samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : 20ème journée

N1 : 20ème journée

jeudi 19 février 2004, par Romain Luperini

Voici les résultats de cette 20e journée que nous annoncions comme un possible tournant de la saison. Quand est-il ? Petit résumé de chaques matches...

- Article réalisé par Nico :

Saint-Chamond - Centre Fédéral, 97-75

Saint-Chamond devait s’imposer pour rester dans la première partie du classement. Mission réussie. Même si le score ne reflète pas vraiment l’âpreté des débats que se livrèrent les deux équipes durant 30 minutes.
En effet, la vivacité et la tonicité des jeunes pousses ont posé quelques problèmes aux Couramiauds. Mais grâce à leur expérience et leur patience, les locaux ont su prendre le dessus sur un adversaire qui a semblé lâcher mentalement et physiquement dans le dernier quart temps remporté 24-10 par Saint-Chamond.

- La fiche : Evolution du score 24-10, 50-46, 73-65.

Centre Fédéral : Pellin (30min, 11points, 4 fautes) , Curti (12, 5, 2) Plateau (19,7,1), Vaty (12, 5, 3), Akinocho (32, 19, 2), M’Baye (9, 2, 1), Cissé (27, 10, 2), Bauduin (17, 4, 3), Bach (22, 6, 0), Gouez (20, 6, 1).

19 fautes, 31/70 aux shoots dont 8/23 à 3 points, 5/11 aux lancers francs, 29 rebonds (Gouez 7), 11 interceptions (Akinocho 3), 0 contre, 18 passes décisives (Pellin 5), 20 ballons perdues.

Saint-Chamond : Boivin (28, 7, 2), Fergati (21, 7, 2), Guedegbe (22, 2, 0), Sears (19, 8,3), Dia (29, 26, 1), Patey (18, 10, 3), Merle (31, 16, 4), Jackson(31, 21, 3).

18 fautes, 37/63 aux shoots dont 4/9 à 3 points, 19/25 aux lancers francs, 33 rebonds (Jackson 11), 13 interceptions (Merle 5), 4 contres (Jackson 2), 26 passes décisives (Boivin 11), 13 ballons perdus.

- Les réactions :

Nordine Ghrib (entraîneur de Saint-Chamond) :

« Cela ne s’est pas trop mal passé, globalement on a assez bien maîtrisé le jeu on a été régulier sur les phases offensives. On avait affaire à une bonne équipe et on savait que ce serait accroché mais on a bien réussi à se défaire de leur agressivité défensive et on a su attaquer correctement leur zone. C’est une satisfaction car on était à la maison et on ne s’est pas fait piéger ».

Alexis Merle (joueur de Saint-Chamond) :

« [La victoire était importante. Je pense que l’INSEP va gagner encore quelques matchs cette saison, il y a de très bons joueurs qui s’accrochent et qui nous ont donné du fil à retordre, heureusement on a réussi à les faire douter au début du dernier quart, par la suite ils ont lâché physiquement ».

Le Portel - Denek Bat Urcuit, 78-72 :

La loi des séries a eu raison de ce match !

Le Portel, tout d’abord, continue son invincibilité à domicile en enchaînant une 8e victoire d’affilé, la dernière défaite remonte au 27 septembre avec la réception de Nanterre.

Et puis, les joueurs de Bayonne ont subit leur 6e défaite successive en déplacement, Denek Bat Urcuit a gagné pour la dernière fois a l’extérieur le 25 octobre contre le Centre Fédéral.

Résultat : Le Portel 9e à 3 victoires du premier relégable et inversement pour « DBU » 13e à 3 victoires du premier non relégable.

La fiche : Evolution du score : 15-13, 35-39, 55-42

Le Portel : Defoe (31, 12, 3), Blauwart (16, 5, 5), Pierre-Joseph (32, 9, 1), N’Kembe (27, 18, 2), Latioui (35, 9, 3), Dabney (30, 18, 4), Bénard (30, 18, 4).

22 fautes, 27/55 aux shoots dont 1/10 à 3 points, 23/28 aux lancers francs, 26 rebonds (Defoe et Bénard 6), 6 interceptions (Defoe 3), 1 contre, 13 passes décisives, 19 ballons perdus.

