lundi 21 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : la Pro B se précise pour Clermont

N1 : la Pro B se précise pour Clermont

mardi 16 avril 2002, par iphi

On pouvait s’attendre à un match tendu et indécis, ça aura été le cas après le retour à 6 points de l’Entente à la fin du premier quart-temps. Le temps pour le Stade d’asseoir sa position de leader au troisième quart-temps en s’assurant le goal-average (+ 4 sur l’ensemble des 2 rencontres), en cas d’un éventuel faut pas, lors des 4 dernières rencontres. 75-59, au final, Orléans repart dans le Loiret avec la certitude d’avoir jouer la dernière carte qu’il avait entre ses mains. La montée ne dépend plus que de ses résultats mais d’un hypothétique trébuchement du Stade ou de Rouen.

La soirée s’annonçait superbe, elle n’aura pas déçu. Les supporters clermontois qui ont répondus présent pour remplir la salle Fleury et soutenir comme il se doit cette formidable équipe Clermontoise. Il le fallait pour répondre aux trois cars de supporters orléanais arrivés avec la panoplie complète d’accessoires du parfait supporter.

Après la présentation des équipes et l’ovation respective qui l’accompagnât, les débats purent commencer.

Dans ce premier quart temps le Stade se montra le plus déterminé en infligeant un 20 à 6 dans les 7 premières minutes Un début irréprochable du cinq de départ Clermontois qui a joué la perfection d’entrée de jeu, laissant pantois l’Entente Orléanaise qui compris tardivement ce qui lui arrivait. L’obstacle américain Dametri Hill, avec ses 2 mètres et ses 130 kilos, fut contourné par Demba M’Bengué 2 mètres 05, seulement 105 kilos, bien préparé à cette confrontation en ouvrant le score sous le cercle, imité chacun dans son style respectif, par Stéphane Lauvergne, en pénétration, Dounia Issa avec un rebond gagné, Régis Racine en se faufilant dessous, David Mélody, d’un shoot à hauteur de la raquette (10-2, 2e). Contre deux lancers francs du Ricain.

La maîtrise clermontoise empêcha Orléans de réagir 14-3, 5e, ne serait ce par une petite étincelle de David Pipereau avec un panier primé qui s’en suivit de deux lancers francs ratés, par le capitaine George-Henri Massenya. Malgré la zone pour essayer de colmater les brèches, Clermont continua à enfoncer un peu plus le clou avec interceptions, contre-attaques et l’impérialisme de Demba M’Bengué concluant par un Dunk, puis Dounia Issa concluant encore avec un autre rebond gagné. (20-6, 7e). Azzedine Labouize grilla un temps mort. Jean-Aimé Toupane, commença à faire tourner son banc pour reposer une partie du cinq de départ. Cela permit aux Orléanais de sortir la tête de l’eau pour terminer ce premier quart-temps. (22-13).

Le réveil de l’Entente Orléanaise sonna, à l’entame du deuxième quart-temps, avec une agressivité accrue en défense. Ce qui n’empêcha pas le Stade Clermontois à préserver son avance. Demba M’Bengué contenant toujours son sujet Dametri Hill, avec l’aide de l’expérimenté Régis Racine qui provoqua la troisième faute à la montagne Américaine, l’obligeant ainsi à rejoindre prématurément son banc. (13e).

Orléans joua la carte de l’adresse avec notamment son meneur Simon Darnauzan et de George-Henri Massenya pour revenir à six longueurs. (30-24, 14e). Immédiatement les Clermontois relancèrent la machine gagnante pour repousser l’écart à dix point, (34-24, 16e), par l’intermédiaire d’un David Melody en s’infiltrant sous le panier puis d’un jet parfaitement dosé de Stéphane Lauvergne à destination du premier nommé, qui ne se priva pas de dunker . Quelques maladresses provoqua le retour des « Noirs ». Ce qui laissa présagé une empoignade sans merci pour la seconde période. Est ce que le physique orléanais allait suivre pour enrayer la machine à gagner clermontoise ?

Un autre match commença à l’entame de la deuxième mi-temps. Orléans toujours avec son public le soutenant , mais sans Hill. Clermont lui déroula comme à la premières mi-temps, une défense impénétrable, pénétration et un Back-door du capitaine Orléanais amorcer par son complice Darnauzan clôtura la 24 ème minute par un 5 à 2 et les applaudissements des spectateurs de la salle Fleury.(41-32). L’Entente poursuivi par des tirs à trois points, puis par le retour de Hill, en suppléant Darnauzan pour augmenter la taille de son équipe. La suite du quart-temps se résumait dès lors à un mano à mano entre les deux formations qui se rendaient coup pour coup.
(52-46 ; 30e).

Le quatrième quart temps pour faire la différence et s’assurer l’average.
Avec la même défense intraitable plus l’offensive et toujours la suprématie aux rebonds, le Stade Clermontois préserva l’écart, en rendant coup pour coup au derniers assauts d’Orléans (52-46, 30e), puis commença par distancer petit à petit son adversaire.(56-48, 33e)
A l’entrée du money-time (61-51, 35e). Le stade Clermontois pouvait dérouler George-Henri Massenya et ses partenaires ne faisaient qu’entretenir le score et ne pouvaient empêcher les Clermontois d’enregistrer ainsi un 6e succès de rang voyant la ProB se rapprocher encore un peu plus.

Le Stade Clermontois ne compte plus qu’un seul concurrent direct pour le titre de Champion. Après une semaine de coupure, les stadistes se rendront à L’Aurore-Vitré le samedi 27 avril pour ce qui pourrait être le match de la montée …

Azzedine LABOUIZE. - " Avant tout félicitation au Stade qui nous a donné une leçon de défense. Nous n’avons pas été prêts sur le premier quart-temps, et ensuite, nous avons perdu rebonds et balles en raison de cette défense. Quant à la perte du point-average, pour nous ça ne change rien. Clermont se trouve désormais à trois points devant nous et, maintenant, nous sommes en lutte avec Rouen ".

Jean-Aimé TOUPANE. - " Ce match est une grosse satisfaction. II a été intense comme à Valence. Le travail a porté ses fruits : de sortie en sortie, l’équipe montre qu’elle a énormément de ressources. Défense et mental ont fait la différence. Les rebonds ont été la clef du match et l’envie le moteur du succès ".

Fiche technique

CLERMONT-FERRAND (gymnase Fleury). - Stade Clermontois bat Entente Orléanaise 75-49 (22-13, 36-30, 52-46, 75-59). Arbitrage de MM. Henry et Jeanneau. 1.200 spectateurs environ.

- Pour Clermont : 26 paniers réussis sur 58 tirs tentés dont 4 sur 18 à trois points ; 19 lancers francs réussis sur 23 tentés. 19 fautes personnelles.

Les points : Melody (23), Racine (15), Lauvergne (14), M’Bengué (10), Issa (6) puis Périac (5), Cren (2).

- Pour Orléans : 20 paniers réussis sur 40 tirs tentés dont 4 sur 13 à trois points ; 15 lancers francs réussis sur 23 tentés. 21 fautes personnelles ; un joueur éliminé : Massenya (38e).

Les points : Massenya (18), Hill (17), Pipereau (11), Damauzan (9). Da Silva (2) puis Pezet (2).