lundi 23 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Limoges réagit, Nancy s’enfonce

Limoges réagit, Nancy s’enfonce

dimanche 10 mars 2013, par Jérémy Ernou

Match sous haute tension à Beaublanc avec la réception de Nancy, crucial pour l’enjeu du maintien. Dans ce match de la peur, ce sont finalement les limougeauds qui ont pris le dessus sur des nancéens, bien trop maladroit aux lancers francs pour espérer ramener quelque chose. Limoges s’impose 82/75.

Photo : Tuan Nguyen

Qui dit match à haute tension dit fébrilité ! Les 2 équipes ont des difficultés à rentrer dans leur match, semblant tendu par l’enjeu. Et comme souvent dans ce genre de match, les défenses prennent le pas sur l’attaque. Le CSP fait la course en tête avec un Wanamaker présent en sortie de banc 12-9 (6ème). Mais Brown, le dernier arrivé coté nancéen ces dernières semaines, impose sa loi à l’intérieur pour rapprocher les siens et revenir à hauteur au bout des 10 premières minutes 18-18.

Les limougeauds trouvent enfin le rythme en attaque, et Nancy semble dépasser en défense 27-20 (13ème). Mc Alarney (11pts en 1ère mi-temps) avec ses shoots à mi distance creuse l’écart 35-23 (18ème). Nancy a les ballons pour revenir au score, mais sa maladresse aux lancers-francs (7 sur 16 en 1ère mi temps) les handicapent 40-31 (20ème).

Nancy est dos au mur à l’entame du second acte. Et le changement d’état d’esprit est flagrant. Plus agressif, le SLUC passe un 8-0 en l’espace de 2min pour recollait au CSP 40-39. Mais le CSP revient dans le rythme par l’intermédiaire des ses rebonds offensif. Gipson en profite pour scorer son premier panier du match et Limoges reprend la main 45-41 (24ème). Mais Nancy prend la tête par Diabaté 49-50 (28ème).

Mc Alarney, avec 2 tirs derrière l’arc dont un avec la faute, refait passer le CSP devant à l’entame du dernier acte 58-52 (30ème). Le public est tendu. Limoges maintien son avance, avec Brockman qui pèse de plus en plus tant au rebond offensif qu’à la marque 66-58 (35ème). Mais Brown, meilleur marqueur nancéen ce soir avec 23 pts , laisse son équipe dans le coup 68-65 (37ème). Rien n’est joué. Cependant, le CSP ne craque pas dans cette fin de match. La défense repousse les assauts du SLUC, et Gipson tue le match avec un tir magnifique 75-65 (38ème). Un dernier rush nancéen pour l’honneur mais cela ne changera rien. Beaublanc peut souffler. Le CSP a fait un grand pas pour le maintien, tandis que Nancy, trahie par ses lancers francs, peut regarder l’avenir avec beaucoup d’inquiétude.

- Les stats du match