lundi 21 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 - 6ème journée : Boulazac résiste, Levallois assure, Poitiers chute (...)

N1 - 6ème journée : Boulazac résiste, Levallois assure, Poitiers chute !

jeudi 21 octobre 2004, par Nicolas Bertrand

Après les trois matchs en une semaine, les équipes ont retrouvé un rythme un peu moins soutenu avec cette sixième journée. Les résultats et surtout les stats de ce week-end sont ici !

Salon 95-48 Autun : Oui, 47 points d’écart !

Résumé :

Vendredi soir, Autun est tombé de haut face à une équipe salonaise très en verve du début à la fin de cette rencontre ponctuée par un score qui en dit long sur la domination des hommes de Philippe Gilberti.
Il est vrai que les locaux se sont d’entrée positionnés pour prendre les choses en main. Dès le premier quart temps, Salon lançait les opérations sur un rythme élevé avec un plus dix au compteur.
Malgré les injonctions de l’entraîneur visiteur, le goupe ne réagissait pas et se laissait distancer par les Salonais qui prenaient au fil des minutes plus d’assurance dans les tirs. Ainsi, au repos les provençaux menaient 44 à 27.
C’est à la reprise que les visiteurs, l’espace d’une minute avec beaucoup d’orgueil sont revenus à 44 à 35. Salon, quelque peu absent, se retroussait alors à nouveau les manches et repartait de plus belle avec un super Jean-Michel Montabord, auteur de 10 contres et 18 points. L’écart se creusait et à l’amorce du dernier quart temps, Salon avait 25 points d’avance (70 à 45).
Mais cette soirée finissait en apothéose avec au final une différence de 47 points (95 à 48). Autun ne marquait que trois points en 10 minutes, ce qui permit au coach local de faire débuter en N1 le jeune Sébastien Yévadian.

La fiche...

Evolution du score : 24-10 ; 44-27 ; 70-45 ; 95-48.

Arbitres : MM El Faiz et Hanzaoui.

Marqueurs :

- Salon : Walton (14 pts dont 4 lf), Montabord (18 pts dont 6 lf), Fergati (10 pts dont un pan à trois pts et un lf) Michee (15 pts dont 2 pan à trois pts et 5 lf), Yevadian, Faye 10 pts dont 2 lf), Trémoulu (4 pts dont un pan à trois pts et 1 lf), Mageot (12 pts dont 6 lf), Blein (12 pts dont 2 pan à trois pts).
14 fautes.

- Autun : Fundère, Bronchard (12 pts dont 2 lf), Laguerre (4pts), Misiraca (1 lf), Pellegrini (7 pts dont 1 lf), Porchet (14 pts dont 2 pan à trois pts), Ledoux (2 pts), Radnic (8 pts dont un pan à trois pts), Badian (5 fautes).
25 fautes.

source du résumé et de la fche : slb13.free.fr

Saint-Vallier 84-72 Limoges : Troisième défaite du CSP

Le résumé

Ce match opposé deux équipes qui devaient toutes deux s’imposer. Saint-Vallier pour empocher une deuxième victoire et Limoges pour ne pas en concéder une deuxième défaite d’affilée et une troisième en six matchs ! Résultat : l’équipe qui joue le maintien a gagné celle qui joue la montée.
L’entame de match fut équilibrée (8eme, 17-17) jusqu’à un 7-0 infligé par Saint-Vallier sous l’impulsion de Wright et Thomas à quelques minutes de la fin du premier quart temps. Dans le deuxième acte le spectacle était toujours de mise, notamment avec une claquette dunk de Cransac et le score s’équilibra grâce notamment aux trois points de Boughedir et Jackson.. Au retour des vestiaires, Limoges réussit à prendre cinq points d’avance mais les paniers primés du duo Thomas-Wright infligeaient un 13-0 qui balaya les efforts des visiteurs. Le quatrième et dernier quart temps voyait les drômois se diriger vers la victoire alors qu’une hola pris forme du côté des spectateurs qui voyaient même les jeunes Lemort et Coste fouler le parquet.
A noter que les locaux ont pu bénéficier d’un grand Wright, 40 points dont 6/12 à trois points pour une évaluation de 40.

La fiche...

Evolution du score : 24-19 ; 39-38 ; 62-54 ; 84-72.

