lundi 23 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : La hiérarchie se dessine

N1 : La hiérarchie se dessine

lundi 15 octobre 2007, par DS

Ou du moins, on peut le croire...

Que se passe-t-il donc en NM1 ?

Tout un programme, et un peu de boulot, sont sous-entendus par cette simple question. Le championnat a repris ses droits il y a un peu plus d’un mois maintenant. Après 6 journées, dans la droite ligne de cette tradition de surprises qui hante la division, on commence à lire un peu entre les lignes. Si certains sont plus proche de la débacle que d’autres, chaque équipe commence cependant à tirer les enseignements de ce premier tiers des matches aller (!!!).

Il y a ceux pour qui "ça tombe comme à Stalingrad", comme dirait Théo l’ami Fritz des Tontons Flingueurs :
Le CFBB (0-6) est moins en réussite cette année, et c’est un euphémisme. Surfant sur une génération un peu moins riche que les années précédentes, il n’y a guère qu’Alexis Tanghe (13pts/match, 13 d’éval.) et Christophe Léonard (11.3 pts/match, mais 6 d’éval.) qui surnagent. Bien sur les objectifs ne sont pas les mêmes pour ces jeunes pousses. Cependant la saison risque d’être longue pour P. Ory et ses ouailles.

Andrezieux (0-6) a rebouché le champagne. Le champion de France de N2 peine à trouver ses repères. Dures retrouvailles avec l’élite fédérale quittée il y a quelques années. Tournant en moyenne à 53 d’éval, on ne trouve que peu de signes encourageants pour cette valeureuse équipe. Souhaitons lui de retrouver le chemin de la victoire, sous peine de voir la saison se transformer en chemin de croix...

Matches de retard sur le premier non relégable : 2

Feurs (1-5), est un peu dans la situation de son voisin d’Andrezieux. Résultats difficiles. Hervé Jalce, transfuge de Boulogne, fait un gros début de saison (18.2 pts/match, 16.6 d’éval), mais c’est insuffisant pour le moment. Feurs, bastion quasi historique de la NM1 maintenant, est en danger également.

Matches de retard sur le premier relégable : 1

Il y a ceux qui sont sur la corde raide :

Toulouges (2-4) enchaîne les blessures (Altier, N’Sima...) et les coups de poker sur le recrutement de Mazutis et, la semaine dernière, de Kraidy. Pour ce dernier, c’est une sorte de quitte ou double auquel s’est livré Alex Casimiri. Si l’ex blond platine Ebroïcien retrouve un peu de son brio de la grande époque, ce sera tout bénef. L’inverse, ce sera pas bézef... Et ça rime en plus. Le retour d’altier devrait cependant stabiliser les Catalans, qui viennent de se relancer en disposant facilement (humour) de St Chamond chez eux samedi dernier.

Matches de retard sur le premier relégable : égalité.

Mulhouse pédale un peu dans la choucroute. Ambitions a peine voilées en début de saison (remontée/haut de tableau), les hommes de Mike "here we go" Gonsalves semblaient encore manquer de repères il y a peu de temps. Disposant pourtant d’un effectif intéressant (Miguel, Bassine, N’Dour pour ne citer qu’eux), plusieurs matches se sont avérés être de vraies contre-performances pour une équipe ambitieuse. Redresser la barre, pour éviter le coup d’épée dans l’eau.

1er relégable.

Mais la N1, c’est aussi et surtout un bourbier parfois incommensurable. Combien de championnats proposent un ventre mou de 8 équipes ? Tout le monde peut battre tout le monde, belle lapalissade du langage sportif. C’est encore plus vrai en NM1, pardi... 8 équipes à 3-3, et donc seulement 1 match d’avance sur Mulhouse...

GET Vosges, par le jeu du panier-average, est le premier non relégable. Equipe au collectif séduisant, auteur de gros coups dont la victoire à Bordeaux et le peu de points encaissés contre Andrezieux (40 !!!), la paire Thévenon-Caskill efficace en diable, ne semble pas faire décoller les Vosgiens plus que ça. Après un premier exercice difficile suite à la relégation volontaire, il parait important de se stabiliser au plus vite. La saison est longue, et à n’en pas douter, le GET sera un peu plus haut à la fin.

