mardi 17 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : C’est parti !

N1 : C’est parti !

mercredi 14 septembre 2005, par Nicolas Bertrand

En effet, le championnat a repris ses droits ce week end. La première journée, dont le match Centre Fédéral/Limoges se jouera mercredi, a donc lancé cette nouvelle saison qu’on espère aussi passionnante et indécise que la précédente.
Petit point sur ces premiers matchs...

La journée à la loupe

Sur ces huit premiers matchs, trois équipes ont réussi à s’imposer à l’extérieur, il s’agit de Saint-Vallier à Poissy, du Portel à Salon et du promu Golfe-Juan à Feurs.
1125 points ont été inscrits...ou encaissés, soit 70.3 points par équipe avec Salon (50) et Challans (94) comme extrêmes. L’écart moyen est de 13.8 longueurs avec un minium à 5 et un maximum à 41. Et enfin le score moyen de cette journée est de 72-69.


- Poitiers et Saint-Vallier engrangent...

Poitiers, révélation de la saison passée, recevait dans leur nouvelle enceinte de Lawson-Body, l’équipe de Liévin. Et cette dernière a bien failli réalisait le premier gros coup de la saion, elle s’est cependant incliné 91-84. Si Liévin « a bien semé le trouble à Poitiers » comme le résumait Bertrand Van Butsele, entraîneur de Liévin, c’est en partie grâce à leur trio d’intérieurs, Lamothe-Jean Baptiste-Robinson (38 points à eux trois) qui a fait mieux que de rivaliser avec Wallace (25 points) et un Giraud (27 points dont 4/5 à trois points) des grands soirs. Néanmoins la victoire est revenu au PB86 après que Michalski n’ait pas tremblé sur la ligne des lancers francs puis que Guillard n’inscrive un panier primé sur la sirène. A souligner, la bonne activité de Gomez qui termine avec 17 points.
Autre équipe à avoir bien figuré l’an passé, Saint-Vallier devait se rendre chez le promu Poissy, rencontre qui ressemblait typiquement au match piège mais les Drômois l’ont évité en l’emportant sur le score de 81-60. Le promu n’a pu résister que l’espace d’un quart temps avant d’être chahuté, notamment au rebond et sur leur défense que Wright a épuisé par ses tirs à trois points.

- Valence, Longwy et Blois aussi !

La rencontre Valence - Saint-Chamond, classique du championnat depuis plusieurs années s’est soldé par la victoire des locaux. Dans ce match où la défense fut de mise (61-56), il semblerait que la recrue américaine de Valence, Ian Caskill ait surnagé : 16 points, 17 rebonds, 7 contres et 5 interceptions pouvait-on lire dans Sud-Ouest. Toujours est-il que le VCCRGB empoche une précieuse victoire cependant Saint-Chamond n’a pas à rougir de cette troisième défaite en trois ans dans le Gers.
Tout comme Valence, Longwy a aussi assuré l’essentiel c’est à dire la victoire à domicile. Après une intersaison agitée (pas moins de six arrivées !) et des matchs de préparation prometteurs, les Lorrains voulaient donc faire le point sur leurs réelles capacités. La réception de Bordeaux qui au contraire à miser sur la stabilité, était donc le rendez-vous idéal pour cela. Et c’est donc les joueurs de l’ex-entraîneur Salonais, Philippe Giberti qui s’imposent dans une rencontre à suspense. En effet, les Girondins bien que menés de 14 points au cours du second quart temps, reviendront à une unité, 61-60, avant que les locaux, sous l’appui de leur public ne refassent la différence, cette fois définitive.
Dans un match qui sentait la Nationale 2 version 04-05, Blois accueillait Vanves. Et cette dernière équipe a elle aussi subit la loi de l’équipe receveuse. Mais attention, là aussi, le match fut sérré, disputé et aussi nerveux... Pas facile de débuter en N1, les locaux peuvent en témoigner avec seulement six paniers inscrits dans le premier quart temps ! Mais ils recolleront au score juste avant la mi-temps (31-32) avant que Vanves montrent à nouveau ses forces dans le troisième acte (42-48, 30eme). Les dernières minutes voient l’US local, Nesmith se réveiller alors que Carlisle et Dupont, côté visiteur, doivent regagner leur banc après avoir écoper de leur cinquième faute. Blois s’imposera donc 67-61.

- Denek Bat Urcuit et Salon démarrent mal

Les Basques se dépacaient en Vendée, à Challans et certes, il ne faut pas diminuer la performance des locaux mais le score de 94-53 est quand même cruel pour Denek Bat Urcuit. L’écart était déjà de 17 longueurs à la pause avant de s’alourdir dans un troisième quart à sens unique (23-8). Cependant, il est vrai que l’effectif bayonnais a beaucoup changé (6 arrivée dont l’entraîneur), toujours est-il, qu’ils n’ont plus le droit à l’erreur, en commencant par le prochain match où ils accueillent Blois. Challans devra se mesurer à Golfe-Juan.