Arbitres : MM. Collin et Groll

Marqueurs :

- Saint-Vallier : Wright 40, Thomas 15, Cohen 14, Traore 5, Sulpice 5, Leburgue 2, Toure 1, Atinkpahoum 2.
26/52 aux shoots dont 10/21 à trois points. 22/34 aux lancers francs. 31 rebonds (Traoré 10). 19 passes décisives (Thomas 6), 21 fautes

- Limoges : Jackson* 20, Boughedir* 17, Thévenon* 5, Paul* 3, Cransac* 9, Lazare 12, Gonzales 2, Manicord 4.
26/60 aux shoots dont 7/21 à trois points. 13/22 aux lancers francs. 34 rebonds (Boughedir 10), 16 passes décisives (Lazare et Thevenon 4). 23 fautes.

Les réactions..

- Jean-Claude Coste (entr. de Saint-Vallier) : " Nous nous sommes appuyés sur une continuation défensive et avons même testé une forme de sérénité offensive à certains moments. Le match a basculé dans le 3ème quart-temps. Wright a profité pleinement du travail de décalage de ses partenaires. C’est une victoire importante, une forme de renaissance dans le jeu offensif."

- Hugues Occansey (entr. de Limoges) : "Nous avons commis trop d’erreurs individuelles. On a laissé Wright faire ce qu’il voulait. Nos extérieurs ont manqué d’adresse et nos arrières d’agressivité. Saint-Vallier a bien géré son match, et les nombreuses rotations ont fatigué mes joueurs. Déçu ? Oui, du fait du non-respect des consignes."

source : Le Dauphiné Libéré

Le Portel 82-77 Poitiers : Deuxième victoire et première défaite

Le résumé...

Le Portel a infligé à Poitiers sa première défaite de la saison en confirmant sa victoire de la semaine passé à Limoges. Et pourtant ce sont les visiteurs encore invaincus qui tirent les premiers, ils mènent 6-0. Mais les locaux, soutenus par un public retrouvé, reviennent dans le match sous l’impulsion de Piper et Latioui (11 points dans le premier quart temps). C’est à ce moment, que Dabney entre dans la partie, et quelle entrée ! Il inscrit six points, prend trois rebonds, met deux contres et tout ça en deux minutes ! Le résultat est là : Le Portel inflige un 15-2 et finit ces premières dix minutes sur le score de 31-18. 31 points encaissés, c’est trop, Poitiers revient donc sur le terrain avec une défense plus efficace ajouté à cela un 8/8 aux lancers et une attaque retrouvée et l’écart diminue pour arriver à -7 à la mi-temps.
Après la pause, on joue surtout dans la raquette vu que l’adresse n’était pas vraiment au rendez-vous de la première mi-temps. C’est Piper et Defoe côté potelois et Wallace et Badji côté poitevin qui profitent du bon collectif. Surtout ces derniers d’ailleurs puisque le score à la fin du troisième acte est de 60-55. Le dernier quart temps promet, et, en effet, l’écart s’amenuise d’un nouveau point (72-68, 37eme, puis 73-69, 38eme), tout est possible ! Mais Aude Pierre-Joseph à trois points et Pegon aux lancers répondent aux contre-attaques de Wallace et éteignent les derniers espoirs de Poitiers.

La fiche...

700 spectateurs environ

Evolution du score : 31-18 ; 45-38 ; 60-55 ; 82-77.

Arbitre : MM. Neige et Bourezg

- Le Portel : Defoe 10, Pierre-Joseph 16, Latioui 15, Piper 27, Benard 3, Pegon 7, Dabney 10
19 fautes personnelles, 18 fautes provoquées(Latioui 5). 34/68 aux shoots dont 3/13 à trois points, 11/14 aux lancers francs. 29 rebonds (Piper et Pegon 7 chacun), 8 interceptions (Pegon 3), 13 Balles perdues (Defoe 4).

- Poitiers : Badji 17, Baikoua 1, Guillard 8, Martin-Peral 11, Maubayou 4, Michalski 8, Wallace 20, Ipouck 3, Devehat 4.

Les réactions...

- Grégory Thiélin (entr. de Poitiers) : "Ce n’est pas déshonorant de perdre contre Le Portel, mais pas dans ces conditions ! Il a manqué beaucoup de choses ce soir. On regarde jouer, on laisse filer. C’était un petit Poitiers. Cette défaite marque un coup d’arrêt au niveau du jeu et de la mentalité. On doit très rapidement réparer l’erreur face à Saint-Vallier dès la semaine prochaine."