Après un début en fanfare, le SOMB du duo Bourgain-Hénocq semble marquer le pas. La belle série de 3 victoires s’est terminée, pour laisser place à 3 défaites de rang. La blessure du maître à jouer Calvez combinée à la suspension de Sarhaoui, n’ont pas du aider. Les promus savent cependant que l’apprentissage n’est pas facile. Boulogne présente comme arguments de poids un collectif solide, une marque bien répartie (6 joueurs à plus de 7 points), et des maillots jaunes et noirs. Pour le dernier point, je ne sais pas s’il est si déterminant que cela. De quoi se rassurer en tout cas.

Angers doit-il s’inquiéter ? Peut-être... Après un exercice 06-07 difficile, Michael Hay, coach Angevin, espérait relancer l’ABC au plus vite. Une troisième défaite, la seconde à domicile, est venue noircir le tableau. Si la victoire à Charleville permettait d’y croire à nouveau, le croque-mort Blésois, tombeur de GET Vosges 6 jours avant, est passé par là. Aujourd’hui Angers est à 3 matches de la première place, et à 2 de la seconde. Sur une saison de 34, ça n’est rien. Mais pour entamer un capital confiance, c’est beaucoup. Du changement dans l’air, côté joueurs ?

Bordeaux sur courant alternatif... On peut le croire. Capables du meilleur comme du pire, les JSA présentent tout de même les garanties nécessaires à un maintien confortable. L’équipe a été assez peu renouvelée, si l’on compte que Doc Owona, après une saison à Nantes, est de retour au bercail. Les joueurs se connaissent, Tommy Davis est toujours à la baguette, pas d’inquiétude donc. Avec 9 joueurs au dessus des 7 minutes de jeu, chacun apporte finalement son écot, et plutôt bien même. La rotation globale est donc solide. Ayant déjà fait tomber Mulhouse et Angers, d’autres peuvent suivre !

Lille voit trop grand ? A voir... Affichant des ambitions de haut de tableau, et un recrutement intéressant, les Lillois n’ont pour l’instant que peu convaincu, hormis face à Boulogne. La rotation, à l’instar de Bordeaux, est pourtant solide. Le retour définitif de Jasaron, laissé aux bons soins de la CPAM du Nord (humour), fera sans doute du bien. Il ne va pourtant pas tarder à y avoir urgence, Lille n’ayant pas encore battu une équipe classée au dessus de la 5e place.

Liévin n’est pas maître à domicile. Déjà battus deux fois à domicile (par Angers et St Chamond), ce sont autant de jokers qui sont partis. Et comme l’attaque parait parfois enrayée (3 matches à moins de 60 points marqués), il est légitime de se poser des questions. Quand on voit les deux meilleurs marqueurs sont respectivement à 12 et 9 points de moyenne, on a déjà un élément de réponse.

Saint Chamond ? L’équipe imprévisible par excellence. Sur la lancée d’un exercice réussit, Saint Chamond continue à bouleverser les hiérarchies. Capable de perdre de 10 comme de gagner d’un point contre n’importe qui ou presque, c’est une équipe à surveiller comme le lait sur le feu. N’ayant pas encore joué de "gros" à part Challans, la suite du calendrier (Fos, GET Vosges, Angers...) risque de situer le véritable niveau de l’équipe.

Franck Mériguet a changé de climat et de division. En passant de Frontignan à Longwy, le contraste doit être saisissant. 1er équipe, au classement, de ce ventre mou, Longwy présente assez peu de garanties, comme Liévin, si l’on s’en tient aux résultats. La lecture des stats cumulées laisse pourtant entrevoir une équipe capable de marquer, avec quatre joueurs à plus de 10 points et un à 9.5. Cependant, 4 joueurs sont à plus de 30 minutes/match, ce qui risque d’être pour le moins usant à la longue. On en reparle dans quelques semaines.

