le 1er QT voit les 2 équipes avoir leur série, Abdallah est en forme coté Denaisien, Nesmith aussi coté méen. Cette échauffement de 10 minutes va permettre au mée de mettre en place une défense très efficace, les visiteurs sont annihilés par l’impact physique des franciliens et ils ont du mal à rentrer dans la raquette. Les intérieurs méens en profitent pour gober les rebonds. Nesmith et De Sousa mènent le jeu et profitent des moindres espaces. 28-8 dans le 2e QT, Denain a l’air absent et l’on voit pour l’une des premières fois de la saison du très beau jeu méen.
Le 3e QT par sur les mêmes bases, les visiteurs vont rester muets 6 minutes devant le rempart méen. 6 minutes au cours desquelles l’écart s’allonge à 28 unités. Soudain pris par la peur de gagner, le mée balbutie son jeu, l’entraîneur nordiste le voit bien, il motive ses joueurs à la révolte et à la pression tout terrain. Les Méens perdent beaucoup de ballons, deviennent fébriles, encaissent un 5-16 en 4 minutes ! Les nordistes beaucoup plus mobiles, empêchent les pénétrations méenes. L’écart fond et le public prend peur….les 28pts se sont transformés en 4pts sous les coups de boutoir de Klek, Abdallah et Mayima. Nesmith et M.Traoré vont alors prendre leurs responsabilités et permettre à leur équipe de garder puis conforter cet écart. Les 10 LF ratés de la part des locaux dans le dernier QT auraient pu permettre aux méens de garder leur distance. Arrivés à cette période de la saison, seule la victoire compte et la bonne série méene continue.
LMMVS : De Sousa 11, Nesmith 26, Diallo, Y.Traoré 15, Mosengo 3, M.Traoré 17, Thill 7, Jacquart 2.

DASCV : Simon 10, Ortega 8, Klek 12, Mayima 12, Hinfray 7, Croix 7, Abdallah 19.


CLASSEMENT APRES LA 13e Journée

Rg Equipe Pts
1 USA Liévin 27
2 Lille MB 25
3 CSL Dijon 23
4 ES Prissé Macon 23
5 Jura Salins 23
6 BCS Kettler 21
7 AS St Sorlin Lagnieu 21
8 BC Gries Oberhoffen 21
9 Ouest Lyonnais Basket 20
10 ES Ormes 20
11 EB Mirecourt 19
12 Le Mée MVS 19
13 Denain ASCV 18
14 Coulommiers 14

Classement du meilleur marqueur après 14 journées

Rg Nom + Equipe Moy. Total de Pts marqués Matchs joués
1 TADIC (CSL Dijon) 23.50 pts 188 8
2 KOENIG (Lille MB) 18.93 pts 265 14
3 DUDOUET (USAL) 18.77 pts 244 13
4 AGGOUN (Le Mée) 18.56 pts 167 9
5 NESMITH (Le Mée) 18.38 pts 147 8
6 M.SIMON (CBB) 17.79 pts 249 14
7 MOUNDY (JSBC) 17,50 pts 245 14
8 ANTOINE (Mirecourt) 16.93 pts 237 14
= OUATTARA (JSBC) 16.93 pts 237 14
10 HAZNADAR (Ormes) 16.85 pts 219 13
11 CITADELLE (BCSK) 16.64 pts 233 14
12 JOBERT (ESPM) 15.92 pts 207 13
13 DAULOIR (Ormes) 15.86 pts 222 14
14 VIDAL (ESPM) 15.85 pts 206 13
15 DADOLLE (Mirecourt) 15.64 pts 219 14
16 ROBINSON (USAL) 15.50 pts 217 14
17 TRAINEAU (ASSL) 15.43 pts 216 14
18 RENAUX (BCSK) 15.17 pts 182 12
19 HINFRAY (DASCV) 14.93 pts 209 14
20 MARY (BCGO) 14.79 pts 207 14

Mathieu (CSLD) est donc sorti du top 20 au profit de Dadolle (Mirecourt) que j’avais oublié dans mon dernier classement ! MEA CULPA ! ! !
A noter donc que Koenig (LMB) récupère sa place de dauphin, plus forte progression pour Ouattara qui passe de la 15e à la 9e place et plus forte chute pour Citadelle qui lui perd 6 places (de la 5e à la 11e).


La prochaine journée se déroulera donc Samedi 24 Janvier et elle opposera :

- Le leader, USA Liévin à Mirecourt
- Lille, le dauphin, se déplacera à Souffel pour un match qui sent la poudre
- Dijon et Jura Salins se rencontrent pour se disputer une place sur le podium
- Prissé tentera de se relancer en recevant l’OLB
- St Sorlin aura la lourde tache de confirmer son probant succès dans le nord, face à Denain
- Gries - Ormes, en cas de victoire Gries pourrait sortir du ventre mou du championnat
- Enfin match de reléguable et derby de seine et marne entre Coulommiers et Le Mée MVS

Bonne chance à tous et à bientôt !