_Nous avions quitter un Salon qui sauve sa peau en N1 de justesse, nous retrouve, après une intersaison assez calme (deux changements), une équipe plutôt decevante. En effet, la deception régnait à Saint-Côme apprès le revers face aux Nordiste du Portel. Les optimistes souligneront les absences de Blein (suspendu) et de Schubbler (blessé) ou l’arrivée tardive de Marajo ou encore les absences durant la préparation de Fergati et Faye retenus en sélection mais les pessimistes ont eux aussi des arguments : 26 balles perdus, seulement 22 points inscrits durant le troisième quart temps, une addresse à trois points (4/19) et aux lancers francs (11/18) insuffisante à ce niveau, les défaillances aux shoots de Michée (0/7), de Fergati (1/7) et de Pintenat (4/11)... Bref, Salon est passé à coté de son match, ce qui ne fut pas le cas du Portel qui a fait ce qui fallait pour s’imposer, notamment un très bon Toto NKote qui termine à 26 points et 10 rebonds. Seul point noir de ce voyage dans le Sud, la blessure à la chevile de Dimitri Mazarin.
Blessure, il en fut également question à Feurs mais avant le match puisque le bosniaque Bijelovic était contraint de déclaré forfait apès une entorse. C’est donc dans ces conditions que les Enfants du Forez affrontaient le promu Golfe-Juan. Et pourtant, c’est bien eux qui faisait la course en tête (17-16 après 10 min puis 36-35 à la pause, 64-56 à l’entame du dernier quart temps) avec même un pic à 16 points durant le troisième acte. Mais les dernières minutes inversèrent la tendance, les locaux devenaient maladroits et accumulaient des fautes évitables et au contraire Barbitch, ailier adverse, faisaient mouche derrière la ligne des 6m25...puis le sort s’achargna à nouveau sur Feurs qui devait se passer durant de leur jeune meneur, Benjamin Tillon, touché à un genou... Le score sera donc de 76-81 et la déception Forézienne.


Les marqueurs & les réactions

Poitiers 91-84 Liévin

— > Marqueurs :

- Poitiers : Wallace 25, Gomez 17, Maynier 10, Guillard 9, Costentin puis Michalski 14, Thinon 6, Ipouk 6, Rosnet 2, Devéhat 2.

- Liévin : Giraut 27, Jean-Baptiste 16, Robinson 12, Lamothe 10, Pichierri 8, Atamna 7, Dudouet 4, Belkessa, Kontelizo.

— > Réactions :

- Grégory Thiélin (entraîneur de Poitiers) : « On a vécu une soirée très difficile. Je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur qui l’a emporté ce soir. Je les félicite pour ce match. Ils ont prouvé à ceux qui nous voyaient plus beaux que nous ne le sommes pas tant que ça. On n’a pas fait un gros match. Il y avait beaucoup de pression, cela s’est vu au nombre de double pas manqués, de lancer francs ratés. J’attendais plus que ça par contre de la part de mes quatre intérieurs. Ce qu’il y a de positif, ça reste quand même la victoire, il ne faut pas l’oublier. Il reste beaucoup de travail, mais ça tombe bien, on est payés pour ça. On ne peut que progresser. »

- Bertrand Van Butsele (entraîneur de Liévin) : « Je pense qu’on a bien semé le trouble à Poitiers. J’avais dit à mes joueurs de ne pas avoir de regrets, et je n’ose pas dire que l’on en a, mais on a raté quelque chose quand même. On doit atteindre la pause avec une certaine avance, mais en réalité, Poitiers est devant à ce moment-là. Et puis en fin de match, on est moins lucides, et j’ai moins de rotation que j’en voudrai. On dit que mes intérieurs sont forts, mais je pense alors que l’on ne sait pas s’en servir. Pour nous, ce début de championnat est assez délicat parce qu’on rencontre Limoges la semaine prochaine. »

source : www.poitiers-basket-86.fr

Poissy 60-81 Saint-Vallier

— > Marqueurs :

- Poissy : Indisponible

- Saint-Vallier : Indisponible

— > Réactions :

- Jean-Claude Coste (entraîneur de Saint-Vallier) : « Nous sommes bien rentrés dans ce championnat. Nous étions nerveux, et par moment nous avons trop voulu bien faire. Nous allons monter en puissance, et désormais il faut justifier notre 4ème place de l’année dernière. »

source : Le Dauphiné Libéré

Valence 61-56 Saint-Chamond

— > Marqueurs :

- Valence : Indisponible

- Saint-Chamond : Indisponible

Longwy 77-67 Bordeaux

— > Marqueurs :

- Longwy : Indisponible

- Bordeaux : Indisponible

— > Réaction :

- Philippe Giberti (entraîneur de Longwy) : « Ce qui m’a plu, c’est l’état d’esprit et la défense (67 points encaissés seulement). On a travaillé l’un pour l’autre et quand on a un tel comportement, même en cas de défaite, c’est sympa. Or, là, nous avons gagné ! Ce premier succès à domicile est de bon augure. Il faudra confirmer dès samedi à Vanves. Offensivement, on ne peut que s’améliorer étant donné la présence de cinq nouveaux dans l’équipe. »

source : La Nouvelle République

Blois 67-61 Vanves

— > Marqueurs :

- Blois : Pezet 9, Razafindrabe 8, Bonneau 8, Pipereau 9,
Coulibaly 4, Mercier 10, Nesmith 19.