Denek Bat Urcuit : Indisponible

- Les réactions :

Freddy Hufnagel (entraineur de Denek Bat Urcuit) :

« Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Au moment où l’on sent que l’on peut gagner les gars ont lâché. On a joué avec la peur au ventre. Plus aucun repli défensif et Le Portel creuse l’écart. Je sais que l’on a une équipe jeune, mais on manque de ressources mentales ».

Levallois - Feurs, 88-80 :

Ouldyassia auteur de 22 points pour 22 minutes, 1 point par minute !

Levallois a su maîtriser un adversaire qui n’a pas pu rééditer son match à Poitiers lors de leur dernière sortie.

En effet, Feurs a tout de suite été en difficulté, autant par l’insolente adresse de leurs adversaires, que par la passivité de leur défense.

Grâce à cette victoire, Levallois reprend de l’air en remontant à la 7e place juste derrière Saint-Vallier et Boulazac qui ont un match d’avance.

En revanche, pour Feurs la situation est beaucoup plus alarmante puisqu’ils restent 12e et à 2 victoires du 11e, premier non relegable.

- La fiche : Evolution du score : 20- 16, 50-35, 69-51.

Spectateurs : 400 environ

Feurs : Bijelovic (16, 7, 3), Grégoire (16, 3, 2), Cortey (29, 3, 2), Boire (35, 15, 4), Preira (26, 13, 4), Monpounga (37, 14, 4), Reymond (22, 10, 1), Veenstra (18, 15, 3).

23 fautes, 26/51 aux shoots dont 7/14 à 3 points, 21/33 aux lancers francs, 23 rebonds (Boire et Preira 6), 3 interceptions (Boire 3), 1 contre, 16 passes décisives, 13 ballons perdues (Cortey 5).

Levallois : Bonneau (35, 19, 4), Sylla (14, 2, 2), Minet (29, 15, 2), Jalce (16, 1, 4) Ouldyassia (22, 22, 4), Robinson (33, 18, 4), Hainje (19, 4, 1), Mougnol (31, 7, 4).

25 fautes, 30/48 aux shoots dont 6/10 à 3 points, 22/27 aux lancers francs, 26 rebonds (Mougnol 11), 5 interceptions, 3 contres, 23 passes décisives (Minet 6), 11 balles perdues.

- Les réactions :

Christophe Servajean (entraîneur de Feurs) :

« On est bien sur les quatre ou cinq premières minutes de match, ensuite on oublie complètement de défendre. A la pause j’ai dit aux joueurs qu’ils n’avaient pas voulu se sacrifier physiquement pour contester la supériorité des Levallois. Nous étions trop loin à la mi-temps pour appliquer notre stratégie, mais cette défaite va nous servir à préparer le derby de samedi face à Saint Chamond. »

Autun - Quimper, 77-81 :

Benoit Claude, l’ancien Autenois, très motivé devant son ancien public.

Quimper a encore répondu présent. Ce match promettait une belle opposition, et on n’a pas été déçu.

Autun, malgré la défaite a montré un très bon visage. On a d’ailleurs bien cru qu’ils allaient réussir à faire chuter le leader, lorsque dans les ultimes minutes, ils menaient 77-72 et que Granotier écopait de sa 5e faute. Mais c’était sans compter sur l’expérience des quimpérois qui après avoir laisser passer l’orage, réussissaient un 9-0 grâce notamment à un très bon Liastsos.

Quimper en Pro B ? Rien n’est fait sur le plan mathématique mais avec 5 victoires d’avance sur le 3e et un moral inébranlable, on les voit mal rester en N1.

Pour Autun, on peut penser qu’avec les déplacements à Rodez, Feurs, Longwy et les réceptions du Centre Fédéral, de Saint-Chamond, les points s’engrangeront plus facilement.

- La fiche : Indisponible

- Les réactions :

Olivier Cousin (entraîneur de Quimper) :

« Pour ce match j’avais mis le championnat de côté. Il fallait gagner pour effacer trois saisons d’échecs à Autun. J’ai sans doute piqué ma plus grosse colère de la saison à la mi-temps. Il fallait en effet recadrer notre jeu. Si le plan général était respecté, il y avait trop de détails qui clochaient...  »

Poitiers - Saint-Vallier, 88-70 :

Lhomond auteur d’une adresse remarquable : 4/6 à 3pts et d’un 4/4 aux LF !

