lundi 25 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Une belle bourde fédérale qui change tout !

N1 : Une belle bourde fédérale qui change tout !

mardi 17 mars 2009, par DS

Une fois de plus, en cours de saison, la FFBB joue avec les règlements. Ce qui est dommage, c’est que cela met aujourd’hui un discrédit certain sur la NM1, et la course au maintien qui l’anime...

JPEG - 17.8 ko
Seth Scott
...suspendu et coupé par Urcuit

Seth Scott, signé par Urcuit à l’intersaison, s’est avéré un poil trop atypique et en a fait les frais. 4e faute technique de la saison, synonyme de suspension, et les dirigeants Bayonnais décident de faire tomber le couperet.

Scott est coupé. Rosefelt arrive.

Sauf qu’il faut savoir qu’une 4e faute technique entraîne automatiquement 2 matches de suspension pour un joueur. Début du malaise.

Article 9 des règlements fédéraux sur les qualifications et licences :
c) En cas de suspension du joueur étranger hors EEEE, ce dernier ne pourra pas être remplacé
par un autre joueur étranger avant la fin de la période de suspension.

Seulement, voilà : Rosefelt a été aligné au cours de la rencontre contre Prissé-Mâcon, rival direct des Basques pour le maintien. Mammouth sous gravillon ? Crevette sous météorite ?

Un de nos collaborateurs, journaliste en presse quotidienne régionale, a contacté la FFBB pour en savoir plus. Premier interlocuteur : la commission sportive fédérale, qui nous confirme bien les suspensions de S. Scott (et de facto, on en déduit de son remplaçant...) pour les rencontres de Prissé et Blois. Notre collaborateur creuse un peu plus en demandant pourquoi, dès lors, Rosefelt a pu être aligné malgré les restrictions règlementaires. On nous aiguille immédiatement sur M. Legentil, directeur du département juridique et sportif. A la question "pourquoi le remplaçant de Scott a-t-il été aligné ?", la réponse est imparable... Le cas est prévu au règlement -à savoir la suspension-, mais ne s’applique pas ici. Pourquoi ? Nous n’en saurons pas plus, pour raisons de confidentialité dans le traitement du dossier.

On comprend dès lors que quelque chose d’anormal se passe. Et ce quelque chose est confirmé peu de temps après par une source Bayonnaise, qui nous précise que tout vient d’une erreur administrative fédérale. En effet, le dossier de qualification de Rosefelt est revenu validé AVANT que la suspension de Scott soit entérinée. S’inquiétant de la situation, les dirigeants d’Urcuit -de bonne foi depuis le début, il est important de le préciser- se sont vu répondre, en résumé : "on a fait une bourde, vous pouvez aligner le joueur".

Grandiose. En vertu de qui, de quoi, une fédération qui n’applique pas ses propres règlements peut-elle ainsi jouer avec la crédibilité et l’image des clubs (Bayonne, en l’occurrence), mais aussi remettre en cause l’équité sportive de ses championnats ? En gros : vous signez un joueur américain, avec clause de rupture en cas de quota de faute technique supérieur ou égal à trois. Une fois le quota atteint, rupture de contrat, qualification d’un joueur dans la foulée, avant l’envoi du recommandé correspondant à la suspension par la FFBB et hop, ni vu, ni connu, le remplaçant peut jouer ?

La question de fond, maintenant : comment les clubs se battant pour le maintien, et Bayonne en tête, vont-ils vivre la chose ?
Le non-respect des règlements et sa non application rend très inconfortable la position des clubs concernés. Prissé est en droit de demander des comptes, tout comme Roche La Molière, Longwy, Liévin... Et si la FFBB venait au final à retirer des points à Urcuit, alors que le club a tout fait dans les règles ?

On fait comme Jacques Martin, et tout le monde a match gagné ?

Surréaliste...