Les bilans positifs, plus qu’équilibrés, et le quinté dans l’ordre :

Charleville (4-2), un des ogres de la poule et concurrent à l’accession, risque de faire très mal dans les semaines à venir. Exit Bjegovic, et bonjour Ivo. Ivo Kresta, ancien joueur d’Antibes (15 pts/10 reb en proB il y a deux ans), risque de ravager quelques raquettes. Et Charleville continuera sa course en avant... Les deux faux pas sont imputables à Angers, victorieux à Charleville il y a une semaine, et surtout Fos, venu s’imposer dans les Ardennes pour le compte de la seconde journée. Les 9 pts de panier-average particulier seront-ils déterminants à la fin ?

Matches de retard sur la première place : 2

Challans (5-1), club de passionnés ! Ah les Vendéens... La première défaite, lors de la seconde journée à St Chamond, avait fait couler de l’encre (des pixels ?) sur le forum de basketinfo. On se demandait déjà si Freddy Massé aller mener à bon port l’esquif Vendéen. Ce faux pas ne s’est pas confirmé, et Challans reste depuis sur 4 victoires consécutives. Le menu à venir est copieux (Fos, GET Vosges, Angers), mais l’appétit vient en mangeant, non ? 10 joueurs à plus de 10 minutes, pas mal de jeunots, Coach Massé est fidèle à son image de formateur. Le danger vient de partout, et Marc Judith se révèle comme LE baromètre du groupe. Attention, équipe solide.

Matches de retard sur la première place : 1

JPEG - 57.1 ko
Blois continue sa route

Et nos Blésois, ils sont pas en rythme ? L’ADA (et non LADA, pour certains forumeurs assidus) était après 2 journées l’équipe surprise. Aujourd’hui, si la surprise est devenue régulière, les objectifs du président Daudin n’ont pas changé : maintien confortable et état d’esprit conquérant. Bon début de parcours pour le meilleur bilan de N2 06-07, repêché des phases finales. Blois confirme la bonne stature des clubs promus de la poule B (à part... Blois il y a deux ans), et chaque match pris est un bonus. Recrutement solide, avec Orr et Blot qui trustent les classements des marqueurs et de l’évaluation. Le club a également fait quelques bons coups, récupérant notamment Selmani, sans club et en NM2 l’an dernier. Avec 5 victoires en 6 matches, une seule défaite à Fos, Blois a déjà fait tomber GET Vosges, Mulhouse, Angers (à Angers) et Lille (à Lille). Rien que ça. La pendule du Palais des Sports est à l’heure, donc. Le plus dur est sans doute à venir, mais l’armée Mexicaine qu’est le staff Blésois est satisfaite.

Matches d’avance sur le premier relégable : 3

Et dans le sud, ça cause aussi :

Fos (5-1) n’a connu de faux pas qu’à Antibes, pour la première journée, et n’a pas fait de prisonniers depuis. Plus petite victoire de 8 points, les coéquipiers de Mike Wallace n’ont pas l’air de faire dans la demi-mesure... Et c’est tant mieux, car il faudra bien une équipe pour aller chatouiller Antibes, non ?

Matches de retard sur le premier : 1 seul. Donc dans ce cas, on dit "match" au singulier.

Qui pour faire tomber Antibes ? Honnêtement, on ne voit pas très bien. Un coach ultra expérimenté à ce niveau (Vucevic), des joueurs de proB (Doreau, Sauret, Tchiloemba, Doubal). Que dire de plus ?

Matches d’avance sur les poursuivants : 1.

Voilà pour le tour d’horizon. N’hésitez pas à venir jouer au pronostiqueur sur le forum NM1 de basketinfo.com http://www.basketinforum.com/viewtopic.php?t=27255&start=90

N’hésitez pas non plus à consulter les galeries photos de l’excellent Tuan Nguyen http://www.ngtuan.fr/, principalement consacrées à Blois, mais ca vaut le coup quand même !