- Arnaud Ricoux (entr. du Portel) : "Ce n’était pas un match facile. L’équipe de Poitiers est jeune, collective et talentueuse. Nous avons su enchaîner de belles phases collectives avec un grand Samuel Latioui à la mène et un Piper omniprésent. On se reprend bien après quatre défaites dans ce championnat. On a confirmé notre victoire à Limoges la semaine dernière."

source : La Nouvelle République - La Voix du Nord

Feurs 66-67 Bordeaux : Un bordeaux au goût amer

Le résumé..

Pour ce match Feurs enregistrait le retour de Muller mais cela n’était pas signe d’une bonne soirée pour les verts. Pour preuve, Bordeaux ouvre la marque sur deux lancers francs de Delhorbe, Gourde lui répond, cependant le jeu était un peu brouillon. Et c’est les Girondins qui en profitaient et malgré un triple changement effectué par Servajean, le score à la fin du quart temps était net : 12-23. Même si Gourde fait son possible, Owona, Brocheray, Diop-Tremoullet étaient plus conquérants. Il a fallu l’aide de Boire et Muller pour que Feurs recolle au score (24-27). Ils ont même égalisé quelques minutes plus tard par Gourde encore lui (33-33), sur cette lancée ils comptabiliseront même une avance de quatre points (39-35) qui sera toutefois ramenée à deux à la mi-temps (39-37). Mais le manque de fermeté des locaux au rebond (11 contre 26) pouvaient faire craindre le pire.
Après la pause, Reymond n’est pas en réussite, les Bordelais en profitent pour inscrire un 7-0 mais le premier (oui, oui premier) panier bonifié du match de Feurs inscrit par Bijelovic ramène les verts dans la partie. Cela créa une bonne dynamique mais malheureusement pour les locaux, quelques maladresses laissent Bordeaux dans le match (51-48, 30eme).
Le quatrième et ultime quart temps voyait une stérilité Forézienne, seuls Gourde et Boire trouvaient l’ouverture, en face, M’Boup « plantait » à trois (58-63). Mais Feurs revient une nouvelle fois (64-65, puis 64-67). On se rapproche de la fin, plsu que 18 secondes, deux lancers francs pour Meheut qui craque sous la pression, Feurs peut revenir… Mais hélas, les Verts ne trouvent pas la solution, où plutôt ils la trouve trop tard puisque Bijelovic marquait juste après la sirène…

La fiche…

Evolution du score : 14-23 ; 39-37 ; 51-48 ; 66-67.

Marqueurs :

- Feurs : Reymond 3, Bijelovic 3, Giraud 0, Cortey 0, Gourde 32, Dumoulin 3, Boire 8, Preira 2, Muller 15.
26 fautes, un joueur sorti : Boire (39eme), 26/61 aux shoots dont 1/11 à 3 pts, 13/21aux lancers francs. 23 rebonds, 15 interceptions, 23 passes, 12 balles perdues.

- Bordeaux : Diop-Tremoullet 14, Delhorbe 7, Lopenague 3, M’Boup 8, Brocheray 12, Meheut 8, Owona 13, Stephens 2.
22 fautes, un joueur sorti : Delhorbe (34eme), 19/50 aux shoots dont 4/13 à 3 pts, 25/32 aux lancers francs. 50 rebonds, 5 interceptions, 17 passes, 20 balles perdues.

source : Le Progrès

Boulazac 79-68 Valence, le BBD continue sur sa lancée

Le résumé..

