vendredi 20 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Le point avant la 20eme journée

N1 : Le point avant la 20eme journée

jeudi 29 janvier 2009, par Vianney Pannet

Bordeaux n’a pas pu recevoir Prissé en raison des intempéries, Lille assure l’essentiel, Fos est tombé au centre fédéral et Reims impressionne en 2009, voici les informations à retenir de la 19eme journée.

Prissé ayant fait demi-tour au niveau de Clermont à cause de la tempête qui a ravagé le sud est de la France, Bordeaux n’a pas pu jouer son match et perd donc sa place de leader, au moins provisoirement avec un match en retard.

Lille a fait le nécessaire lors de son déplacement à Urcuit en s’imposant (61-70) et en gardant une allure qui pourrait lui permettre d’atteindre l’objectif pas forcément avoué qu’est la montée.

Fos, sur le podium avant le dernier match face au CFBB avait toutes les raisons d’espérer garder sa place. Malheureusement pour les sudistes, le voyage dans la capitale ne s’est pas passé comme prévu. C’est la troisième victoire des jeunes espoirs dans ce championnat dans lequel ils se sentent de plus en plus à l’aise (82-78)

Angers, à égalité de points avec Fos et Challans recevait le RCB. Quasiment imbattables dans leur salle, les angevins n’avaient pas la partie facile face à l’équipe la plus en vue depuis la trêve. Profitant du momentum qui les habitent, les rémois sont rentrés chez eux la victoire en poche (86-92) et affichent désormais un bilan positif pour la première fois de la saison avant de recevoir Bordeaux à René Tys samedi.

Blois pouvait profiter des faux pas conjugués de ses concurrents directs pour revenir dans le peloton de chasse face à Juvisy. Un match à la portée des joueurs de Nicolas Faure, qui plus est à domicile où les blésois sont intraitables. Après un match serré, Blois fait la différence dans le dernier quart temps et s’impose finalement (77-71)

Vainqueur à domicile d’un point face à Châlons la semaine précédente, Boulogne se déplaçait à St Chamond pour un match entre deux équipes qui restent a portée des reléguables actuels. Au bout de quarante minutes d’un match ultra défensif, ce sont les Couramiauds qui s’imposent et se donnent de l’air avec désormais 2 victoires d’avance sur Roche.

Roche qui justement se déplaçait dans les Vosges face au GET. Plus performants depuis la reprise, les vosgiens, toutefois pas encore à la place à laquelle on les attendait en début de saison se sont refait une santé et se sont éloignés de la zone rouge. Une victoire face à Roche et c’était un grand bol d’air assuré. L’essentiel a été assuré avec la manière (74-50). Grâce à une grosse défense, les coéquipiers de Webster et Vasiljevic (les hommes du match) peuvent désormais aborder plus sereinement la phase retour.

Longwy avait l’opportunité de quitter la zone de relégation en revenant, par la même occasion, à auteur de leur adversaire du soir, Liévin. Sur le parquet des nordistes, les lorrains n’ont pourtant pas pu faire grand-chose et n’ont pas pu confirmer les dernières bonnes sorties en s’inclinant assez largement (82-69).

L’ESPE encore défaite.

Le dernier match de la 19eme journée opposait Châlons, à l’arrêt depuis la trêve à une équipe de Challans en pleine confiance et qui pouvait monter sur le podium. Privés une nouvelle fois de leur nouvel intérieur, Jamal Basit, indisponible à cause d’une micro déchirure à la jambe, les locaux n’avaient donc pas la tâche facile. Une tâche d’autant plus difficile qu’après moins de deux minutes de jeu (1’55 pour être précis), les deux intérieurs du cinq majeur, Ramseyer et Tisba étaient sur la corde raide après avoir chacun concédé deux fautes personnelles. Fort heureusement, Moukenga, en pleine progression depuis le début de saison allait assurer son rôle et permettre à l’ESPE de rester au contact des visiteurs au bout des dix premières minutes de jeu (17-19).

A cheval sur les deux premières périodes, les chalonnais vont d’ailleurs produire ce qu’ils font de mieux depuis le début de la saison. Une défense agressive, et des ballons gagnés directement ou indirectement qui permettent de jouer en transition. En moins de deux minutes, les locaux infligent un cinglant 10-0 aux challandais (27-19, 11eme). Les visiteurs vont alors se ressaisir notamment par l’intermédiaire de Judith et de Mathieu Boutry et infliger à leur tour un 16-2 à leurs adversaires (31-39, 18eme) avant que Mubarak atténue l’écart juste avant la mi temps (34-39).

Toujours aussi serré, le troisième quart temps va voir s’opposer deux équipes déterminées dans un chassé croisé qui verra finalement les challandais sortir en tête de l’affrontement avant dix dernières minutes qui s’annoncent crispantes (53-56).

En début de quatrième quart temps, les locaux reprennent le dessus grâce au tandem Patiejunas-Ramseyer et à un contre en très haute altitude d’un M’Bodji très maladroit au shoot durant toute la rencontre (2/13 dont 0/8 à 3pts) mais toujours très précieux en défense. La rencontre est plus serrée que jamais mais les chalonnais gâchent leurs dernières munitions sur la ligne de réparation alors que leurs adversaires du soir profitent de ces mêmes ratés pour accentuer le score suite à des rebonds offensifs. Le match s’achève donc dans un concert de lancers francs et voit Challans s’imposer en monter sur la troisième marche du podium de la division. L’ESPE, quant à elle espère qu’elle disposera de son extra communautaire dès ce week end et va devoir de nouveau gagner rapidement pour ne pas se faire de frayeurs.

Les réactions d’après match

Rodrigue M’Baye (coach chalonnais) : La différence se fait au niveau de la détermination. On ne peut pas dire qu’on n’est pas déterminés ce soir, mais sur les moments importants, on se relâche, c’est ce qui fait la différence. On lâche beaucoup de lancers quand on est devant, on manque d’efficacité sur les actions importantes... On espère que Basit pourra jouer le prochain match, c’est un super joueur, il va apporter une fixation intérieur qui nous fait défaut depuis le début de saison et libérer des espaces.

Freddy Massé (coach challandais) : Je suis satisfait de la victoire, c’était un match difficile, haché. On savait que Châlons joue sur son engagement physique, et encore plus en l’absence de son américain. La clé était dans le combat et on a répondu présent. On fait de bonnes choses défensivement. Ca se joue à peu de choses mais même quand on n’a pas toutes nos armes, on arrive à gagner maintenant ! On reste calme, on est en passe de gagner notre pari sans US. C’est une bonne aventure collective, les jeunes évoluent beaucoup mieux et progressent dans leur tête.