dimanche 20 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Que nous raconte le calendrier à 5 journées de la fin ?

N1 : Que nous raconte le calendrier à 5 journées de la fin ?

jeudi 16 avril 2009, par Vianney Pannet

Il ne reste que 5 journées avant la fin du championnat et les équipes sont rentrées dans le "sprint final" pour reprendre une expression consacrée dans un autre sport. Ici, on dira plutôt que nous venons de rentrer dans le "money time". Essayons donc de décrypter ce qui nous attend lors des prochaines semaines...

Lutte à quatre pour la montée

Alors qu’il ne reste que cinq journées à jouer, il semble que les choses se soient quelque peu éclaircies en ce qui concerne la lutte pour la montée. En effet, Blois, actuellement cinquième, compte désormais 3 défaites de plus que Fos et Bordeaux actuellement au coude à coude pour le gain de la deuxième place. Si mathématiquement, rien n’est encore joué, il est très probable que Blois ne soit donc plus dans la course à la proB. Le sprint final mettra donc aux prises Lille, qui possède déjà une jambe à l’échelon supérieur, Fos et Bordeaux à deux victoires et Challans à trois.

Aux vues des journées à venir, il semble que Bordeaux tienne la corde et l’accession à la division supérieure. Ce serait une belle consécration pour cette équipe pas spécialement citée parmi les favoris en début de saison. En effet, les Bordelais sont les seuls à ne pas rencontrer de concurrents directs jusqu’à la fin du championnat et hormis le match à Blois, tous les autres paraissent largement abordable pour cette équipe. Malheureusement, ou heureusement, tout dépend de quel point de vue on se place, les girondins paraissent émoussés depuis quelques semaines et sont susceptibles de tomber face à des équipes qui, comme Châlons, oseront leur proposer un défi physique de taille.

Pour les trois autres, le calendrier offre des possibilités assez alléchantes. Dès ce week-end, Fos se rendra à Lille, puis, deux journées plus tard (32eme), ira à Challans et cerise sur le gâteau, les nordistes accueilleront les vendéens la semaine suivante (33eme). Autrement dit, un joli championnat à trois se prépare, et, s’il ne décide pas des deux lauréats, il exclura sans doute au moins l’un des prétendants. Quant à l’arbitre de cette confrontation à trois, il se pourrait que ce soit la SOMB, voisin direct des lillois, les boulonnais rencontreront les trois équipes lors des quatre dernières journées. Il se pourrait aussi que ce soit Châlons si tout n’est pas encore joué puisque l’ESPE affrontera Fos et Lille lors des deux dernières journées. Après avoir fait tomber Bordeaux il y a deux semaines et Reims la semaine dernière, les chalonnais, sans pression, pourraient avoir leur mot à dire...

Qui pour la descente ?

Dans le bas du classement, si Juvisy est d’ores et déjà en N2, il semble que les choses n’aillent pas beaucoup mieux pour Roche et Prissé qui comptent désormais un débours de trois victoires sur le premier non relégable. La dernière place pour la descente se jouera donc entre Longwy, Urcuit et GET. Si les vosgiens semblent tout de même assez en sécurité avec deux victoires de plus que Longwy, les mosellans, eux, ont des soucis à se faire, parce qu’avec un match de plus que les deux adversaires directs, il ne leur reste plus guère de droit à l’erreur. Le match de la peur, sans contestations possibles, aura d’ailleurs lieu lors de la pénultième journée lorsque Longwy accueillera Urcuit...

Trêve de palabres et place au jeu désormais !