dimanche 25 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : le bilan de la 28ème journée

N1 : le bilan de la 28ème journée

vendredi 10 mai 2002, par Christophe Blandin

Orléans n’a pas craqué en déplacement à Vitré et conserve ainsi sa seconde place au classement (synonyme de montée en Pro B) même si Rouen l’a emporté dans la salle du Centre Fédéral. Pour la lutte pour le maintien, Urcuit a gagné son duel face à Sablé tandis que Vitré s’inclinait. Tout devrait se jouer entre ces 3 équipes et éventuellement Prissé pour la dernière possibilité qu’il reste de jouer en N1 la saison prochaine.

En déplacement à Angers, le Stade Clermontois a du s’incliner (80-62) devant une formation qui jouait enfin à son vrai niveau. Dans leur salle Jean Bouin, les Angevins ont pu compter sur un excellent Jean-Marc Setier (18 pts) et l’ailier américain Rayfield Ragland (15 pts). En face, Melody (18 pts) et Lauvergne (17 pts) étaient les plus en vue.

Orléans a toujours son avenir entre ses mains pour l’accession en Pro B grâce à sa victoire dans la salle de Vitré (87-97). Emmenés par leur trio Pipereau (21 pts) – Hill (20 pts) – Massenya (19 pts), les joueurs d’Azzedine Labouize ont montré beaucoup de motivation et ont été très adroits à 3 pts (avec notamment un 5 sur 6 à 3 pts de David Da Silva). Du côté des Vitréens, on retiendra l’énorme performance de l’américain Rogers Washington (44 pts). Pour l’Entente Orléanaise, il reste à bien négocier la réception de Rodez et le déplacement à Valence-Condom.

Second au classement à égalité avec Orléans mais avec un goal-average particulier déficitaire, le SPO Rouen s’est logiquement imposé dans la salle du Centre Fédéral (67-82) malgré une grosse prestation du jeune pivot Yohann Petro auteur de 21 pts. Les Normands ont pu s’appuyer sur 8 joueurs à plus de 8 pts. Par rapport à son adversaire pour la montée, Rouen a un calendrier semble-t-il plus facile avec les réceptions d’Urcuit puis de Sablé.

Dans la salle d’Autun, l’UJAP Quimper s’est inclinée logiquement (87-70) et s’éloigne du haut de tableau. Avec un duo de scoreurs Johan Blot (27 pts) et Mark Stevenson (21 pts), Autun a su faire déjouer son adversaire en dépit des nouvelles bonnes prestations de l’intérieur américain Matt Kempfert (23 pts) et du meneur Guillaume Granotier (15 pts).

Opposé à Golfe-Juan, Feurs s’est logiquement imposé (96-78) dans le sillage de son shooteur Nicolas Grégoire (21 pts) et de l’intérieur américain Stephen Wit (19 pts). En face, Jim Deines (20 pts) et Franck George (20 pts) faisaient ce qu’ils pouvaient mais cédaient finalement devant les partenaires de Xavier Delarue.

En battant largement Prissé (111-91), Nanterre engrange son sixième succès consécutif malgré l’absence sur blessure de son intérieur Hubert Register. Pour obtenir cette victoire, les coéquipiers de Christian Radium (29 pts) ont réalisé un véritable festival offensif avec en têtes d’affiche : Rick Mickens (25 pts), Ahmed Fellah (16 pts), Rodolphe Hébert (14 pts) et Pascal Cusset (11 pts). Côté Prissé, à noter la bonne prestation de Franck Macaire (30 pts).

Dans un derby très axé sur l’offensive, Rodez s’est finalement imposé de 4 pts face à Valence-Condom (111-107). Pour Rodez, Darnell Williams (26 pts), Joachim Ekanga (22 pts), Laurent Fourestier (19 pts) et Guillaume Pons (18 pts) se sont particulièrement mis en évidence. Pour les Gersois, 3 joueurs ont eu un gros apport au niveau du scoring : André Erguy (27 pts), Matt Renn (24 pts) et Nicolas Lasserre (24 pts).

Bayonne Urcuit a conservé ses chances de maintien grâce à sa victoire sur un de ses adversaires directs Sablé (86-77). Les Basques ont pu compter sur l’américain Mylo Brooks (21 pts) à l’intérieur et sur une solide défense en seconde mi-temps pour contenir les joueurs de Jacky Lamothe et notamment le jeune Béranger Félix auteur de 27 pts. Pour les 2 dernières journées de championnat, Urcuit se déplace à Rouen et reçoit le Centre Fédéral alors que Sablé reçoit le Centre Fédéral et se déplace à Rouen !! Tout devrait donc se jouer lors de la dernière journée de cette Nationale 1 décidément passionnante.

Une Nationale 1 où l’on devrait retrouver l’année prochaine les équipes de Pro B reléguées, Brest et Bondy, et les équipes de N2 vainqueurs de leur poule à savoir Saint-Chamond, Poitiers, Levallois et enfin Longwy.