Ce match opposé deux équipes du Sud Ouest, et aussi deux très bonnes équipes de N1, Boulazac étant premier et invaincu et Valence étant le 4ème de la saison précédente et comptabilisant une seule défaite.
Le match débutait par un 6-0 pour les locaux et cette entame allait être à l’image de ce premier quart temps (qui se finira d’ailleurs par un 10-0) complètement à l’avantage des Périgourdins. Vega, Salles ou Firmin n’auront pas assez de "répondant" face à Wagner, Berthorelle et les autres, la défense locale cloisonne donc l’équipe visiteuse à 12 points en 10min !
Le second acte ne voit pas (encore) de vraies réactions Gersoises et c’est même Monpounga et Berthorelle qui s’illustrent, enfin Firmin aussi mais pour sa trois fautes... Les hommes de l’adjoint de Claude Bergeaud en équipe de France grignotent cependant 5 points.
Au retour des joueurs sur le parquet, le jeu laisse place aux fautes, si bien que le score ne s’emballe guère. Néanmoins à quatre minutes de la fin de ce troisième acte, Valence revient à -10 (48-38), même si Berthorelle est là pour sonner la charge (surtout derrière la ligne des 6m25). Côté visiteur c’est les lancers francs (réussis) qui font office de réponses. Mais lorsque Lavis et Cilly montrent leurs qualités, l’écart gonfle de nouveau, 15 points à la 30eme (62-47).
Les dernières dix minutes voient Valence, grâce à un tir primé de Salamon, infliger un 7-0 à Boulazac et quelques sueurs froides aux supporters du BBD par la même occasion. Mais à huit minutes du buzzer, le public semble vite rassuré par Cilly au niveau scoring et Howell au niveau des contres. Cela est sans compter sur Zadro qui motive les siens qui recolle à deux petits points à quatre minutes de la fin du match (66-64, 36eme). Sous l’appui d’un public nombreux et bruyant, Boulazac par l’intermédiaire d’un Cilly impérial, empêchera finalement un "hold up" Gersois.

La fiche...

1 700 spectateurs environ

Evolution du score : 31-12 ; 44-30 ; 62-47 ; 79-68

Arbitres : MM. Massip et Daheron.

Marqueurs :

- Boulazac : Bertorelle 16, Wagner 14, Lavis 12, Cilly 19, Monpounga 10, Conderanne, Tétainanuarii 2, Howell 6.
28 fautes personnelles. 4/9à trois points. 13/18 aux lancers francs.

- Valence : Salamon 8, Seailles, Lasserre 5, Erguy, Salles 5, Zadro 13, Firmin 5, Pasut 5, Leuly 12, Vega 15.
22 fautes personnelles. Un joueurs sortis pour 5 fautes : Pasut (36 e ). 4 /18 à trois points. 24/38 aux lancers francs.

Les réactions :

- John Douaglin (entr. de Boulazac) : "C’est une grosse satisfaction d’avoir pu battre cette belle équipe. On réalise un premier acte de très belle facture mais après, on les relance et tout se complique. Heureusement, on a su trouver les ressources pour donner le bon coup de reins au moment où il le fallait. Alors certes, on ne va pas bouder notre plaisir, mais on ne change pas d’objectif pour autant. La montée en Pro B n’est pas notre priorité absolue malgré nos six victoires et cette rencontre ne va rien changer à la donne. On souhaite surtout bien travailler en défense et forcément, quand vous laissez la meilleure attaque de la poule à 68 points, vous ne pouvez qu’être très content."

- Cédric Bertorelle (joueur de Boulazac :) "On domine largement et puis on retombe dans nos travers de l’an passé parce qu’on n’arrive pas à se dépêtrer de la boîte ou de la double boîte imposée par les Gersois, un secteur que l’on n’a pas trop travaillé jusqu’à présent. Du coup, on doute, on ne trouve pas de solutions et nos vieux démons resurgissent parce que personne ne prend ses responsabilités. C’est un avertissement sans frais même si on n’a pas pété les plombs. Il faut nous laisser travailler pour que les jeunes soient intégrés au plus vite. L’équipe est toujours en construction afin que les titulaires puissent souffler un petit peu. J’entends ici ou là déjà parler de Pro B. Arrêtons tout de suite. Il reste encore 28 matches dont au moins 12 encore à remporter pour assurer le maintien".

- Yves Baratet (entr. de Valence ) : "On a tous vu le même match avec un premier quart-temps où l’on se fait hara-kiri, un deuxième puis un troisième acte
où l’on parvient enfin à s’adapter au jeu de Boulazac et puis quand on a fait le plus dur en revenant au score, on leur redonne l’occasion de nous crucifier en manquant de maturité et de lucidité. J’ai beau noter notre bonne capacité à réagir, pour gagner des rencontres, il faut avant tout agir. J’espère qu’on saura remédier à l’avenir à nos entames de match plus que délicates actuellement".

Longwy 90-87 Saint-Chamond : La série continue pour Longwy

En bref...

