lundi 21 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Orléans de justesse...

N1 : Orléans de justesse...

dimanche 6 janvier 2002

Orléans a battu d\’extrême justesse Valence... 84-82.

Les supporters Orléannais attendaient avec impatience de voir leur nouvelle équipe \"remaniée\" ainsi que l\’apport de son nouvel US Dametri Hill. Aussi, après l\’échec cuisant en terre ruthénoise, les troupes d\’Azzedine Labouize se devaient de se rassurer à domicile.

Les premières minutes époustouflaient tout le monde et l\’entente déroulait un jeu rarement vu jusqu\’alors... le score enflait et Valence ne savait plus où donner de la tête tant Orléans alternait à bon escient les choix intérieurs-extérieurs. Hill, Da Silva, Houdas et Massenya s\’en donnaient à coeur joie et le capitaine orléannais (Massenya) clôturait même le quart-temps sur un 3 pts au buzzer.

Alors qu\’Orléans semblait à la fin des dix premières minutes se diriger vers une large victoire, Valence proposait une défense plus aggressive qui réduisait les hommes du Loiret à deux points en quatre minutes. Massenya et Hill maintenaient l\’équipe gersoise à plus de dix points mais le doute était déjà revenu.

Le retour des vestiaires n\’était guère plus rassurant tant Matt Renn ou Serge Bell profitaient du laxisme défensif des Orléannais. En manque de réussite de loin, Orléans cherchait trop souvent en vain la solution Hill dessous. La liste des pertes de balles s\’allongeait et Valence poursuivait son retour... l\’écart n\’était plus que de deux points à la fin de la demi-heure de jeu.

Toutefois, l\’entame de la dernière ligne droite était Orléannaise, Massenya prouvant une nouvelle fois ses qualités athlétiques. Le public poussait son équipe et la victoire se profilait déjà au loin... il était certainement écrit que cette équipe se ferait peur jusqu\’au bout. Renn, Seailles et Erguy enfilait les paniers... Valence prenait la tête deux fois de suite par le plus minime des écarts. Darnauzan se démenait en défense, récupérait un ballon... Massenya perçait une fois de plus le panier... la victoire avait choisi son camp : 84-82.

En conclusion, même si Orléans n\’a pas volé cette victoire (loin d\’être rassurante), Valence peut avoir quelques regrets tant le match fut notamment dans le dernier quart-temps à leur portée de shoot. A Orléans, toujours le même constat, les changements ne nous ont pas vraiment convaincus.

Enfin revenons rapidement sur la performance de Dametri Hill. Visiblement en bonne forme physique, Hill est apparu à l\’aise en attaque sur jeu placé dès lors qu\’il est en position de shoot. Adroit à trois points et opportuniste au rebond, il nous a légèrement déçu en défense sur Serge Bell où son manque de rapidité devrait l\’handicaper face à des intérieurs très toniques.