dimanche 22 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : L’UJAP Quimper impressionne Poitiers

N1 : L’UJAP Quimper impressionne Poitiers

dimanche 27 octobre 2002

Poitiers se présente sur son parquet sans Mageot avec six victoires consécutives et espère bien en avoir sept après ce match. Du côté breton, l’objectif est de réaliser la passe de trois sans Renaud Brocheray mais avec une trentaine de supporters quimpérois qui mettent le feu au Dolmen.

Le match démarre avec cinq points consécutifs marqués par Strunc, mais Déhévat ouvre la marque pour son équipe (4 – 5, 3è). L’UJAP alterne le jeu intérieur extérieur tandis que les cépistes font beaucoup de fautes. Grâce à une bonne adresse extérieure l’UJAP termine le premier quart temps avec neuf points d’avance (14 – 23, 10è).

Le deuxième quart temps est à l’image du premier, les Poitevins font trop de fautes et n’ont pas d’adresses extérieures alors que les Finistériens réalisent une très bonne défense, l’adresse à trois points (Monschau, Hérard) servant à creuser l’écart (27 – 45, 20è).

Au retour des vestiaires, Poitiers réduit l’écart mais Granotier et Kempfert stoppe l’euphorie qui gagne le public. Les ujapistes creusent même un écart plus conséquent (41 – 62, 30è).

Dans le dernier quart temps l’UJAP contrôle parfaitement le match, Monschau et Granotier ont une adresse insolente à trois points tandis que Kempfert met ses lancers francs. Les Poitevins limitent la casse et gagnent même ce dernier quart temps (77 – 60, 40è).
Quimper peut fêter avec ses supporters cette victoire largement méritée. Les Bretons montent en puissance et espèrent montrer à domicile, face à Autun samedi prochain, ce qu’ils ont réalisé à Poitiers.

Fiche technique :

Poitiers – Quimper : 77 – 60 (14-23, 13-22, 14-17, 19-15)

- Poitiers : Rosnet, 4 ; Kerault, 2 ; R.Bonneau, 7 ; G.Bonneau, 8 ; Guillard, 11 ; Ibricic, 2 ; Karolak, 9 ; Dehevat, 13. 26 fautes personnelles.

- Quimper : Monschau, 17 ; Granotier, 14 ; Beng, 4 ; Strunc, 13 ; Szymkowiak, 4 ; Margueritte 6 ; Kempfert, 12 ; Hérard, 5. 22 fautes, 2 joueurs sortis pour cinq fautes : Szymkowiak et Granotier.