Cette rencontre opposait deux équipes plutôt en forme puisqu’elles ont concédé leur dernière (et seul pour Longwy) défaite lors de la troisième journée. Et comme souvent l’avantage du terrain a eut raison sur le long déplacement. En effet, même si la formation Lorraine a évolué seulement avec sept éléments durant les 40min et qu’aucune équipe sort vainqueur que ce soit au rebond, à l’adresse ou à un autre compartiment du jeu, il a fallu un vainqueur et celui-ci fut Longwy.

La fiche...

Evolution du score : 27-26 ; 50-45 ; 66-59 ; 90-87

Arbitres : MM. Besacier et Leroy

Marqueurs :

- Longwy : Barakaou* 9, Lopes* 7, Mar* 15, Tadic* 18, Powell* 8, Broliron 15, Seck 18.

- Saint-Chamond : Boivin* 24, Laurent* 19, Lavanchy* 2, Patey* 2, Merle* 9, Kersis 17, Dia 6, Bubanja 8.

Toulouges 91-101 (AP) Liévin : Toulouges échoue en prolongation

Le résumé...

Les Liévinois ont fait appel à de belles ressources collectives pour s’imposer à Toulouges dans la prolongation. Ils remportent ainsi leur deuxième victoire consécutive. Fidèles à leur habitude, ce sont pourtant les Toulougiens qui ont pris un meilleur départ, à l’image d’un excellent Mathieu Szymkowiak auteur de 10 des 12 premiers points de son équipe (24-17, 10e). Resserrant leur défense, perdant moins de ballons, les Liévinois ont refait une partie de leur retard avant la pause (39-36).
À la reprise, les Artésiens ont poursuivi sur leur lancée. Solide, l’USAL creusait un premier écart en sa faveur (52-61, 30e). Insuffisant toutefois pour se préserver du retour des Catalans. Dans une ambiance surchauffée, ces derniers se livraient sans compter et inversaient même la tendance. Il fallut alors un dernier panier sur une pénétration d’Alexandre Dudouet pour arracher les cinq minutes supplémentaires à 3 dixièmes de seconde de la fin... Les Liévinois géraient parfaitement cette prolongation apportant le danger et la réussite de manière variée face à des Toulougiens incapables de résister (91-101).

Article de Guillaume RENAUT extrait de La Voix du Nord

La fiche...

Evolution du score : 24-17 ; 39-36 ; 52-61 ; 80-80 ; 91-101.

Marqueurs :

Indisponible

Centre Fédéral 71-94 Levallois : Encore une !

En bref...

Levallois a fait qu’une bouchée des jeunes loups du Centre Fédéral. Avec une défense de feu dans le dernier quart temps (seulement 6 points encaissés !) et une attaque d’une constante rare (24, 22 23, 25 !), ils empochent une sixième victoire en autant de match et avec la manière. Pour rester sur les "stats", ils finissent notamment à 37/67 soit 55% aux shoots dont 13/29, soit 45% à trois points. Cette adresse est du en partie à la performance de Coleman qui réalise un 12/19 aux shoots dont 7/13 à trois points ! Il a pris également 6 rebonds, intercepté 2 ballons et fait 2 passes pour 3 balles perdues, ce qu’il lui fait une évaluation de 32.

La fiche...

Evolution du score : 20-24 ; 40-46 ; 65-69 ; 71-94.

Marqueurs :

- Centre Fédéral : Curti 26, M’Baye 22, Bach 9, Bauduin 7, Ajinca 5, Regnier 2, Romain 0, Lazzarotto 0, Begarin 0.

- Levallois : Coleman 33, Niviere 14, Kessely 11, Kasperzec 10, Jalce 8, Sylla 6, Mougnol 6, Vespasien 4, Papic 2, Foulon 0.

Les réactions...

- Jean-Marc Dupraz (entr. assistant de Levallois) : "Grâce à notre jeu et notre profondeur de banc, on les a fait exploser physiquement en fin de match, . Mais on est toujours en rodage collectivement. On continue de travailler pour progresser, car on est loin d’être au point. Je pense qu’on sera plus performant d’ici à deux ou trois matchs."

Challans 80-69 Denek Bat Urcuit : Troisième victoire à domicile

voir N1 : 3 sur 3 à domicile pour Challans

source des photos : www.poitiers-basket-86.fr