Dans ce match pour le maintien, Poitiers est incontestablement sorti vainqueur. Ils empochent non seulement les 2 points mais l’écart de +18 leur permet d’avoir un point-average positif sur Saint-Vallier (-11 à l’aller) et comme si cela ne suffisait pas ils ont reconquis leur public.

En limitant, Wright a 21 points, en imposant leur physique dans la raquette et avec un départ de rêve (37-17), les locaux ont maîtrisé un adversaire qui les a bien aidés avec un 57% (20/35) aux lancers francs.

De plus, Poitiers a du faire sans Wallace dans le dernier quart temps et avec de nombreux joueurs à 4 fautes.

Cependant, Saint-Vallier a 2 victoires d’avance (sans son match d’avance) sur le premier relégable.

- La fiche : Evolution du score : 35-17, 50-34, 66-50. Arbitres : MM Duret et Serres.

Spectateurs : 750 environ

Poitiers : Hardy (31, 7, 5), Rosnet (9, 4, 2), Lhomond (20, 14, 4), Baikoua (1, 0, 0), Constentin (33, 2, 5), Guillard (25, 12, 3), Ibricic (11, 0, 2), Michalski (27, 16, 5), Wallace(25, 21, 1), Devehat (18, 12, 2).

29 fautes, 32/61 aux shoots dont 5/16 à 3 points, 19/30 aux lancers francs, 42 rebonds (Wallace et Guillard 10 chacun), 5 interceptions (Constentin 3), 2 contres, 20 passes décisives (Wallace 5), 15 ballons perdus (Rosnet 5).

Saint-Vallier : Micoulet (5, 0, 0), Geourjon (13, 1, 1), Cohen (29, 11, 5), Wright (35, 21, 3), Martin (7, 0, 5), Sulpice (30, 13, 5), Ozcelik (17, 6, 1), Thomas (20, 12, 1), Touré (25, 4, 3), Gély (17,2,4).

28 fautes, 23/54 aux shoots dont 4/17 à 3 points, 20/35 aux lancers francs, 27 rebonds (Wright 7), 8 interceptions (Cohen 3), 2 contres, 4 passes décisives (Sulpice 2), 11 ballons perdues (Wright et Touré 3 chacun).

- Les réactions :

Grégory Thiélin (entraîneur de Poitiers) :

« La grande satisfaction de la soirée et ce qui nous permet d’ailleurs de l’emporter c’est la défense de Guillaume (Costentin) sur Wright, l’un sinon le meilleur basketteur de la poule. Mais c’est aussi et bien sûr une très belle victoire d’équipe. Nous étions dans une période de doute et il nous fallait mettre une grosse pression d’entrée pour évacuer ce doute. Et c’est ce que nous avons fait en imposant un gros rythme lors de la première période. Ensuite nous nous sommes contentés de gérer les fautes. Il ne fallait pas se cacher après notre grosse désillusion de Feurs et tous ont été irréprochables. Il y a eu des discours cette semaine qui ont porté ce soir. Un déclic ? Je l’espère, mais c’est un peu le mal du CEP cette année, nous ne sommes pas assez constants. »

Jean-Claude Coste (entraîneur de Saint-Vallier) :

« Ce soir c’est surtout la manière qui est fort déplaisante. Poitiers devait et voulait réagir après sa déconvenue de Feurs. On le savait mais nous avons péché par manque de fierté. On se voyait déjà arrivés et nous avons été absents du combat. Nous avons ce que l’on a mérité. La clé du match se situe au niveau de la défense et nous n’avons pas été capables de résister durant 12 à 14 minutes. Une fois que nous nous sommes effectivement mis à niveau défensivement, nous avons fait jeu égal avec Poitiers. Malheureusement nos meneurs ont failli ce soir, avec notamment 11 lancers francs ratés. Il est vrai que lorsque l’on est à la remorque et que l’on subit il est difficile d’avoir de l’adresse. Il va maintenant falloir remettre du charbon dans la machine et essayer de faire comme Poitiers ce soir. »

Longwy - Rodez, 98-86 :

Dans ce match de mal classés c’est avec logique que Longwy s’impose, d’abord parce qu’il recevait et ensuite parce qu’il était devant au classement.

A noter que Rodez a, avec le Centre Fédéral et…Longwy gagné aucun match à l’extérieur.

