lundi 21 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Vitré vainqueur sans convaincre

N1 : Vitré vainqueur sans convaincre

lundi 11 mars 2002, par Jean-Yves Planchais

Face à une formation azuréenne limitée par la force des choses, les bretons ont assuré le minimum syndical en empochant un dixième succès...

Mathématiquement, c’est bien sûr toujours bon à prendre Mais les Vitréens devront élever leur niveau de jeu , et afficher davantage de constance, lors de leurs prochaines sorties du mois de mars (à Quimper et contre Autun, et à Prissé) s’ils veulent s’épargner certaines désillusions et assurer leur avenir.

Après deux minutes de jeu, c’est Golfe Juan qui pointait en tête et menait 9 à 0 et les joueurs de Paul Damas allaient réussir à maintenir cet avantage sans trop de problème jusqu’à la fin du premier quart temps.

La suite ne sera pas pour eux de la même veine. Les locaux, sans trop de génie mais avec quelques coups de patte de Lion et l’abattage de Ristic (meilleure évaluation du match avec 34), prenaient l’avantage pour la première fois de la rencontre à la 16’ : 35/34 pour atteindre la pause avec trois points de mieux (48/45).

Washington et Ristic avaient été les principaux artisans de ce réveil tardif alors qu’en face la triplette Lellouche- Deines- Maidou avait plutôt bien tenu la baraque. La fatigue des Golfe juanais, provoquée par le manque de possibilités de rotations à la disposition de leur coach *( six jours véritablement utilisés), allait être l’alliée d’une formation verte et blanche qui s’en remettra alors essentiellement aux exploits individuels de quelques uns pour décrocher définitivement son adversaire.

Et à ce jeu Damien Lourdais ne fut pas le dernier puisqu’il sera à créditer de 27 points en 26 minutes de jeu, dont 25 points après la pause. La tête sous l’eau, et relégués à plus de vingt points au début de l’ultime quart temps, les méridionaux sous l’impulsion de Lellouche (meilleur marqueur de la rencontre) et de George mirent un point d’honneur à empêcher que l’addition ne s’alourdisse trop. Ils y réussirent en partie même si la différence pouvait paraître sévère sur ce qu’ils avaient montré principalement pendant les vingt premières minutes.

- Les stats :

Aurore Vitré : Lourdais 27, Houari 0, Nicolas 0, Washington 17, Darier 3, Lion 9, Ristic 19, Enano 16 et Guillon 6.

25 fautes personnelles, 17 sur 25 aux lancers francs et 9/20 à trois points.

Golfe Juan : Doubal 0, Bouis 5, Lellouche 29, Falcou 0, Maidou 16, Deines 13, George 16 et Lanza 2.

18 fautes personnelles , 21/26 aux lancers francs et
8/30 à trois points.

Jean Yves Planchais

* Grégory Morizeau absent à Vitré.

Déjà à court d’effectif, et devant utiliser un Jim Deines aux capacités physiques diminuées en raison de la blessure qu’il traine depuis plusieurs semaines, voilà que Paul DAMAS doit faire avec le conflit opposant son président à Grégory Morizeau qui n’avait pas fait le déplacement de Vitré malgré son retour après blessure contre Prissé. Interrogé à ce sujet dans les vestiaires Vitréens, le coach azuréen ne cachait pas son pessimisme quant à la découverte d’une solution au problème entre les deux hommes. « Nous n’avions pas besoin de cela et cela limite d’autant plus mes possibilités de faire tourner à l’intérieur. Nous en avons eu la preuve ce soir et après vingt minutes on doit décrocher. Tant pis, nous allons continuer à nous battre et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour bien finir le championnat et tenter de nous offrir quelques succès ».