lundi 11 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Ca continue pour Orléans face à Rouen

N1 : Ca continue pour Orléans face à Rouen

lundi 11 mars 2002

Orléans-Rouen, voilà l’affiche qui promettait d’être chaude dans un match, qui à l’aller, avait été à l’origine d’une polémique (malsaine pour les joueurs) en début de saison (victoire de Rouen d’un point mais blessure d’Elliot Henderson dans un choc avec Philippe Pezet).

C’est devant un palais des sports plein (plus de 3000 personnes) que la rencontre débutait... Orléans, visiblement très motivé, artillait et c’est sous l’impulsion d’un surprenant Da Silva que l’entente voyait rapidement son avance passer à 7 pts (17-10). Michel Veyronnet rappelait ses hommes à l’ordre et le quart-temps se clôturait sur le score de 24-19.

Le deuxième acte nous permettait de voir de beaux mouvements collectifs... les attaques prenant le pas sur des défenses pourtant bien organisées... Hill, Massenya ou Da Silva répondant aux paniers de Boquet, Zaknoun ou Atinkpahoun. Et Elliot Henderson ? trop peu servi dans de bonnes condtions, il passait vraisemblablement une mauvaise période... L’entente profitant de cette baisse de régime pour augmenter légèrement son capital point : 52-38.

Au retour des vestiaires, on pouvait se douter que Michel Veyronnet n’avait pas du féliciter ses joueurs et les consignes étaient cette fois-ci appliquées... Henderson retrouvait son leadership, Boquet son shoot et c’est Orléans qui se mettait à douter lorque son compteur se bloquait quelques minutes... Massenya puis Darnauzan permettaient aux leurs de rester devant mais le match avait basculé dans une autre configuration... Rouen présentait une défense aggressive et Orléans s’enlisait au point de ne plus trouver son "pompier de service" : Dametri Hill. Azzedine Labouize recalait son équipe et celle-ci, à défaut d’être brillante en attaque, choisissait elle aussi de combattre en défense... pari gagné, Pipereau remarquable sur Henderson et Hill dans un rôle inattendu de contreur remettaient Orléans sur la voie de la victoire qui leur tendait dès lors les bras...

10 minutes à jouer, une dizaine de points d’avance... Orléans allait gérer... non, car Rouen resurgissait tel un phoenix. Tandis que Dametri Hill rejoignait le banc puni de 5 fautes... 64-60.... 66-63.... le match basculait ! Azzedine Labouize gesticulait, faisait appel au public pour pousser son équipe... La victoire allait bientôt choisir son camp... sous la patte gauche de Pipereau qui prenait ses responsabilités... Henderson se voyait siffler une faute anti-sportive et c’est à Darnauzan que revenait de porter l’estocade... à 4 secondes de la fin, Michel Veyronnet venait féliciter Azzedine Labouize et son assistant... Rouen avait cédé, Orléans pouvait savourer sa victoire devant un palais des sports comblé... 73-68.

Orléans a confirmé ce soir que la Pro B n’est pas qu’un rêve... l’équipe paraît solide et son public prêt... de l’autre côté, Rouen n’aura jamais réussi à véritblement maîtriser ce match qui aurait pu leur sourire...
Rouen n’a pas su jouer avec son Monsieur Plus (Elliot Henderson qui a souvent du prendre des shoots difficiles) et peut nourrir quelques regrets même s’il est vrai que certains auraient alors parlé de hold-up...