- Vanves : Indisponible

— > Réactions :

- Julien Chardon (ailier de Blois) : « Ce début difficile s’explique par notre envie de concrétiser six semaines de préparation intensive. Hélas on a manqué de fluidité dans le jeu et de réussite. Notre grand mérite est de n’avoir jamais baissé les bras. Dans le dernier quart temps, nous avons enfin joué intelligemment sur leurs joueurs clés, qui étaient déjà pénalisés. On leur a fait péter les plombs et Troy Nesmith a sonné la révolte. Tout ça explique le résultat final. »

- Marc Mercier (ailier de Blois) : « Nous sommes tombés sur une très bonne équipe de Vanves qui nous a perturbés durant trois quart-temps. Il a fallu produire une grosse défense pour rester au contact. Sur la fin, ils ont beaucoup moins bien négocié certaines situations. Si nous avons rempli notre contrat, je dois avouer avoir douté. Mais nous avions l’envie. On peut compter sur nos supporters. Si nous continuons à nous battre comme nous l’avons fait ce soir, il sera dur pour nos adversaires de s’imposer à Blois. »

source : La Nouvelle République

Challans 94-53 Denek bat Urcuit

— > Marqueurs :

- Challans : Judith 4, Geay 4, Maleyran 14, Collet 4, Chantreau 10, Boutry 12, Kancel 10, Petit 5, Smallwood 17, Lesieu 14.

- Denek Bat Urcuit : Brochard 8, Dillon 16, Galyon 8, Fall 4, Tandia 2, Barouillet 8, Penuisic 17.

source : Sud Ouest

Salon 50-66 Le Portel

— > Marqueurs :

- Salon : Pintenat 10, Michee, Montabord 14, Trabucco, Mouchi, Mansar, Marajo 9, Faye 14, Fergati 3, Aïttou.

- Le Portel : Sénégal 12, Szaszczak 6, Toto Nkote 26, Pierre Joseph 9, Mazarin 2, Taylor 9, Mortier, Outtier 2.

— > Réaction :

- Arnaud Ricoux (entraîneur du Portel) : « Ce fut un match plutôt bizarre, avec beaucoup de déchets des deux côtés. On a mené de bout en bout. Visiblement, Salon n’était pas prêt à cause de l’arrivée tardive de Marajo et des absences de Fergati et Faye, retenus par leur sélection nationale. On a fait bloc sous notre panier et on a ainsi pu passer pas mal de contre-attaques. Au rebond offensif, Toto (NKote) a fait beaucoup de bien en remettant dedans. Ce match a confirmé la belle solidarité d’un groupe conscient de ses manques et qui les compense par une grosse envie. Il nous reste pas mal de petits trucs à corriger, et notamment les fautes. Ludo (Outtier) et Eric (Taylor) les ont prises trop vite. Il faut rectifier le tir, car on est vraiment charrette en effectif. L’équipe et moi-même comptons sur un gros soutien du public samedi. Avec un sixième homme survolté on peut oublier nos malheurs. »

source : www.slb13.free.fr - La Voix du Nord

Feurs 76-81 Golfe-Juan

— > Marqueurs :

- Feurs : Tillon 12, Lupot 10, Giraud 5, Gourde 15, Soeria 20, Dumoulin 7, Vivies 6, Blein 1, Louardi 0.

- Golfe-Juan : Barbitch 17, Hervé 5, Sebag 16, Lellouche 3, Deblangy 2, Vebobe 2, Lopez 11, Bisseni Tolen 14, Ducard 5, Lebrun-Dideron 6.

— > Réaction :

- Daniel Paquet (entraîneur de Golfe-Juan) : « Une première victoire en N1, de plus obtenue à l’extérieur contre une équipe de Feurs toujours difficile à manoeuvrer chez elle. Un match hâché où Feurs a fait des écarts notamment au 3e quart-temps (+16). Mais notre équipe n’a pas baissé les bras et patiemment grâce à une bonne gestion des derniers ballons et une grosse défense dans les moments clés. Ainsi, Golfe a pu prendre les devants (81-76) ce qui lance la saison mais attention, beaucoup de travail nous attend car 33 matchs se profilent à l’horizon".

source : Le Progrès de Lyon - www.golfebasket.com