Du coté de Longwy, il semble que ça aille mieux après une victoire à domicile contre Denek Bat Urcuit et un bon match à Quimper, mieux vaut tard que jamais ? Tout ce qu’on leur souhaite…

- La fiche :

Longwy : Carnot (6, 0, 2), Soeria Ouamba (12, 5, 3), Lopes (34, 27, 1), Delorme (35, 5, 5), Broliron (13, 9, 2), Brooks (25, 12, 4), Rat (34, 15, 0), Tetainanuarii (21, 18, 1), Maizeroi (19, 7, 2).

20 fautes, 33/61 aux shoots dont 9/27 à 3 points, 23/33 aux lancers francs, 31 rebonds (Brooks 17), 8 interceptions (Delorme et Tetainanuarii 3), 2 contres, 30 passes décisives (Lopes 6), 13 ballons perdus (Delorme 4).

Rodez : Miguel (29, 14, 4), Fourestie (2, 0, 2), Mourino (28, 9, 1), Richard (28, 10, 3), Beaudinet (40, 28, 4), Ragland (37, 22, 3), Genestoux (16, 2, 1), Saati (6, 0, 2) Mandengue (14, 1, 0).

20 fautes, 31/70 aux shoots dont 9/24 à 3 points, 15/23 aux lancers francs, 21 rebonds (Beaudinet 7), 7 interceptions (Mourino 7), 0 contre, 22 passes décisives (Beaudinet 5), 11 ballons perdus (Miguel 4).

Valence Condom - Charleville, 104-82 :

Quand le 3e accueille le 2e on peut s’attendre à un match dur, serré, tendu…et pas pour Valence-Charleville en tout cas !

En plus, de montrer une fois de plus leur fébrilité à l’extérieur (6e fois) les Ardennais ont subit la fougue d’une équipe revancharde.

De même qu’au match aller, on a assisté à un match sans suspense. La différence est qu’à la première confrontation c’était en faveur de Charleville qui profitait des absences de Komalski et Thore, alors que ce samedi Valence pouvait bénéficier que…d’un esprit revanchard et des 12 heures de car pour les visiteurs.

En tout cas, grâce à cette victoire de +22, Charleville prend la 3e place au bénéfice du goal-average particulier. Bonne place pour un promu quand même !

- La fiche :

Valence Condom : Seailles (22, 7, 4), Lasserre (15, 2, 0), Erguy (25, 17, 1), Salles (18, 11, 2), Zadro (30, 20, 4), Firmin (10, 4, 5), Salamon (28, 13, 3), Leuly (30, 18, 5), Kosmalski (22, 12, 3).

27 fautes, 34/58 aux shoots dont 10/20 à 3 points, 26/33 aux lancers francs, 31 rebonds (Leuly et Kosmalski 8), 15 interceptions (Erguy 4), 0 contre, 21 passes décisives (Seailles 8), 13 ballons perdus (Seailles 4).

Charleville : Barakaou (16, 8, 4), Urie (25, 10, 4), Fournier (31, 11, 4), Thioune (25, 9, 2), Fleury (13, 7, 1), Amet (28, 10, 3), Capy (18, 8, 3), Scrofferneche (5, 0, 3), Davidson (39, 19, 5).

29 fautes, 28/57 aux shoots dont 3/14 à 3 points, 23/33 aux lancers francs, 26 rebonds (Davidson 8), 9 interceptions (Fleury et Capy 2), 0 contre, 7 passes décisives (Urie et Fournier 2), 17 balles perdus (Fournier et Davidson 4).

Boulazac - Nanterre, 90-99 :

Versile Shaw, meilleur scoreur, a su perforer la défense de Boulazac.

Le chiffre 3 est tombé contre Boulazac et en faveur de Nanterre.

En effet, les locaux ont concédé leur 3e défaite d’affilé et du même coup la 3e à domicile alors que Charleville reste à 2 défaites à l’extérieur (pour…3 en tout).

Cependant, Boulazac n’a pas à rougir de cette défaite puisque tout le long du match ils ont montré de belles choses et ce fut un match où chaque équipe avait ses bonnes minutes avec notamment un 10-0 pour les locaux dans les 5 premières minutes, deux 13-0, un premier en faveur des locaux entre la 24e et 27e minute puis un second pour les visiteurs à un moment plus propice puisque c’est vers la fin de match.

- La fiche :

Evolution du score : 17-26, 47-53, 76-69. Arbitres : MM Carboni et Blanc.

Spectateurs : 2200 environ

Boulazac : Cilly (23 points), Leburgue (18), Bertorelle (14), Wagner (14), Ratkovic (9), Lavis (6), Vasic (4), Sagot (2), Séké (0).

25 fautes, 40/69 aux shoots dont 2/14 à 3 points, 8/14 aux lancers francs.

Nanterre : Shaw (29), Brochard (19), Darnauzan (18), Pons (12), Radium (9), Piper (7), Hébert (5).

19 fautes, un joueur sorti pour 5 fautes : Brochard (39e), 37/60 aux shoots dont 8/16 à 3pts, 17/25 aux lancers francs.

La 20ème journée de N1

Cette journée n’a pas vu d’énorme surprise même si la victoire de Nanterre à Boulazac et la victoire de Valence sur Charleville de +22 ne laisse pas indifférent. Ce match change d’ailleurs la donne en tête de classement puisque derrière Quimper et Nanterre, c’est Valence qui complète le podium.

En bas, en revanche Denek Bat Urcuit semble définitivement décroché avec sa défaite subit au Portel. Les Bayonnais rejoignent donc Longwy et Rodez dans les profondeurs du classement, même si les Longoviciens ont pris le dessus sur les Aveyronnais.

Feurs a sûrement fait la plus mauvaise opération de la journée, puisqu’ils n’ont pas pu s’imposer à Levallois et qu’ils se retrouvent à 2 victoires du premier non relégable. Cependant, Saint-Vallier qui s’est inclinés à Poitiers, un adversaire direct, réalise aussi une mauvaise affaire.

Les Tops de la journée :

- Minutes jouées :

- Beaudinet, Rodez, 40
- Davidson, Charleville, 39
- Monpounga, Feurs et Ragland, Rodez, 37

- Points marqués :

- Shaw, Nanterre, 29
- Beaudinet, Rodez, 28
- Lopes, Longwy, 27

- Rebonds :

- Brooks, Longwy, 17
- Jackson, Saint-Chamond et Mougnol, Levallois, 11

- Passes décisives :

- Boivin, Saint-Chamond, 11
- Seailles, Valence, 8
- Minet, Levalllois et Lopes, Longwy, 6

- Evaluation :

- Wallace, Poitiers, 33
- Dia, Saint-Chamond, 32
- Brooks, Longwy, 28

- Adresse :

- Ouldyassia, Levallois, 21 (2/2, 7/8, 4/6)
- Wallace, Poitiers, 20 (0/0, 10/12, 3/4)
- Lopes, Longwy, 20 (3/4, 7/8, 4/10)

(Notation : 3xTR à 3pts + 2xTR à 2pts + TR aux LF - TM)

MVP de la journée :

Mike Wallace avec 21 points, 10 rebonds, 5 passes décisives, 10/12 aux shoots, 1/3 aux LF, 1 contre, 0 ballon perdu, 5 fautes provoquées, 1 faute en 25min soit une évaluation de 33.

Photo de la journée :

Mike Wallace contraint par une entorse à rejoindre le banc.

- En bref :

A noter, que deux matchs ont eut lieu samedi 7 février, le premier a vu s’imposé Saint-Vallier dans sa salle face au Centre Fédéral, 83-78. Ce match initialement prévu le 27 mars pour le compte de la 26e journée a été avancé pour permettre aux jeunes joueurs parisiens de préparer le championnat d’Europe.

Le second opposait Rodez à Boulazac, et ce sont les Périgourdins qui ont dominé les débats, 97-92, cette rencontre était un match avancé de la 23e journée dont les autres matchs se dérouleront le 2 mars.

Et puis, Hubert Register, le joueur de Charlevilles, s’est fait opérer lundi du quadriceps. Cette blessure le contraint à déclarer forfait pour les 11 derniers matchs de la saison.

Mauvaise nouvelle pour le deuxième qui va devoir se passer de ses 12,8 points, 5,2 rebonds et 2,2 passes alors qu’il va se déplacer à Boulazac, Valence Charleville et Quimper !

Source des photos : pcbb.org